Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Mondo Cane : la tournée de Mahmoud Abbas en Europe

Mondo Cane : la tournée de Mahmoud Abbas en Europe

Hélène Keller-Lind

jeudi 24 octobre 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Mahmoud Abbas, qui passe son temps à attiser la haine et la violence contre Israël et les Juifs de mille et une manières, est en tournée en Europe où, la main sur le coeur, il prétend ne vouloir que la paix, tout en décochant des flèches contre Israël, et réclame sans vergogne des rallonges budgétaires qui lui sont accordées...et qui iront nourrir la corruption endémique de l’Autorité palestinienne ou payer les « salaires » versés aux terroristes palestiniens emprisonnés. Pendant que les Européens sont incités à se serrer la ceinture.

Rome, Berlin : plaintes et manne financière

Le 17 octobre Mahmoud Abbas était en Italie et rencontrait le Pape qu’il invitait « en terre sainte ».On doute qu’il ait évoqué la fuite des Chrétiens régis par l’Autorité palestinienne mais il parla, bien entendu, de paix...

Le 19 octobre Mahmoud Abbas rencontrait Angela Merkel et se plaignait des « constructions illégales dans les colonies », la Chancelière allemande demandant alors à Israël de faire preuve de « retenue » en la matière. Le Président palestinien – dont on rappelle que le mandat s’est terminé il y a quelques années et n’a pas été renouvelé faute d’élections...- la remerciait alors pour son « soutien économique et son rôle dans le processus de paix ». Angela Merkel rassurait son interlocuteur quant à la continuité de la politique extérieure après les prochaines élections en Allemagne. Un soulagement à propos du volet financier de cette aide pour Mahmoud Abbas à la tête d’une Autorité palestinienne constamment en quête de subsides, corruption endémique oblige ...

Vilinus : plaintes

Le 21 octobre Mahmoud Abbas, en visite officielle en Lituanie, qui assure la présidence de l’UE, rencontrait la Présidente lituanienne Dalia Grybauskaitė et le Premier ministre Algirdas Butkevičius à Vilnius et se plaignait des « difficultés dues à la politique menée sur le terrain par Israël », nous apprend l’agence de presse palestinienne Wafa

Un Mahmoud Abbas qui a dû être aux anges lorsque la Présidente Grybauskaitė lui a déclaré selon cette agence que « l’Union européenne ne reconnaît pas les implantations comme faisant partie d’Israël et de telles actions menées par Israël entravent la progression des négociations de paix » et doivent donc cesser. On se demande d’ailleurs comment Dalia Grybauskaitė a pu arriver à cette conclusion dès lors que le Secrétaire d’Etat américain, parrain des négociations conduites actuellement, a enjoint toutes les parties à la plus grande discrétion concernant leur avancée...D’autant que la totalité des questions concernant les Territoires disputés, car tel est en réalité leur statut juridique, font l’objet de ces pourparlers...Mais se plaindre des « colonies » juives de Judée Samarie fait recette, Mahmoud Abbas le sait...Ces commentaires venus de Lituanie ont d’ailleurs fait la une des principaux quotidiens palestiniens.

Pourtant, c’est depuis Vilnius, rapporte l’agence de presse palestinienne Maan News que Mahmoud Abbas soulevait un autre obstacle de taille en claironnant qu’il ne saurait être question d’un contrôle israélien de la Vallée du Jourdain dans le cadre d’un éventuel accord de paix. « Ils n’auront pas le droit de rester dans nos territoires après la signature d’un traité de paix », dit-il. Il ajoutait toutefois qu’il accepterait « un futur État de Palestine démilitarisé »... Comment pourrait-il donc contrôler cet État sur sa frontière avec la Jordanie alors que ces territoires feraient l’objet de convoitises multiples...

Parlement européen : plaintes et manne financière

Le 23 octobre Mahmoud Abbas était au Parlement européen et lors d’une conférence de presse avec le Président du Conseil de l’Europe, Herman Van Rompu, il reprenait cette ancienne revendication, fustigeant « les implantations israéliennes bâties illégalement sur la terre palestinienne occupée »..ressassait une contre-vérité la transformant souvent en parole d’Evangile...Et de réclamer la mise en place de directives européennes prévues pour le budget 2014 – 2020 enjoignant aux pays membres de « spécifier dans tout contrat à venir avec Israël que les Territoires situés au-delà de ces Lignes de 67 ne font pas partie du pays. Ce qui inclut la partie Est de Jérusalem, le Mur des lamentations y compris, la Judée Samarie et la partie israélienne du Golan...Et ce qui revient à décider unilatéralement de ce que sont les frontières de l’État hébreu ». Ces directives avaient provoqué un tollé en Israël et l’UE serait hésitante...D’où l’appel lancé par Mahmoud Abbas...

En septembre dernier treize ONG écrivaient d’ailleurs au Secrétaire d’Etat américain pour lui demander de cesser de faire pression sur l’Union européenne pour qu’elle renonce à mettre ces directives en place en janvier prochain. Parmi ces ONG, Badil, radicale, accusant Israël de « génocide », d’être « un régime colonial d’apartheid », postant des caricatures antisémites, etc. et recevant des centaines de milliers de dollars de pays comme la Suisse, la Suède, le Danemark, etc. il faut consulter NGO Monitor pour voir le palmarès des autres signataires...

Pourtant à Bruxelles, se faisant humble, Mahmoud Abbas, bonhomme et malin affirmait que cette exhortation n’avait rien d’hostile car, dit-il « nous voulons vivre aux côtés d’Israël avec qui nous voulons construire des ponts pour la paix ». En étant en cheville avec ce type d’ONG, sans doute, ou en attisant la haine et la violence palestiniennes contre Israël et les Juifs quotidiennement, sans nul doute... En incitant les enfants palestiniens à rechercher la mort pour Allah - « martyre » -, rien que ça... ou en donnant en exemple des morceaux choisis des écrits d’Hitler, comme cela vient d’être relevé par Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias Palestiniens, dans le magazine pour enfants palestinien Zayzafuna

Bref, se confondant en remerciements pour les positions de l’UE et « son soutien politique et économique », ce champion toutes catégories du double langage, ajoutait qu’en dépit de tous les obstacles créés par les politiques menées par Israël sur le terrain, les actes des colons et l’étranglement de l’économie palestinienne, « nous continuerons à nous engager à l’agenda du Secrétaire américain des États-Unis, John Kerry, pour négocier pendant neuf mois ».

Mais montrant les dents, il concluait : « Nous travaillons avec le Président américain Barack Obama et Kerry pour assurer le succès des négociations et parvenir à la paix tant désirée qui va garantir les droits du peuple palestinien et incarner la solution à deux Etats sur le terrain, qui en cas d’échec aura des conséquences graves sur la paix et la stabilité dans la région et dans le monde ».

Le 24 octobre Mahmoud Abbas déjeunait à Bruxelles avec Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l’Union européenne. Une Catherine Ashton qui a pour les jeunes Palestiniens les yeux de Chimène et confond Gaza et Toulouse... Il la pressait, bien sûr, de mettre en œuvre les directives citées plus haut et se plaignait à nouveau des « colonies ». On imagine qu’il ne sera pas reparti les mains vides, l’UE étant des plus généreuses avec les Palestiniens...

Paris, le mois dernier : plaintes et manne financière

Il s’était d’ailleurs assuré de rallonges financières lors de sa rencontre avec François Hollande à Paris en septembre dernier, remerciant « le président de la République pour le rôle que la France a joué à nos côtés pour soutenir notre cause aux Nations Unies. Ce vote de la France à nos côtés est une position que le peuple palestinien n’oubliera jamais. ... » - vote favorable pour que soit accordé à l’Autorité palestinienne un statut d’observateur non membre -. Remerciements aussi au « président de la République pour le soutien économique, moral et politique que la France nous accorde en permanence ». Effectivement, Laurent Fabius avait offert en septembre une nouvelle rallonge de 24 millions d’€ au lendemain de la glorification d’un terroriste qui avait assassiné une touriste pourtant française...

Etonnamment le Président français lui disait « notre reconnaissance pour ce qu’il fait dans la région pour permettre que ce qui est encore un conflit qui n’a que trop duré, de trouver enfin son règlement » .Sans doute n’est-il pas tenu au courant de l’incitation massive à la haine et la violence palestinienne par les services ad hoc du consulat de France à Jérusalem, dont c’est pourtant l’un des rôles...

Mais il est vrai que certains attachés de ce consulat ont un amour débordant pour la chose palestinienne les poussant parfois même à la faute diplomatique...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette