Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’Icône et la Loi

L’Icône et la Loi

Chronique de Raphaël Draï sur Radio J , Ier novembre 2010

lundi 1er novembre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Pendant que les animateurs et que les porte–paroles de JCall découvrent enfin la lutte contre le boycott anti –israélien , le chercheur Pierre- André Taguieff fait l’objet d’une campagne qui s’assimile à une véritable chasse à l’homme. Pourquoi cette ire et cette haine ? Ce spécialiste de l’antisémitisme ancien et contemporain a osé s’en prendre à l’une des « icônes » de ce boycott dangereux et illégal.

Au passage l’on peut déplorer que dans cette épreuve les signatures de quelques-uns des soutiens les plus notoires de JCall lui aient manqué. Mais revenons à l’ « icône », à Stéphane Hessel, déclaré tabou et intouchable pour quatre motifs principaux qui ne sont pas incontestables. Passons sur le premier : ses origines juives. Elles le sont sans doute d’un point de vue purement biographique mais toute l’existence de ce nonagénaire s’est déroulée en dehors du judaïsme. Et puis, naître ceci ou cela ne vous dispense d’aucun devoir ni du respect des lois. L’on invoque ensuite la déportation de Stéphane Hessel sous l’occupation nazie et ses actions de résistance.

En effet , mais ces actions là ne justifient d’aucune manière son appel actuel à transgresser l’article 225 du Code pénal qui sanctionne de façon particulièrement claire les incitations au boycott, sous toutes ses formes , et les passages à l’acte qui s’ensuivent. Sans amalgamer les deux situations, en 1961 un Résistant prestigieux , Hélie de Saint Marc , avait transgressé les lois de son pays au nom de son idéal. Il l’a payé de plusieurs années d’emprisonnement. Autre argument contestable : la participation de Stephane Hessel à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’ Homme. Cette participation ne saurait faire oublier que le véritable « père » de la dite Déclaration fut René Cassin, lequel milita toute son existence pour la défense du peuple juif, puis pour celle de l’ Etat d’ Israël .

Le dernier argument est d’ordre politique . Il suffit, hélas, de prendre connaissance des déclarations de Stéphane Hessel sur le conflit israélo -palestinien ou sur les responsabilités dans l’affaire de la « flottille turque » pour être rebuté par son simplisme , son manichéisme , ses parti- pris ; par sa méconnaissance des violences en provenance notamment du Fatah et du Hamas.

A le lire l’on se convainc rapidement que derrière ses apparences, cet homme n’est pas un homme de paix mais un être de pensée guerrière et de ressentiment. Tant qu’il est resté sur le terrain politique, ses opinons sont restées discutables sur ce terrain-là. Mais ces mêmes opinions outrancières l’incitent à la violation de la Loi et donc l’exposent aux sanctions prévues par celle –ci. Ayant participé à la rédaction de la Déclaration Universelle des droits de l’ Homme il devrait, le premier, en prendre conscience avant d’avoir à en rendre compte .

En attendant , boycott ou pas, l’économie d’ Israël n’a jamais été aussi florissante, les investisseurs se pressent à ses portes et Stanley Fischer, le Directeur de sa banque centrale vient d’être compté parmi les meilleurs financiers de la planète .

Raphaël Draï


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette