Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Arithmétique de la douleur

Arithmétique de la douleur

Par Alan M. Dershowitz, Wall Street Journal

samedi 5 août 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Aucune démocratie au monde ne tolèrerait que des missiles soient tirés sur ses villes sans prendre toutes les mesures raisonnables pour faire cesser ces attaques.

La grande question soulevée par les actions militaires israéliennes au Liban est de savoir ce qui est « raisonnable ». La réponse, selon les lois de la guerre, est qu’il est raisonnable d’attaquer des cibles militaires dans la mesure où tous les efforts sont faits pour réduire le nombre des victimes civiles. Si les objectifs ne peuvent être atteints sans faire de victimes civiles d’un côté, celles-ci doivent être « proportionnelles » aux victimes civiles épargnées par l’action militaire de l’autre.

Ceci est bel et bien pour les nations démocratiques qui placent exprès leurs bases militaires loin des centres de population civile. Israël a sa force aérienne, ses installations nucléaires et son armée aussi éloignés qu’ils peuvent être [de la population civile] dans ce pays. Il est possible pour un ennemi d’attaquer les cibles militaires israéliennes sans infliger de « dommage collatéral » sur sa population civile. Le Hezbollah et le Hamas, au contraire, place délibérément leurs ailes militaires dans des zones densément peuplées. Ils lancent des missiles anti-personnel contenant des billes métalliques, et conçus par la Syrie et l’Iran pour maximiser les victimes civiles, puis se cachent des représailles parmi les civils. Si Israël décide de ne pas répliquer par peur de toucher des civils, les terroristes seront gagnants et continueront d’avoir le champ libre pour attaquer les civils avec des roquettes. Si Israël réplique, et cause des victimes civiles, les terroristes remportent une victoire sur le terrain de la propagande : la communauté internationale s’empresse de condamner la réponse « disproportionnée » d’Israël. Ce chœur de condamnations en fait encourage les terroristes de continuer d’agir depuis des zones civiles.

Tandis qu’Israël fait tout ce qui est raisonnablement possible pour minimiser les victimes civiles - pas toujours avec succès -, le Hezbollah et le Hamas veulent faire le maximum de victimes civiles, de chaque côté. Les terroristes islamiques, comme le disait un diplomate il y a quelques années, « sont devenus maître dans la rude arithmétique de la douleur (...) Les victimes palestiniennes jouent en leur faveur et les victimes israéliennes jouent en leur faveur. » Ce sont des groupes qui envoient leurs enfants mourir en bombe-humaine, quelquefois à leur insu. Il y a deux Ans, un enfant de 11 ans a été payé pour transporter un paquet au-delà des services de sécurité israéliens. Il ne le savait pas, mais le sac contenait une bombe qui devait exploser actionnée à distance (heureusement, l’attentat a été déjoué).

Cet abus des civils utilisés comme boucliers et épées requiert un réexamen des lois de la guerre. La distinction entre combattants et civils - facile entre combattants en uniforme et armées qui combattent sur des champs de bataille éloignés des centres civils - est plus difficile dans le présent contexte. Maintenant, il y a un continuum civil : à l’extrémité la plus civile de ce continuum, il y a de purs innocents - bébés, otages et autres personnes totalement non impliquées ; à l’extrémité la plus combattante, il y a des civils qui volontairement hébergent des terroristes, fournissent des moyens et servent de bouclier humain ; au milieu de ce continuum, il y a ceux qui soutiennent politiquement les terroristes, ou spirituellement.

Les lois de la guerre et les règles de moralité doivent être adaptées à ces réalités. Une analogie avec les lois criminelles est instructive : un voleur dans une banque qui prend un caissier comme otage et tire sur la police en se protégeant derrière son bouclier humain est coupable de meurtre si les policiers, dans leur effort d’empêcher le voleur de tirer, tuent accidentellement l’otage. Il devrait en être de même pour les terroristes qui utilisent les civiles comme boucliers derrière lesquels ils tirent leurs roquettes. Les terroristes devraient être tenus légalement et moralement responsables pour les morts de civils, même si la cause physique directe était un tir israélien visant ceux qui prennent pour cibles les civils israéliens.

Israël devrait être autorisée à finir le combat contre le Hamas et le Hezbollah, même si cela implique des victimes civiles à Gaza et au Liban. Une démocratie a le droit de préférer les vies de ses propres citoyens innocents à celles des civils d’un pays agresseur, spécifiquement si ce dernier comporte de nombreux groupes complices du terrorisme. Israël prendra - et devra prendre -toutes les précautions pour minimiser les victimes civiles de l’autre côté. Le 16 juillet, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, a annoncé qu’il y aurait de nouvelles « surprises », et les Brigades des martyrs al-Aqsa ont dit qu’elles avaient développé des armes chimiques et biologiques qui pourraient être ajoutées aux roquettes. Est-ce qu’Israël ne devrait pas être autorisé à contrecarrer leur utilisation ?

Israël a quitté le Liban en 2000 et Gaza en 2005. Ce ne sont pas des territoires « occupés ». Cependant, ils servent de base de lancement pour des attaques contre des civils israéliens. L’occupation ne cause pas le terrorisme, alors que le terrorisme semble causer l’occupation. Si l’on attend d’Israël qu’il ne réoccupe pas ces territoires pour empêcher le terrorisme, alors le gouvernement libanais et l’Autorité Palestinienne doivent faire en sorte que ces régions cessent d’être des havres sûrs pour les terroristes.


Alan M. Dershowitz est Professeur de droit à Harvard


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

A lire absolument
Incitation à la haine - février 2006
Communiqué du Bureau du Premier ministre par intérim Ehud Olmert au sujet des résultats des élections palestiniennes - janvier 2006
La résolution N° 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU - août 2006
Zahar : la proposition d’accepter implicitement Israël a été faite sans disposer de tous les éléments - juin 2006
Les opérations israéliennes à Gaza- Aspects légaux - mai 2004
Terrorisme et publicité : le cynisme ne doit plus payer - janvier 2006
« Chers habitants de la planète Terre ». Pour rafraîchir la mémoire des détracteurs d’Israël - juillet 2006
Ils vont trouver le chemin du Hamas... Epître aux Béotiens. - mai 2006
Gaza, une riposte excessive ? - octobre 2009
Le 20 avril, les Israéliens célèbrent le 62ème anniversaire de l’Etat d’Israël - avril 2010
Dershowitz Alan M.
Les Nations Unis ne devraient pas reconnaître une Palestine d’Apartheid, Judenrein et islamique. - septembre 2011
Nous tuons Ben Laden, Israël vise le Hamas : Pourquoi la communauté internationale condamne l’Etat juif ? - mai 2011
Pourquoi la paix israélo-palestinienne sera difficile à se réaliser ! - août 2010
Bombarder l’Iran ? - mars 2011
Le refus de la Suède de condamner ’le bidonnage de prélèvement d’organe criminel’ - août 2009
La défense contre le Rapport Goldstone - janvier 2010
Obama explique — et ne fait qu’empirer - mai 2011
Le conflit entre les USA et Israël doit cesser immédiatement - avril 2010
Le terrorisme contre Israël se justifie davantage que le terrorisme contre la Norvège - juillet 2011
Arithmétique de la douleur - août 2006
Liban
NON la venue de NASRALLAH CHEF DU HEZBOLLAH La Celle Saint Cloud le 14 juillet - juillet 2007
Les défis d’Israël - juillet 2006
Assassinat de Rafic Hariri : le Liban dans l’attente - janvier 2011
« Avons-nous été mobilisés pour rien ? » - août 2006
Conflit du Liban, quelques questions à méditer - août 2006
Liban : le Fatah al-Islam propose un cessez-le-feu - mai 2007
Images et arithmétique macabres - septembre 2006
Le Hezbollah et le chef de la Sécurité de l’aéroport de Beyrouth seraient impliqués dans le crash de l’avion éthiopien au large du Liban - mai 2010
La mission de désarmement de la Finul serait très limitée - août 2006
Damas prône un nouveau Moyen-Orient, sans « l’ennemi » israélien - août 2006
Les textes ...
La faiblesse de la résolution 1701 - août 2006
Le chef des opérations humanitaires de l’ONU fustige la « lâcheté » du Hezbollah - juillet 2006
Jérusalem, capitale d’Israël - décembre 2009
Les forces du Hezbollah - août 2006
Arrêtez le massacre...d’Israël - août 2006
Quand ARTE démontre par inadvertance qu’Israël n’a d’autre choix que la fermeté - août 2006
Déclaration sur la violence entre Israël, la Bande de Gaza et le Liban - juillet 2006
Amnesty International toujours égal à elle-même - août 2006
Israël doit gagner - L’édito vidéo de Denis Jeambar - L’Express - août 2006
« Notre famille a perdu la guerre » - août 2006

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette