Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > En 2014 le contribuable européen et américain paiera 46 millions de dollars (...)

En 2014 le contribuable européen et américain paiera 46 millions de dollars annuels de plus pour les terroristes palestiniens relâchés

Hélène Keller-Lind

vendredi 14 février 2014
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Issa Karake, ministre des Prisonniers de l’Autorité palestinienne, annonçait le 6 février des versements supplémentaires annuels de 160 millions de shekels – environ 46 millions de dollars – aux terroristes relâchés par Israël dans le cadre d’un accord mis en place par John Kerry. L’Autorité palestinienne souffrant d’un déficit budgétaire chronique demandera donc une rallonge à ses bailleurs de fonds, principalement les pays européens, l’Europe ou les Etats-Unis...Le contribuable européen ou américain, et pas seulement, déboursera donc plus encore pour suventionner des terroristes ayant assassiné des civils pour la plupart...

46 millions de dollars annuels supplémentaires à verser aux terroristes relâchés

L’Observatoire des Médias Palestiniens, Palestinian Media Watch – PMW -, citant un article paru le 6 février dernier dans le quotidien officiel palestinien Al-Hayat Al-Jadida, rapporte que « le ministre des Prisonniers de l’Autorité palestinienne, Issa Karake, a annoncé que le gouvernement palestinien a approuvé un changement de la Loi des Prisonniers afin d’améliorer les conditions des [prisonniers ] relâchés. Le budget a été estimé à 160 millions de shekels annuels ».

On se souvient que dans le cadre d’un accord conclu sous la houlette du Secrétaire d’Etat John Kerry pour obtenir la reprise de négociations côté palestinien, Israël s’était engagé à relâcher au total une centaine de détenus palestiniens condamnés à de longues peines de prison pour avoir commis des actes terroristes sanglants visant le plus souvent des civils.

Dans ce même article il est précisé que le ministre évoque lui-même le déficit budgétaire palestinien – dû, entre autres, à une gestion et une corruption calamiteuses – précisant que les 160 millions de shekels nécessaires ne pourront être budgétisés de ce fait qu’en avril 2014.

PMW souligne à ce propos qu’en « 2013 l’Autorité palestinienne a dû demander des millions de dollars à ses donateurs occidentaux, des dizaines de millions étant versés directement dans les comptes en banque de terroristes. Depuis lors des améliorations n’ont pas été annoncées par l’Autorité palestinienne en matière d’économie et il est évident que celle-ci compte toujours sur les donateurs occidentaux pour couvrir son budget, ce qui inclut ces 46 millions de dollars destinés à des terroristes ».

Depuis 2011, preuves à l’appui, PMW dénonce le fait que « l’Autorité palestinienne verse des salaires élevés aux terroristes emprisonnés et des salaires, des bourses et d’autres versements financiers aux terroristes qui ont été relâchés ».

Des pays occidentaux qui condamnent mais continuent à payer sans demander de contrepartie...

Bien évidemment, « nombre de pays européens ont condamné cette utilisation de leurs fonds ». D’ailleurs, « la plupart des pays occidentaux ont des lois et règlements interdisant tout soutien à des terroristes ou ou d’anciens terroristes », rappelle l’Observatoire.« Les États-Unis, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède et d’autres en ont débattu dans leur parlement, proposant ou votant des lois ou des motions contre tout versement à l’Autorité palestinienne de fonds qui finiraient entre les mains de terroristes ». Or, force est de constater que « en dépit de ces lois et de cette opposition, ces pays continuent de financer le budget général de l’Autorité palestinienne, versant de ce fait des dizaines de millions de dollars à des terroristes sous forme de salaires ou autres paiements ».

L’Autorité palestinienne pour sa part avait répondu à ces critiques en ironisant. Ce même ministre palestinien déclarait, en effet, à ce propos à la télévision officielle palestinienne le 4 novembre dernier : « Les Européens veulent que leur argent qui nous est versé reste propre, qu’il n’aille pas aux familles de ceux qu’ils accusent de »terrorisme". [Ils] doivent renoncer à cette mentalité d’occupation ( israélienne). Ces [prisonniers] sont des héros, des combattants se sacrifiant ( feddayin), et des combattants qui ont lutté pour que nous puissions vivre dignement. Ces héros que vous – le public – applaudissent, doivent vivre dignement pour que nous puissions garder la tête haute. Nous apprécions le peuple de la révolution et en sommes fier".

Il n’est donc guère surprenant, conclut PMW, que compte tenu du manque de réaction des pays donateurs dans cette affaire, "l’Autorité palestinienne continue à utiliser leur argent comme bon lui semble, sans tenir compte de ce qu’ils veulent. En plus de payer des salaires à des terroristes, l’Autorité palestinienne utilise l’argent des donateurs pour glorifier les terroristes meurtriers, propager des mensonges diffamatoires pour diaboliser Israël, promouvoir la violence et répandre l’antisémitisme dans sa population [ voir la documentation réunie par PMW ].

Pour mémoire, lors de sa visite à Ramallah en novembre dernier, le Président Hollande rappelait qu’à elle seule la France avait déjà versé quelque trois cent millions d’Euros aux Palestiniens depuis 2007 et il s’engageait à effectuer d’autres versements, vantant, au mépris des réalités, une bonne gouvernance palestinienne supposée ..... Engagement pris sans assortir les versements à venir de demandes visant à faire cesser toute incitation à la haine ou la violence du type de celles détaillées ci-dessus. Qui sont un véritable obstacle à la paix...

Le contribuable occidental verra donc ses prélèvements augmenter pour financer des terroristes relâchés...


Last week, the PA announced that it will be giving an additional $46 million a year to released prisoners, a category which includes hundreds of murderers of civilians. Since the PA cannot cover its monthly budget payments without Western aid, these additional payments to terrorists will also be facilitated both directly and indirectly by Western donor money to the PA.

[Official PA TV Live, Nov. 4, 2013]
Click to view

Although the PA has rejected the European demand not to fund terrorists, neither the US, the UK, Holland, Norway, Sweden or any other donors have announced over the last year a cessation of funding for PA salaries or the PA general budget, from which the PA pays the terrorists. It is therefore not surprising that the PA continues to use donor money as it pleases against donor wishes. In addition to paying salaries to terrorists, the PA uses donor money to glorify terrorist murderers, propagate libels demonizing Israel, promote violence and spread Antisemitism among its people [see PMW documentation]. To this, the PA has added and additional $46 million payment to terrorists, which will be paid by Western taxpayers in 2014.

The following is a longer excerpt of the report on the additional budget of $46 million that the PA has decided to allocate to imprisoned and released terrorists :

"[PA] Minister of Prisoners’ Affairs Issa Karake said that it has been decided that the budget for the fifth regulation [of the Prisoners’ Law] approved by the government will be set this coming April [2014]. [The fifth regulation] completes the remaining implementing regulations of the Prisoners’ Law, and is concerned with improving conditions for released [prisoners]. This will be done as an appendix to the [general] budget, so its implementation will begin this year and [apply] retroactively.
Karake noted that the government has acknowledged the importance of the regulation and the need to implement it according to the rules. However, due to the large budget deficit and the PA’s financial situation, establishing the budget, which has been estimated at 160 million shekels a year, has been postponed until April. [He added that] a ministerial committee has been appointed to prepare the appendix to the budget.
Karake emphasized that this regulation will contribute considerably to solving many problems that prisoners face after their release and that it is part of the regulations and laws for all services for the prisoners, in a just and transparent manner, and in accordance with the law. Likewise, he noted that the government has made the prisoners’ issue one of its priorities and is investing all its efforts in easing their suffering given what is available (i.e., availability of funds).
Karake thanked the President [Abbas] and the Prime Minister [Hamdallah] for their great efforts and for their [accepting] responsibility for the prisoners’ cause, whether at a political or social level, or at the livelihood level. On another matter, Karake said that the government has approved a regulation for exempting released prisoners who have served more than 20 years in occupation prisons from paying customs duty, as well as a regulation for covering the costs of fertility [treatments] for released prisoners who are suffering from fertility problems. This [will be done] in cooperation with the Ministry of Health."
[Al-Hayat Al-Jadida, Feb. 6, 2014]


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette