Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > 11 Mars - Le rideau de fumée alter-islamiste

11 Mars - Le rideau de fumée alter-islamiste

Montsegur

samedi 20 mars 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les derniers développements de l’enquête relative aux attentats du 11 mars à Madrid nous autorisent aujourd’hui à considérer la responsabilité du terrorisme international islamiste dans ces actes de barbarie.

Nous aurions souhaité, par égard aux nombreuses victimes et à leur famille, retarder cet article, pensant qu’il y a un temps pour le deuil et un temps pour le débat.

Mais d’autres voix en ont décidé autrement.

Certes, la gestion de cette crise par le désormais ancien premier ministre espagnol, Mr Aznar, et son gouvernement, pour des considérations que nous ne pouvons qualifier que de politiques, au sens le moins noble du terme et qui n’ont pas lieu d’être, lorsque le salut commun est en jeu, cette gestion du pire, donc, aura contribué à créer les conditions du flou dans
lequel les voix discordantes de l’alter-islamisme se sont engouffrées.

Discordantes, non sur le mode critique ainsi que le fonctionnement des démocraties modernes le promeut, mais bien plutôt sur le mode comminatoire, allant même, mais sans doute était-ce là l’objectif recherché, jusqu’à transférer la responsabilité de ce crime abject sur la personne du premier ministre espagnol.

Cette petite musique là, que nous commençons à trop bien connaître, devrait contribuer à nous alerter sur le dérèglement qui semble s’être emparé des cerveaux d’une certaine opinion en mal de repères idéologiques, pour qui les auteurs de ces assassinats massifs seraient toujours moins responsables et moins coupables que des gouvernements démocratiquement élus, et , de même , démocratiquement destitués.

De la même manière, ainsi qu’on peut le lire sur cette toile éphémère du monde dans lequel nous vivons qu’est Internet, dans des forums d’expression de la nébuleuse alter-islamiste, l’accusation portée contre Mr. Aznar, d’instrumentaliser les victimes de ces attentats, perd de son efficience et apparaît plus alors comme une stratégie perverse, dès lors que les mêmes versent dans les travers par eux dénoncés, et pire, tentent d’imposer, par l’emploi d’une autre terreur, celle-ci intellectuelle, leurs conclusions à la rue et à l’électeur, en exploitant de manière odieuse l’émotion légitime qui secoue la société espagnole, et au delà, l’Europe entière.

Mais les forces qui utilisent l’incantation, de tous temps, lorsque celle-ci ne repose principalement que sur l’exposé des affects, et non l’exposé des motifs, ne sont, n’ont jamais été, des vecteurs de démocratie, des acteurs du débat, des paroles libérées de leur propre dérive discursive, ceci, quelqu’apparence sympathique au premier abord, ces forces puissent afficher, puisque l’apparence, l’image, ont aujourd’hui pris l’importance que l’on sait dans l’imaginaire médiatisé.

Mais revenons-en au fond du débat.

D’un point de vue historique, le fondement du terrorisme et son intention première sont la recherche de déstabilisation des régimes auquel il s’attaque. Sur la durée, sa démarche est de conduire, en éprouvant la population par une politique de terreur, à conduire celle-ci au rejet du pouvoir en place, celui-ci fut il démocratique. En l’espèce, pour le cas qui nous occupe, j’oserais dire surtout.

Les forces de l’alter-islamisme, en anticipant sur ce qui, dans le calcul stratégique du terrorisme, doit advenir au bout de sa logique, s’en font désormais les complices objectifs.
Une étape vient d’être franchie, de type qualitative.

Celle qui consiste à donner justification à ce qui ne l’est aucunement, en avançant une cause « le soutien sans faille de Mr Aznar à la politique américaine » ainsi que nos médias en France l’énoncent, l’assènent serait-on tenté de dire, depuis ce jeudi noir, et par ailleurs, en transférant la responsabilité du crime sur le gouvernement espagnol.

Ainsi, en suivant cette logique, serions-nous en droit d’attendre, demain, que les forces de la vie nous en préservent ! , de semblables attentats en France de la part des mêmes acteurs islamos-nihilistes. Justification : par exemple l’interdiction du voile islamique en milieu scolaire . N’oublions pas que Al Qaida s’est fendu d’un communiqué menaçant sur ce sujet.

Responsabilité : le Parlement, c’est à dire nos institutions.

Le 11 mars est le 11 septembre européen.

Et le signe tangible, s’il en était encore besoin, qu’une troisième guerre mondiale, inédite en terme de moyens, est déclarée. Celle-ci, portée par la dynamique nihiliste citée plus haut, a sa propre logique, qui est avant tout une logique de conquête. Conquête des esprits d’abord, et ensuite conquête de l’espace.

Les faits extérieurs n’étant que des soutènements stratégiques et non des causes.

La réaction de tous les démocrates, de tous horizons, obédiences ou origines, doit se faire dans la clarté.

Il est du devoir impérieux de nos dirigeants, des portes paroles des mouvements politiques, associatifs, et syndicaux, et de tous les citoyens, de se mobiliser afin de protéger la démocratie, en premier lieu en enlevant toute légitimité aux discours collaborateurs d’avec ce troisième totalitarisme qui avance masqué et travesti derrière l’oppression du monde .

Churchill, en son temps, avait promis au courageux peuple britannique « de la sueur, du sang, et des larmes ».

En dépit de toutes celles-ci, le peuple britannique résista. A charge pour nos dirigeants politiques d’impulser en nous un tel esprit de résistance. Mais au demeurant, encore faudrait-il que celui-ci les habitât ...

En premier lieu, en nous informant en toute clarté des périls qui nous menacent et en désignant toutes les forces composant celui-ci.

À charge pour nous, citoyennes et citoyens d’Europe, de faire corps afin de proclamer, du haut de nos consciences nourries d’universalisme, aux nouveaux barbares :

« ICI , ON NE PASSE PAS ! »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Terrorisme
Le Hamas vilipende le chef de l’UNRWA dans la bande de Gaza - mai 2009
Le Conseil de Sécurité de l’ONU procède à l’examen trimestriel des activités de ses trois comités de lutte contre le terrorisme - octobre 2005
Attentat -La fausse condamnation de l’A.Palestinienne, concert de klaxon chez les arabes de Judée-Samarie - septembre 2010
Trois résidents arabes de Jérusalem-Est récemment inculpés - novembre 2007
25 blessés dans l'explosion d'un bus à Jerusalem - mars 2011
Quatre succès majeurs 
dans la guerre contre le terrorisme - septembre 2009
Le commandant de Tsahal de la Division Gaza : « Si le Hamas avait perdu Gaza, L’Etat Islamique aurait pris sa place... » - janvier 2015
Cinq Israéliens assasinés lors d'une infiltration terroriste palestinienne dans l'implantation d'Itamar - mars 2011
Un terroriste-suicide chopé en route pour un attentat - mars 2006
Le Hamas revendique la responsabilit de l’attaque massive contre Sderot du 22 mai 2007 - mai 2007
Montségur
Le sens de notre combat - août 2004
2024 - La porte des anges - décembre 2004
Objet : Demande d’asile pour cause de persécutions racistes . - juin 2004
Tariq Ramadan : Epître aux infidèles. - novembre 2005
Les murailles invisibles - mai 2005
Résistance ! - juillet 2005
Les indigents de la République - mars 2005
Contre- terrorisme - un acte citoyen - Seconde partie - avril 2004
Profanation du cimetière juif - mai 2004
Les assassins de la mémoire. - décembre 2005
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette