Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > La France pousserait à une reprise des négociations entre la Syrie et (...)

La France pousserait à une reprise des négociations entre la Syrie et Israël

Hélène Keller-Lind

vendredi 10 septembre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Président de la République croit à la paix entre Israël et la Syrie et a nommé un ambassadeur dans ce but. Celui-ci serait en Syrie actuellement, après une visite en Israël, selon le Jerusalem Post Efforts louables mais ont-ils la moindre chance d’aboutir alors que la Syrie reprend son emprise sur le Liban ?

Des intentions louables, mais...

C’est sans doute sur les espoirs suscités par le rapport de l’Assemblée Nationale, chapeauté par Elisabeth Guigou, et qui semblait relever en grande partie de « la grande illusion » que se fonde le Président de la République pour promouvoir son action diplomatique avec l’envoi de son émissaire, l’Ambassadeur Jean-Claude Cousseran en Israël puis en Syrie.

Lors de la Conférence des Ambassadeurs du 25 août dernier il avait affirmé : « La paix entre la Syrie et Israël, elle est tout aussi possible. La France, qui a renoué avec Damas un dialogue régulier utile pour toute la région, s’implique aux côtés de la Turquie, dans la recherche d’un accord. Avec Bernard Kouchner, nous avons confié une mission dans ce sens à l’Ambassadeur Jean-Claude Cousseran, qui a toute notre confiance. »

Le Président ajoutait : « Au moment où l’espoir renaît dans la région, il serait inacceptable que le Liban sombre à nouveau dans la violence. La France s’est félicitée de la visite conjointe à Beyrouth du Roi Abdallah d’Arabie Saoudite et du Président Bachar Al Assad. La France apporte tout son soutien à ses institutions démocratiques, au Président Sleimane, au Premier Ministre Hariri. La France est l’amie de tous les Libanais. L’action de la communauté internationale au Liban n’a pas d’autre raison que cette stabilité. C’est bien toutle sens de la mission de la FINUL au service de la paix et de la souveraineté du Liban, que tous les voisins du Liban doivent respecter.  »

Une stabilité libanaise à quel prix ?

On ne sait pas trop de quels voisins il veut parler. La Syrie, en effet, selon des analystes libanais a manœuvré pour remettre la main sur le Liban . Le Premier ministre libanais en est arrivé à retirer ses accusations contre le régime de Damas concernant l’assassinat de son propre père... Liban où la Syrie joue un rôle de taille en armant le Hezbollah, ce que dénoncent et les États-Unis et Israël mais aussi le Patriarche maronite Monseigneur Sfeir Comment ignorer cela ? Et une Pax Syria comme on avait pu en parler, serait-elle souhaitable et souhaitée ?

FINUL et violations de la résolution 1701

Le Président parlerait-il d’Israël en évoquant ces « voisins » ? On sait que des représentants français de la FINUL ont souvent accusé Israël de « violer la résolution 1701 » en survolant le sud Liban avec des drones – une surveillance loin d’être inutile ou de représenter une quelconque menace pour la FINUL- . On n’a pas beaucoup entendu parler des violations autrement graves que constitue le réarmement du Hezbollah par et grâce à la Syrie. Qui se traduisaient tout récemment par une explosion de roquettes entreposées dans une habitation civile puis déplacées dans une mosquée et sans que ni l’armée libanaise ni la FINUL n’aient pu s’approcher ou investiguer.... Des violations d’une autre ampleur et lourdes de menaces.

Et on sait aussi que la FINUL n’a pu empêcher des soldats libanais d’assassiner froidement un officier israélien, en blessant grièvement un autre, en prenant pour prétexte l’élagage d’un arbre sur le territoire israélien

L’amie de tous les Libanais

Dans le discours du Président Sarkozy devant les Ambassadeurs on note cette phrase un peu étonnante : « La France est l’amie de tous les Libanais. » Certes. Mais cela inclut-il le Hezbollah et sa branche armée qui veulent annihiler l’État hébreu ? Le Hezbollah dont la télévision Al Manar incite à la haine antisémite et anti-sioniste et que le CRIF, entre autres, avait eu tant de mal à faire interdire en France.. Avant de faire interdire dans l’Hexagone la télévision du Hamas, parti frère du Hezbollah

Le Président reprend ici des déclarations du Maire de Paris qui s’était rendu à Beyrouth lors de la guerre menée par le Hezbollah contre Israël en 2006. Ce dernier, toujours aussi amoureux du Liban aujourd’hui avait précisé alors aimer les Libanais « quel que soit leur parti politique ou leur religion. »

Il est vrai qu’à en croire ces ami libanais-là, ceux du Hezbollah, c’est Israël qui aurait assassiné Rafic Hariri....

On espère que le proverbe qui veut que l’enfer soit pavé de bonnes intentions ne s’appliquera pas ici...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette