Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Greta Berlin a-t-elle emmené son hijab ?

Greta Berlin a-t-elle emmené son hijab ?

Hélène Keller-Lind

mardi 25 mai 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

A la tête de la soi-disant « Flottille de la Liberté » faisant route vers la Bande de Gaza se tient Greta Berlin, militante anti-israélienne de très longue date qui se plait dans les rôles de Rambo. On espère pour elle qu’elle n’a pas oublié de mettre un hijab, voire une burqua dans ses malles état donné que l’on ne plaisante pas avec la bienséance féminine au cœur du Hamas Land.

Vielle routière de l’anti-israélisme Greta Berlin a épousé un Arabe né à Safed et « réfugié de 1948 » et dont elle a eu deux enfants nous dit sa bio officielle, qui nous apprend également qu’elle est diplômée de théâtre. D’où son goût de la mise en scène qui s’exprime à plein dans ce grand spectacle d’une « Flottille de la Liberté » avec ses dix bateaux venus de quatre pays et transportant « 10.000 tonnes de biens que leur refusent Israël » selon elle mais aussi et surtout des centaines d’anti-israéliens qui se prennent ici pour de vaillants chevaliers. Ces 10.000 tonnes deviennent 5.000 d’ailleurs pour Al-Jazeera...

Et ces preux chevaliers auto-exaltés, qui, selon Greta Berlin ont tous attrapé une fièvre anti-israélienne vont « forcer le blocus de Gaza » imposé par cet épouvantable ennemi sioniste. Au risque de rien du tout car le pire qui puisse leur arriver c’est que leurs bateaux soient refoulés ou que, s’ils persistent, ils passent quelques nuits en prison. Ce qui leur permettra d’écrire une très belle saga sur l’inhumanité supposée de leurs geôliers. Et un ou deux membres contusionnés, cela serait encore mieux pour assurer leur publicité et les faire passer pour des « martyrs ». Pas dans l’acception palestinienne du terme, quand même, il ne faut pas abuser...

D’ailleurs l’expédition théâtrale est soigneusement mise en scène et la saga peut être suivie heure par heure sur un site qui lui est dédié

Mais quels sont ces biens dont seraient privés les Gazaouis et qui les auraient tant appauvris ? Toujours selon Al Jazeera, des matériaux de reconstruction, des équipements scolaires et médicaux.

Réponse d’Israël par la voix de son porte-parole, Yigal Palmor qui démontre que tout ça, c’est du cinéma

 :

« Des bateaux qui forcent le passage pour entrer à Gaza ne font rien pour y aider les gens. Il existe des passages terrestres plus que suffisants pour répondre à leurs besoins. Les organisation d’aide internationale et le secteur privé de Gaza s’assurent que toute la nourriture, les médicaments et les vêtements nécessaires entrent dans la Bande de Gaza depuis Israël.

Au cours d’une semaine type 15.000 tonnes de biens entrent à Gaza. Des camions de viande, de volaille, de poisson, de produits laitiers, de fruits, de légumes, de lait en poudre, de nourriture pour bébés, de blé, entre autres arrivent quotidiennement à Gaza. Des matériaux de construction y sont également envoyés sous le contrôle d’organisations internationales pour qu’ils ne soient pas réquisitionnés par le Hamas pour servir à fortifier des bunkers.

Depuis le cessez-le-feu de janvier 2009 c’est bien plus d’un million de tonnes de biens humanitaires qui sont entrés à Gaza depuis Israël. Ce qui fait près d’une tonne d’aide pour chaque homme, femme, enfant de la Bande de Gaza.

Les passages terrestres restent ce qu’il y a de plus efficace pour transférer des biens à Gaza et les organisateurs de cette flottille le savent très bien. Ils savent que depuis décembre 2008 leurs bateaux n’ont pas la permission d’entrer.

Israël a invité les organisateurs de la flottille à utiliser les passages terrestres comme le font toutes les organisations internationales valables.

Mais ce qui les intéresse, ce n’est pas tant apporter une aide qu’assurer la promotion de leur programme radical, faisant le jeu du Hamas. Bien qu’ils se drapent dans des habits humanitaires, leur propos est politique et non pas caritatif ni destiné à aider les Palestiniens.

Si ces organisateurs avaient vraiment à cœur d’apporter une aide humanitaire, et non pas à se lancer dans des coups publicitaires, ils utiliseraient les voies appropriées pour s’assurer de la livraison de biens. »

Effectivement...mais si « tout bêtement » Madame Berlin et ses amis avaient fait passer leur aide par Israël, il n’y aurait pas eu la belle fête si émouvante, selon elle, à Istanbul ni de couverture médiatique

Une Flottille bidon : la situation humanitaire réelle à Gaza

L’armée israélienne vient de publier un rapport sur la situation véritable a Gaza .Chiffres précis et photos prises sur des sites palestiniens à l’appui. Les chiffres correspondent à ceux qui sont donnés par le porte-parole du gouvernement mais en détail. On est loin du cirque de la Flottille...Parmi les faits saillants souvent peu connus donnés ici on remarque qu’en 2009 ce sont 10.744 habitants de Gaza qui sont entrés en Israël pour y être soignés. Ils étaient accompagnés. Et ce sont ainsi 12.000 autres personnes qui y sont entrées. De plus il y a eu 382 évacuations d’urgence....

(télécharger : The Humanitarian Condition in Gaza Strip
May 2010)

Word - 298 ko

Et selon les Nations unies 78 % des maisons ayant subi des dégâts peu importants avaient été réparées fin janvier 2010. Par ailleurs des produits agricoles de Gaza sont exportés par tonnes via Israël.

A noter que des roquettes continuent à continuer à être lancées sporadiquement depuis la Bande de Gaza sur des populations civiles israéliennes. Et que Gilad Shalit, ce jeune Franco-israélien, est toujours otage du Hamas qui, de plus, s’amuse à jouer avec la détresse de sa famille...

Et son hijab ?

Greta Berlin sait-elle que les femmes libérées ne sont pas vraiment persona grata dans la Bande de Gaza ? Ainsi « Les Justes Épées de l’Islam » se vantaient-ils d’avoir jeté de l’acide au visage de jeunes femmes « habillées de façon indécente » Donc, hijab de rigueur !

Et pas question pour une femme de se déplacer à moto ! C’est Haaretz qui le rapporte

Des mesures parmi tant d’autres qui s’inscrivent sur un fond de violences endémiques contre les femmes dans la Bande de Gaza. Certes, la situation générale est-elle mise en cause – blocus, tensions entre Hamas et Fatah – mais la raison principale est culturelle. Cité par le journaliste Doug Alexander, un consultant et chercheur Aitemad Muhanna explique : « les femmes sont battues par leur mari, battues par leur père et même battues par leurs frères. » Le journaliste ajoute : « Les femmes sont battues parce qu’elles ne remplissent pas leur rôle traditionnel comme faire la cuisine, le ménage ou surveiller leur apparence d’une manière qui convienne à leur mari. Autres maltraitances : des insultes épouvantables, des sévices sexuels au sein de la famille, et des viols par leur mari. Les belles-mères frappent aussi les femmes de leurs fils à coups de poing et les familles, au sens large, vivent sous le même toit. » Et pourtant « les femmes acceptent la violence de leur mari, » note Aitemad Muhanna. « La plupart pensent que leur mari en ont le droit. »

Plus de 60 % des femmes de Gaza avouaient subir les violences de leur mari dans un sondage. Or, ce sujet étant tabou, la réalité est sans doute pire encore. Entre 1999 et 2003, selon la BBC ces violences auraient augmenté de 154 %...Et selon une étude plus récente la proportion passe à 77 % de femmes subissant des violences en 2009

Et si de rares organisations militent contre cet état de fait, les autorités ne se sentent pas concernées, voire enfoncent le clou. Ou laissent faire des biens pensants comme on l’a vu récemment avec cette colonie de vacances de l’ONU mise à sac dans la Bande de Gaza car apprendre aux petites filles à danser est banni...

De cela Greta Berlin & Co. se lavent les mains. Ces terribles violences faites aux femmes ne sont pas le fait d’Israéliens mais de Palestiniens, ce n’est pas anti-israélien et cela n’est donc pas ce qui les motive. Tant s’en faut...Alors, pas de site spécialement dédié ni autre Twitter pour les femmes battues de Gaza.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette