Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Iran, Palestiniens, Benyamin Netanyahou met les points sur les « i (...)

Iran, Palestiniens, Benyamin Netanyahou met les points sur les « i »

Hélène Keller-Lind

dimanche 27 octobre 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le taux d’enrichissement de l’uranium par l’Iran fait l’objet de beaucoup de débats.Le Premier ministre israélien tranche : les progrès technologiques sont tels que l’on peut passer d’un enrichissement de 3,5 % à 90 % en quelques semaines. Il faut donc renforcer les pressions exercées sur l’Iran pour faire cesser tout enrichissement. Il apporte également des précisions quant aux conditions incontournables pour qu’il y ait traité de paix:une frontière défendable à l’Est, Jérusalem qui reste unifiée et aucun droit au « retour » de Palestiniens.

Iran et naïveté occidentale

En début de réunion du Cabinet ministériel israélien du 27 octobre 2013 le Premier ministre israélien résumait la position de son gouvernement sur les sujets principaux du jour. En commençant par l’Iran et le taux d’enrichissement d’uranium par la République islamique qui serait ou pas acceptable, un sujet largement débattu par les principaux dirigeants du monde dans la foulée des négociations de Genève d’octobre entre l’Iran et le groupe des 5 + 1. Notant « un changement d’ambiance » certains de ces dirigeants avaient fait preuve d’un certain optimisme avant la tenue d’autres négociations début novembre. L’Iran se serait montré prêt à réduire son taux d’enrichissement contre la levée de sanctions économiques mises en place pour lui faire respecter les résolutions du Conseil de Sécurité la concernant. L’Iran affirmant que cet enrichissement est à des fins médicales ou de fabrication d’électricité, affirmation démentie par le secret qui entoure sa production et ses établissements nucléaires souterrains comme a pu le souligner Benyamin Netanyahou.

Aujourd’hui le Premier ministre israélien fait un commentaire lapidaire sur la question, notant que si « l’Iran est prêt à renoncer à l’enrichissement d’uranium à 20%....un débat sur cette question est sans importance ». Un tél débat étant « devenu superflu compte tenu des améliorations technologiques qui permettent à l’Iran d’enrichir de l’uranium de 3,5% à 90% en quelques semaines. Des pressions sur l’Iran devraient être renforcées car il poursuit son enrichissement alors même qu’il négocie ». Le Premier ministre ne le redit pas ici mais il est évident que dans ces conditions seul un démantèlement du programme nucléaire iranien est acceptable.

Les conditions sine qua non d’un traité de paix avec l’Autorité palestinienne

Autre question évoquée, celle des négociations en cours avec les Palestiniens – l’Autorité palestinienne -, devant se passer dans le secret mais ayant fait l’objet de nombreuses fuites invérifiables, notamment côté palestinien.
Benyamin Netanyahou réaffirmait « Nous voulons parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens », rappelant que « dans cet accord, nous allons insister sur les intérêts vitaux de l’Etat d’Israël , la sécurité d’abord , bien sûr, et notamment notre capacité à continuer à défendre notre frontière orientale ». Ce qui doit se traduire dans les faits par une présence militaire israélienne dans la Vallée du Jourdain, une Autorité palestinienne démilitarisée ne pouvant contenir une poussée venue de l’Est, ni même gérer des poussées intérieures de tenants du Hamas ou autres mouvements terroristes, d’ailleurs...Exigence sécuritaire dores et déjà refusée publiquement par Mahmoud Abbas.

Le Premier ministre réaffirmait ensuite : « nous attribuons de l’importance à l’unité de Jérusalem et , bien sûr, à l’annulation du droit au retour ». Quant à « la question de l’Etat juif qui revient de temps en temps, nous n’attendons pas des Palestiniens qu’ils ratifient notre identité, notre patrimoine et notre lien avec cette terre - ce n’est pas le problème de notre point de vue. Ce que nous exigeons d’eux c’est qu’à la fin des négociations ils renoncent à toutes leurs demandes, y compris nationales, et qu’ils reconnaissent les droits nationaux. du peuple juif dans l’État d’Israël, et Israël comme étant notre État national, ce qui est une partie intégrante de leur reconnaissance du fait qu’il n’ont plus de demandes nationales et qu’ils n’ont aucun droit national dans l’État d’Israël. Ces points de vue ont été présentés très clairement dans mon entretien avec le Secrétaire d’ Etat des États-Unis, John Kerry, http://www.pmo.gov.il> et dans d’autres forums . "


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Menace iranienne
Politique iranienne de l’administration Bush. Quelles perspectives d’ici 2009 ? - mai 2007
Les États-Unis pourraient bombarder des cibles en Iran, selon la BBC - février 2007
Visite du « président » iranien à Paris - novembre 2015
Navire iranien retenu à Chypre - février 2009
A quelles fins les milices islamistes d’Iran affirment-elles leur détermination à défendre le droit iranien à la technologie nucléaire jusqu’à leur dernière goutte de sang ? - juin 2004
Le combat contre l’tendard chiite - avril 2009
Face à l’Iran : une dissuasion globale renforcée - novembre 2011
La course iranienne pour une hégémonie régionale - juin 2008
Iran : Tsahal se prépare à passer à l’action - décembre 2008
Netanyahou et Merkel réaffirment leur opposition au nucléaire iranien - janvier 2010
Keller-Lind Hélène
Les réfugiés juifs, une question centrale - septembre 2010
Israël et la Turquie renouent sous les auspices de Barack Obama - mars 2013
Bertrand Delanoë se rendra en Tunisie à l’invitation d’un syndicat prônant la criminalisation de tout contact avec Israël - janvier 2014
Nous devons protéger nos frontières contre le Hamas, estiment des élus new-yorkais - juin 2010
Danny Ayalon en visite officielle aux États-Unis - avril 2010
Human Rights Watch : l’autocensure des journalistes palestiniens est provoquée par les violations de leurs droits par l’Autorité palestinienne et le Hamas - avril 2011
Angoulême exposition de photos mettant en scène le Hamas entre angélisme et mauvaise foi - avril 2012
Le gouvernement Abbas-Fayyad se refuse à accepter une présence israélienne dans la Vallée du Jourdain, nécessaire pour garantir la sécurité d’Israël - mars 2011
Attentat suicide palestinien déjoué : mais qui est donc derrière ces innombrables tentatives d’attentats ? - juin 2014
Le méticuleux travail de sape anti-israélien des Nations unies - juin 2011

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette