Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’Iran se dévoile

L’Iran se dévoile

Albert Capino

dimanche 13 juin 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Ce 12 juin 2004 fera date dans la stratégie de conquête islamique. C’est le jour choisi par Kamal Kharazi, ministre des Affaires étrangères iranien pour déclarer officiellement, lors d’une conférence de presse à Téhéran, que « le monde doit accepter l’Iran au sein du club des puissances nucléaires ».

Volte-face ? Calcul prémédité ? Effet de choc ?

Plus simplement, étape d’une stratégie bien ficelée, bien construite, ayant consisté à déployer un arsenal de manœuvres dilatoires pendant des années vis à vis du monde occidental, tout en galvanisant ses alliés islamistes.

Le contraste était particulièrement saisissant lors de la « convocation » des ministres des Affaires étrangères allemand anglais et français (Joschka Fischer, Jack Straw et Dominique de Villepin), le 20 octobre 2003 à Téhéran. À l’issue de cette rencontre, Dominique de Villepin avait déclaré qu’il était convaincu que l’Iran ne poursuivait aucun projet nucléaire en dehors d’un usage civil et qu’il était même prêt de fournir du combustible nucléaire au nom de la France, au vu de garanties qui pourraient lui être données à ce sujet.

Trois mois jour pour jour auparavant, le 20 juillet 2003, les Iraniens avaient fait défiler des lanceurs de missiles de type « Shahab III », d’une portée de 1.300 km, où étaient inscrits « Nous écraserons l’Amérique » et « Israël doit être rayé de la carte »...

L’Iran, outre le soutien officiel qu’il apporte au Hezbollah, au Jihad islamique et au Hamas, possède également des liens avec Al-Qaïda et a tout récemment appelé à la constitution d’une « armée de Kamikazes » internationale, destinée à viser des objectifs « infidèles » partout dans le monde.

Je conçois que le réveil soit difficile pour certains lecteurs mais, ce n’est pas faute de prévenir : cela va faire 18 ans que l’Iran travaille sur un programme d’enrichissement d’uranium… Malgré tout, d’aucuns s’évertuaient encore à tenter de nous convaincre jusqu’à aujourd’hui qu’il s’agissait d’un programme civil, destiné à produire de l’électricité…dans l’un des pays qui possède l’une des plus importantes réserve de pétrole mondiale ? Soyons sérieux…

En réalité, nous sommes en guerre, mais personne en Europe n’ose prononcer le mot. Les souvenirs de la dernière sont encore trop cuisants, comme on a pu le voir lors des cérémonies de commémoration du débarquement il y a 60 ans, le 6 juin 1944 et de l’importance réservée au rapprochement Franco-allemand.

Mais, à la différence de la paix, pour laquelle il faut être deux, la guerre, elle, n’a pas besoin de partenaire. Et cela fait belle lurette que les islamistes l’ont déclenchée, sur tous les fronts : médiatique, diplomatique, subversif, terroriste et à présent ouvertement et directement menaçante envers les capitales occidentales.

Après tout ce que l’Europe a vécu, peut-elle encore seulement croire que la stratégie de la collaboration soit payante ? Qu’elle puisse ainsi éviter l’affrontement ?

Je voudrais citer un ancien ministre de la République, qui écrit en ces termes* :
« Ces actions terroristes sont menées par des intégristes religieux contre notre civilisation judéo-chrétienne. Ils interprètent le Coran dans son sens le plus rétrograde et le plus malveillant. Ces hommes mènent un combat planétaire attaquant tantôt au Pakistan, tantôt aux États-Unis, parfois en Afrique noire ou en Europe, semant la mort et le carnage.

N’imaginons pas que la cause de cette guerre disparaîtrait si la paix en Israël était signée. Ce pays n’est que la citadelle avancée de l’Occident. Comment expliquer autrement les combats menés au Soudan par les musulmans contre des chrétiens, combats que l’on retrouve en Indonésie ou au Nigeria et ailleurs. Ces fanatiques trouvent chez nous un terreau favorable essentiellement dû à notre faiblesse, à notre trop grande tolérance. Comment se fait-il que des imams puissent faire des prêches prônant cette guerre, insultant notre civilisation, méprisant toutes les valeurs républicaines de l’Occident ? En Angleterre un de ces imams exigeait l’instauration d’un califat à Londres ! A Vénissieux, un autre faisait l’apologie du terrorisme ou des violences faites aux femmes ! N’avons-nous rien à défendre pour tolérer ces appels au meurtre ? ».

Une inaction de notre part, les appels à l’ONU et au Droit international, même s’ils tentent de se justifier par le noble dessein d’éviter des morts sur le terrain, en laissera inéluctablement au moins un : la mort de notre liberté, de notre démocratie, de nos valeurs universelles que les islamistes sont bien décidés à remplacer par les leurs, en se servant de nos lois et de notre faiblesse.

Pour nous, le nucléaire a toujours constitué une dissuasion. Pour eux, c’est une arme, dont je ne suis pas certain qu’ils hésiteront à se servir. Que ce soit sous la forme massive de missiles, ou sporadique de « bombes sales ».

Aujourd’hui à Téhéran, une nouvelle étape dans l’escalade islamiste a été franchie.


  • Bernard Debré, dans Le Figaro de ce jour

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Menace iranienne
Pourparlers nucléaires : le nouvel outil du régime iranien pour assurer sa pérennité - mai 2012
L’Iran et le Hezbollah élèvent le niveau de leurs préparations de guerre en nommant un nouveau Commandant du front contre Israël. - novembre 2010
Iran-Israël : le refus russe de livraison de missiles est provisoire - octobre 2008
STUXNET, IRAN. La thèse du sabotage, opportunément relancée, apporte de l’oxygène à la diplomatie. - novembre 2010
Ahmadinedjad harangue les foules libanaises à mourir pour l’hégémonie chi’ite et s’en retourne vers son Iran sous les verrous - octobre 2010
Le 23 novembre 2013, jour de la signature de l’Accord de Genève avec l’Iran, Barack Obama cherche à rassurer sur fond de déclarations triomphantes iraniennes - novembre 2013
Israël se prépare à des négociations USA-Iran - octobre 2008
L’Union Européenne adopte de nouvelles sanctions contre l’Iran - juin 2010
Etats-Unis - Iran : Une frappe sur l’Iran ? Du pur bluff - février 2007
Israël redoute que l’Iran prenne le contrôle du Liban et de la bande de Gaza - mai 2008
Capino Albert
L’Union Européenne face à ses responsabilités : « Terrorisme : l’Europe continue de faire comme si de rien n’était » - octobre 2004
Chaos à Gaza - juillet 2004
L’addition ! - juin 2009
Mauvaise pioche, ou les tribulations franaises et internationales depuis les colonies jusqu aujourdhui - mars 2009
L’Iran au bord de l’implosion - février 2004
Sauvons la recherche ! - mars 2004
Les « islamistes » de Poutine. - septembre 2004
Islamisme et nazisme : les liaisons dangereuses - novembre 2003
L’attentisme fait le jeu du radicalisme islamiste - juin 2008
Après la bataille... ? - janvier 2009
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette