Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, zappe les Juifs dans un (...)

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, zappe les Juifs dans un communiqué sur la Shoah, un symptôme inquiétant

Hélène Keller-Lind

samedi 30 janvier 2016
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

On sait le nouveau Premier ministre du Canada proche des Musulmans au point d’avoir posé en train de prier en qamis dans des mosquées, d’être proche de CAIRN ou de donner des postes importants à des personnages liés aux Frères Musulmans ; les Musulmans canadiens représentant un réservoir d’électeurs important. Mais on découvre aujourd’hui avec inquiétude qu’il se sent sans doute si éloigné de ce qui touche au judaïsme qu’il a omis de prononcer le mot « Juif » en évoquant la Shoah lors de la journée internationale consacrée à la mémoire des victimes juives

Shoah sans Juifs, un avertissement contre « préjugés et discrimination » à l’encontre des Musulmans sans doute

Il fallait le faire et Justin Trudeau l’a fait : réussir à occulter le mot « Juif » dans un communiqué à propos de la Shoah publié lors de la Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah du 27 janvier.

En effet, le 27 janvier le nouveau Premier ministre libéral du Canada a publié un communiqué officiel - en français et en anglais comme il se doit - dans lequel il salue « la mémoire des millions de victimes assassinées durant l’Holocauste ». Rendant « hommage à ceux et celles qui ont survécu aux atrocités infligées par le régime nazi, et » saluant « leurs courageux témoignages d’espoir et de persévérance. »

Toujours sans aucune référence au fait que les six millions de victimes de la Shoah ont été assassinées parce que juives, Justin Trudeau poursuit : « L’Holocauste nous rappelle amèrement les dangers et les risques de permettre à la haine, aux préjugés et à la discrimination de se répandre librement. » En filigrane on peut lire une mise en garde contre l’islamophobie, cheval de bataille du CNMC sur qui on reviendra, alors que le Canada accueille un grand nombre de réfugiés syriens. L’occasion pour lui de poser pour des photos montrant ses bons sentiments...Pourtant certains de ces réfugiés sont si déçus de se retrouver coincés dans des hôtels dans un pays dont ils ignorent la langue et les coutumes veulent déjà repartir dans les camps du Liban ou de Jordanie d’où ils viennent..... Mais les bonnes intentions affichées sont là, touchent de nombreux de Canadiens, et on le comprend, même si elles ne font pas l’unanimité dans un pays dont l’économie est en régression.

Une communauté musulmane très active politiquement mais parfois proche de thèses extrémistes

On sait que Justin Trudeau est très attaché à la communauté musulmane du Canada et à l’Islam. On sait aussi que le Canada a « un nombre record d’électeurs musulmans ».Une amitié de longue date, Justin Trudeau « en qamis » ayant même prié dans une mosquée en 2013. Plus récemment il se rendait dans une autre mosquée alors que des Québecois venaient d’être assassinés dans un attentat terroriste en Afrique, ce qui en choqua plus d’un au Québec...

Il y a aussi, entre autres, sa longue amitié avec Omar Alghabra, pro-sharia, pro-Hezbollah, pro-Arafat, anti-israélien et proche des Frères Musulmans, nommé le 2 décembre 2015 “ Secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères (Affaires consulaires)” canadien.

Un des succès de groupes de pression auxquels contribue Omar Algahbra, tels que le Conseil National des Musulmans Canadiens, qui affiche un militantisme actif en faveur des droits de l’homme mais se concentre en réalité plus particulièrement sur une lutte contre « l’islamophobie »- réelle ou supposée -, est la révision par le ministre de la Sécurité publique canadien, Ralph Goodale, de la loi C-51 qui dérangeait fortement ce CNMC – NCCM en anglais -. La loi avait été adoptée sous le gouvernement précédent du Conservateur Stephen Harper pour assurer la sécurité des Canadiens, notamment en matière de transports aériens... NCCM welcomes government’s approach to national security policy.

Le CNMC, anciennement CAIR Canada, est lié à CAIR États-Unis, même si leurs liens se sont faits très discrets aujourd’hui. Or la proximité de CAIR avec des groupes suspectés de radicalisme, voire terroristes est connue même si elle a su aussi se faire plus discrète. Pourtant cela était à nouveau mis en évidence fin 2015 aux États-Unis avec la décision d’un juge fédéral du District of Columbia.

Un Premier ministre sous influence ?

Ce qui dérange est la proximité du Libéral Justin Trudeau avec, justement, le CNMC, anciennement CAIR-CAN.... Cela aurait-il quoi que ce soit à voir avec son omission du 27 janvier dernier ? Cela ne surprendrait guère...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette