Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Articles des brèves > le chef du Fatah emprisonné, Marwan Barghouti ne posera pas sa candidature à (...)

le chef du Fatah emprisonné, Marwan Barghouti ne posera pas sa candidature à la présidence de l’Autorité Palestinienne et appelle à soutenir Abbas

samedi 27 novembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Marwan Barghouti, qui purge plusieurs peines de prison à perpétuité en Israël, a renoncé à briguer la présidence palestinienne, a annoncé hier le ministre palestinien Kadoura Farès.

« Afin de maintenir l’unité du mouvement [Fatah], Barghouti appelle les fils du mouvement et ses partisans à soutenir le candidat investi par le mouvement, Mahmoud Abbas », a déclaré le ministre, dépêché auprès de Barghouti par la principale faction de l’OLP pour le dissuader de mener son projet à bien.

Le chef du Fatah pour la Rive Occidentale avait laissé entendre la veille qu’il pourrait présenter sa candidature à l’élection du 9 janvier prochain, qui doit désigner le successeur de Yasser Arafat.

La candidature de cette figure populaire menaçait la « vieille garde » du Fatah, qui a officiellement investi l’ancien premier ministre Mahmoud Abbas pour porter ses couleurs et craignait que la candidature de Barghouti ne divise les rangs palestiniens.

Barghouti a été condamné en juin par la justice israélienne à cinq peines de réclusion criminelle à perpétuité.

Israël le soupçonne d’être le chef clandestin des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, un groupe armé terroriste issu du Fatah, responsable de plusieurs attentats meurtriers en Israël. Lui se dit prisonnier politique et nie toute implication dans les violences.

Incarnant la nouvelle génération de dirigeants palestiniens, Barghouti, qui est âgé de 45 ans, est tenu depuis plusieurs années comme un successeur potentiel du défunt chef de la révolte palestinienne.

Mahmoud Abbas, qui est âgé de 69 ans, n’a ni son charisme ni le soutien de la base, mais son image de modéré passe mieux auprès d’Israël et des États-Unis.

Une défaite d’Abbas lors du scrutin du 9 janvier pourrait remettre en cause la reprise des efforts de la communauté internationale pour relancer le processus de paix.

« Abbas m’a demandé de dire à Marwan qu’il est un des piliers les plus importants de l’Autorité palestinienne, du Fatah et de l’Organisation de libération de la Palestine », avait déclaré Kadoura Farès avant sa rencontre avec Barghouti

« La porte est fermée pour Marwan maintenant que le comité central du Fatah a désigné Abbas, avait souligné pour sa part Hatem Abdelkader, député et responsable du Fatah. S’il se présente en tant que candidat indépendant, le Fatah perdra des voix au profit des autres factions et cela pourrait aussi créer des divisions au sein du mouvement », ajoutait-il.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette