Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Abbas, Kerry et les marchandages de bazar

Abbas, Kerry et les marchandages de bazar

Hélène Keller-Lind

mercredi 2 avril 2014
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon l’agence de presse palestinienne Maan News les marchandages iraient bon train entre les États-Unis, Mahmoud Abbas et le gouvernement israélien. Pour accepter de reprendre des négociations n’ayant rien donné à ce jour le dirigeant palestinien avait obtenu la libération d’une centaine de terroristes ayant du sang sur les mains. Pour accepter de prolonger ces négociations il exige cette fois la libération d’un millier de terroristes et le gel des constructions dans les Territoires et à Jérusalem Est. Les États-Unis libérant, quant à eux, Jonathan Pollard, condamné à perpétuité pour faits d’espionnage au profit d’un pays allié...

Un dirigeant sans mandat légal ne représentant qu’une poignée de Palestiniens...

Donnant une énorme importance à un dirigeant palestinien corrompu, contesté, dont le mandat légal s’est terminé fin 2008 et qui ne représente qu’une partie des Palestiniens de Judée Samarie, le Secrétaire d’État américain interrompt une visite en Europe, fait un saut à Jérusalem pour tenter de le persuader de prolonger des négociations entamées il y a près de neuf mois mais qui n’ont rien donné, compte tenu de ses refus multiples, rencontre le Premier ministre israélien, repart en Europe pour une réunion de l’OTAN avant de retourner dans la région pour rencontrer Mahmoud Abbas en personne sous vingt-quatre heures...

C’est que ce même Mahmoud Abbas, censé tenir les clefs de la paix entre Israël et les Palestiniens, reçu en chef d’État par le Président Obama, sait se faire prier, appliquant la vielle maxime « cours après moi que je t’attrape » en refusant tout. Entre autres de reconnaître Israël pour ce qu’il est : un Etat juif...Bien évidemment, compte tenu du blocage de pourparlers ayant duré près de neuf mois mais n’ayant rien donné, Israël a décidé de ne pas relâcher le dernier quart de terroristes ayant du sang sur les mains dont Abbas avait obtenu la libération uniquement pour accepter de retourner à la table des négociations...Des terroristes considérés comme héros, cités en modèles à suivre, salariés à vie et, pour certains, prêts à reprendre leurs activités ou à conseiller des terroristes en herbe.

Fureur des Palestiniens qui menacent alors de rompre des négociations ne servant à rien et devant se terminer fin avril... Tactique de bazar qui marche. Alors que l’ancien patron du Shin bet, service de sécurité intérieure d’Israël, se prononce pour un gel des constructions dans les Territoires plutôt que pour l’élargissement de nouveaux terroristes on apprend qu’Abbas demande, pour sa part, le beurre, l’argent du beurre et la laitière et obtiendra probablement ce qu’il exige aujourd’hui ou la quasi-totalité se ses exigences.

Point de la situation au 1er avril côté palestinien

L’agence de presse palestinienne Maan News – censée être indépendante, cela étant très relatif étant donné que l’Autorité palestinienne ne respecte pas la liberté de la presse -, donne aujourd’hui les dernières nouvelles concernant la situation qui semble prévaloir en matière de négociations. Citant l’AFP et diverses « sources » palestiniennes Maan News explique que, non seulement ce dernier quart de terroristes, y compris des Arabes israéliens, sera libéré, mais que quatre cents autres prisonniers le seront également. Ces derniers n’ayant pas tué ou pas réussi à tuer d’Israéliens.

Mais, « des négociateurs palestiniens » exigent qu’à ce chiffre s’ajoutent « mille autres prisonniers, dont des prisonniers de premier plan, les malades, les femmes, les enfants » - un enfant signifiant en réalité un adolescent considéré comme assez âgé pour se marier...-. Mille et quelques, chiffre habituel dans l’esprit du bazar, comme on l’avait vu pour l’otage franco-israélien Guilad Shalit que le Hamas n’avait consenti à relâcher après des années de captivité au secret que contre mille vingt-sept terroristes emprisonnés.

Ce n’est pourtant pas tout...Ces négociateurs exigent également « un gel de toutes les constructions » dans les implantations « y compris à Jérusalem Est »...Les fuites à ce sujet variant d’ailleurs selon les sources. Pour certaines ce gel ne serait que partiel...

Jonathan Pollard libéré avant Pessah ?

Par ailleurs les États-Unis seraient prêts à faire un geste aussi.En libérant Jonathan Pollard, arrêté et condamné en 1987 pour espionnage au profit d’un pays allié, Israël, mais qui avait été très lourdement condamné : à la prison à vie.... Et cela avant Pessah, date si symbolique...On notera que celui-ci, selon le ministre Uri Ariel, de Bayiy Yehudi, refuserait d’être libéré en échange de la libération de terroristes palestiniens, et on le comprend...

On notera également que selon Maan News les divers interlocuteurs palestiniens refuseraient que leurs terroristes et assassins soient libérés contre cet espion n’ayant tué personne...Une formule sera certainement trouvée pour satisfaire tout le monde...

La paix au bout du compte ?

Reste à savoir si cette extension de six mois de pourparlers aboutira à quoi que ce soit...Évidemment la popularité de Mahmoud Abbas sera renforcée si des centaines de condamnés palestiniens recouvrent la liberté...- ce qui grévera le budget palestinien mais la communauté internationale et les contribuables des divers pays donateurs feront sans doute ce qu’il faut en la matière...-. Faire enfin libérer Jonathan Pollard sera sans doute également positif pour Benyamin Netahyahou. Mais cela leur donnera-t-il le pouvoir de négocier une vraie paix quand le dirigeant de l’OLP refuse de reconnaître Israël pour ce qu’il est et continue à réclamer « le retour des réfugiés » ou les « frontières » qui n’en sont d’ailleurs pas « de 67 » et obtient pour cela le soutien de la Ligue Arabe ? On en doute, mais qui sait...Logique de bazar et logique pure n’ont, après tout, rien à voir...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette