Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > Mensonges et propagande sur Euronews

Mensonges et propagande sur Euronews

Emmanuel.

dimanche 16 mai 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Voici ce qu’on peut entendre sur la chaîne Euronews et lire sur son site, http://www.euronews.net (c’est moi qui ai mis en gras une partie du texte), ce samedi 15 mai 2004 :

"Israël intensifie ses frappes contre le Jihad islamique

Plusieurs hélicoptères ont attaqué successivement le domicile de l’un des leaders du groupe à Gaza, les locaux d’une organisation qui vient en aide aux familles de kamikazes, et le siège du mouvement. Après avoir perdu treize de ses soldats cette semaine, Tsahal a multiplié les opérations de représailles dans la bande de Gaza.

Lors d’un discours prononcé pour le 56ème anniversaire de la « Nakba », le chef de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, a souligné qu’« Israël ne peut ignorer sa responsabilité morale et politique dans cette tragédie nationale qui a fait du mal aux Palestiniens ». La « Nakba », ou désastre national, commémore l’expulsion d’un demi-million de Palestiniens suite à la proclamation unilatérale de l’Etat Hébreu en 1948. A cette occasion, les manifestations se sont multipliées dans les rues des principales agglomérations des territoires. A Ramallah, le fief d’Arafat, 2 500 personnes défilaient, brandissant des drapeaux palestiniens. D’autres portaient une photo de Jérusalem avec cette inscription « Notre capitale éternelle »...« Ce flash elliptique réunit ici deux »informations« différentes en une seule. Euronews a intitulé le texte de cette brève »Israël intensifie ses frappes contre le Jihad islamique« . Pourtant, à aucun moment, l’organisation terroriste n’est explicitement mentionnée. Au contraire, on ne parle que d’une »organisation qui vient en aide aux familles de kamikazes, et le siège du mouvement« , édulcorant le caractère terroriste, par ailleurs non précisé, de cette fameuse »organisation« , par le renvoi au champ lexical de l’humanitaire ou du social, propre à adoucir le jugement qu’on pourrait porter envers cette »organisation« dont l’identité restera imprécisée( »une organisation« ). Manifestement, Euronews pratique le »brouillard" informatif.

La progression de ce texte est assez simple : d’abord, on parle des opérations de Tsahal, en passant sous silence la véritable identité des terroristes visés ainsi que leurs véritables activités. Ensuite, après l’évocation des manifestations palestiniennes marquant « le 56ème anniversaire de la »Nakba«  »on termine par l’évocation d’une photo de Jérusalem portée par des Palestiniens en achevant le texte par ces trois mots cités : « notre capitale éternelle » (mais pourquoi les journalistes ont-ils mis une majuscule à « notre » ?).

Le centre du flash consiste en l’évocation du discours de Yasser Arafat et la citation qui en est faite : « Israël ne peut ignorer sa responsabilité morale et politique dans cette tragédie nationale qui a fait du mal aux Palestiniens ». Vient alors le culminant du flash : « La »Nakba« , ou désastre national, commémore l’expulsion d’un demi-million de Palestiniens suite à la proclamation unilatérale de l’Etat Hébreu en 1948. » Cette phrase, insérée après la citation de Yasser Arafat prend le ton et la forme d’un commentaire objectif du journaliste à fin de clarifier l’information à l’usage du téléspectateur ou du lecteur, par le recours à une « explication » par un élément d’histoire permettant d’expliquer les propos d’Arafat et de leur donner ainsi une assise objective. Or, deux choses sont à redire :

1. « L’expulsion d’un demi-million de Palestiniens » est une expression jetée en pâture au téléspectateur sans aucun recul historique et sans abord critique. Or il s’agit-là d’un élément de controverse entre les historiens eux-même. En soi, il s’agit d’un épisode encore insuffisamment expliqué. Non seulement le chiffre annoncé prête à discussion mais en plus, le mot « expulsion », s’il rencontre la propagande arabe, ne fait pas unanimité parmi les historiens, tant les causes de fameux problème des réfugiés palestiniens, auquel la brève d’Euronews fait ainsi allusion, paraissent multiples et encore à l’étude (sauf dans le monde arabe et chez Euronews, selon toute vraisemblance). Enfin, il est historiquement faux de d’attribuer cette « expulsion » à la proclamation d’indépendance d’Israël et là, tous les historiens sont d’accord, sauf les propagandistes arabes ou pro-arabes, encore une fois. La controverse concernant le problème des réfugiés palestiniens s’inscrit généralement dans le cadre de la guerre d’indépendance d’Israël, qui a fait suite à l’invasion par les Etats arabes de la région, du jeune Etat nouvellement proclamé, dans une tentative de destruction et de génocide avouée par ces mêmes agresseurs.

2. L’expression « proclamation unilatérale de l’Etat Hébreu en 1948 » pourrait prêter à sourire voire à se frapper les cuisses franchement, dans une violente crise de fou rire, si les auteurs de ce texte avaient ajouté le mot « indépendance », ce qui aurait donné : « proclamation unilatérale d’indépendance de l’Etat Hébreu en 1948 ». Mais à Euronews, on est sérieux, on ne rit pas. En effet, une proclamation d’indépendance, par définition, est toujours unilatérale puisqu’elle consiste en l’actualisation du droit pour un peuple à « l’autodétermination ». Mais à Euronews, on ne rit pas avec ce principe admis par le droit international, surtout lorsqu’il s’agit du peuple juif. C’est pourquoi, le mot indépendance n’a pas été ajouté. Ainsi, les journalistes peuvent résoudre cette contradiction et le caractère absurde du mot « unilatéral », du moins en apparence (disons pour les esprits moins vifs). Pourtant, Euronews semble oublier (ou mépriser) le fait que la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël fait suite au plan de partage de la Palestine mandataire, voté par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies, le 29 novembre 1947, à la majorité des 2/3, et prévoyant la création d’un Etat juif et d’un Etat arabe ( résolution 181). La résolution fut rejetée par les Arabes, qui ont préféré se lancer dans une entreprise génocidaire, ainsi que je l’ai expliqué plus haut. Le terme « unilatéral » est donc totalement inadéquat.

Néanmoins, en s’exprimant de la sorte, Euronews peut s’avancer sans problème et, au-delà de la délégitimation de l’existence en droit de « l’Etat hébreu » (remarquez, ils n’ont pas osé utiliser le mot « Israël » ou le mot « Juif », sans doute trop voyants), pratiquer l’amalgame en utilisant un terme fort à la mode pour qualifier l’action des Etats-Unis dans le monde et, en particulier, au Proche-Orient. Voilà qui suffit à former un couple démoniaque à des seules fins propagandistes : Israël et les Etats-unis, responsables de tous les malheurs dans le monde et véritables menaces pour la paix mondiale. Il y a quelques mois, un sondage avait révélé que les Européens voyaient en Israël et les Etats-Unis la première menace pour la paix dans le monde. Un tel discours devrait encore renforcer l’opinion des Européens en ce sens. Pire, il induit le téléspectateur à penser que le véritable problème pour la sécurité mondiale est une soi-disant injustice : l’existence de l’Etat d’Israël. La solution coule de source...

Une question reste en suspens : Euronews porte-t-elle bien son nom et est-elle bien une chaîne d’information ? Rien n’est moins sûr : mensonge et propagande étant absents, en principe, du code de déontologie de tout « bon » journaliste.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette