Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Iran et Syrie arment le Hezbollah et sont aidés par la Corée du (...)

Iran et Syrie arment le Hezbollah et sont aidés par la Corée du nord

Hélène Keller-Lind

samedi 29 mai 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Robert Gates ou Ehoud Barak l’avaient dit, The Times le redit aujourd’hui : Iran et Syrie réarment le Hezbollah sans vergogne Par ailleurs les Nations unies dénoncent la Corée du Nord qui les aide en matière d’armement. Et Assad prétend vouloir la paix avec Israël...

Le Secrétaire a la Défense américain, Robert Gates avait été catégorique, notamment lors d’une rencontre avec son homologue israélien : l’Iran, par le biais de la Syrie, elle aussi fournisseur, livrent des roquettes et autres missiles d’une capacité grandissante au mouvement terroriste libanais du Hezbollah installé notamment a la frontière nord d’Israël. « Transferts d’armes illégaux, » qui, rappelait le Secrétaire Général des Nations unies récemment avant une rencontre avec le Premier ministre libanais Hariri, sont « clairement en violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de 2006. Qui doit être entièrement appliquée et respectée. »
Un vœu pieux depuis 4 ans....

The Times

Citant des sources au sein des services de sécurité, le quotidien britannique The Times, fait état « de transferts d’armes, dont des missiles, par le Hezbollah, dans ses bases au Liban, depuis des dépôts en Syrie. « Des »images satellite de l’un de ces sites près de la ville d’Adra au nord de Damas » ont été montrées aux journalistes. « Les militants y ont leurs logements, un dépôt d’armes et une flottille de camions qui seraient utilisés pour amener les armes au Liban. »
« L’équipement militaire est soit d’origine syrienne, soit envoyé d’Iran par la mer, passant par des ports sur la Méditerranée ou l’aéroport de Damas. Les armes sont entreposées dans un dépôt du Hezbollah et acheminées au Liban dans des camions. »
Selon leur source, « le Hezbollah opère en toute liberté. Ils déplacent souvent les armes par mauvais temps quand les satellites israéliens ne peuvent les repérer. »

« Ces révélations viennent accroître les craintes que nourrissent les Occidentaux envers le régime de Basar Al-Assad. Le Président syrien est de plus en plus proche du Hezbollah et de son soutien principal, l’Iran....On craint que si Israël et le Hezbollah s’affrontent a nouveau -comme en août 2006 – la Syrie pourrait être indirectement impliquée dans le conflit.

Il semblerait qu’Israël ait récemment projeté de bombarder l’un des ces convois d’armement alors qu’il passait la frontière mais l’opération a été annulée a la dernière minute. Selon des sources du renseignement occidental, les Israéliens ont cédé, cette fois, devant les efforts diplomatiques déployés par les Américains auprès de la Syrie pour la persuader de cesser ces transferts d’armes. Cependant leur échec apparent augmente les chances de voir Israël envoyer un « signal calibré » au Hezbollah et a la Syrie au moyen d’une frappe aérienne contre un dépôt d’armement ou un convoi d’armes. »

Bashar al-Assad prend les gens pour des imbéciles

En dépit de toutes ces évidences, le Président syrien, Bashar al-Assad dit et répète a l’envie qu’Israël ne veut pas la paix alors que la Syrie serait prête a reprendre des négociations indirectes, comme il le déclarait récemment en Turquie
Turquie, pays d’où sont partis trois bateaux faisant partie de la soi-disant Flottille de la Paix, méga coup de pub anti-israélien, et ou se sont exprimés des anti-israéliens virulents et autres extrémistes islamistes lors d’une fête donnée en leur honneur a Istanbul et en présence de nombreux officiels turcs.

Toujours selon The Times britannique « des officiels occidentaux disent en privé que le dirigeant syrien ment carrément a propos des transferts d’armes, » dont il nie l’existence. Son ambassade de Londres ayant affirmé au Times que « si ces dépôts militaires existent vraiment, ce serait pour l’utilisation exclusive de l’armée syrienne pour défendre le sol syrien et cela ne regarde absolument personne. » L’ambassade syrienne ayant par ailleurs rappelé que, selon la Syrie, son pays « et Israël restent en état de belligérance tant qu’Israël refuse d’appliquer des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations unies en continuant a occuper des terres arabes. »

« John Kerry, Président du Comité des relations étrangères du Sénat – américain – s’est rendu a Damas en Avril et a donne au Président syrien les preuves que des Scuds ont été transfères au Hezbollah, selon des sources diplomatiques occidentales. M. Assad a nie ces allégations. »

Un arsenal imposant

Le quotidien rapporte que « Yossi Baidatz, un officier du renseignement israélien, a dit a la Knesset ce mois-ci que la quantité d’armes envoyées au Hezbollah par la Syrie et l’Iran ne peut plus être décrite comme étant ’un trafic d’armes’. Il l’a qualifiée de ’transfert organisé et officiel d’armes’ et dit que les Scuds ne sont que le sommet de l’iceberg. »

Par ailleurs, il est rappelé que « l’on pense que le Hezbollah a amassé plus de 40.000 roquettes et missiles, allant de Katyushas a faible portée a des missiles a moyenne portée M600 et des missiles balistiques Scud de l’ère soviétique capables d’atteindre la plupart des grands centres de population d’Israël. »

« Les États-Unis et Israël affirment avoir des renseignements imparables » montrant que le Syrie livre des Scuds au Hezbollah. Leurs « services de renseignement pensent que deux missiles Scud sont entreposés au Liban et cachés dans des dépôts souterrains au nord de la Vallée de la Bekaa. Selon une source il y a des indications qui font penser que le Hezbollah pourrait envisager de renvoyer les missiles en raison de l’intensification des recherches.

Corée du Nord, Syrie et Iran

Corée du Nord, Syrie et Iran sont « le nouvel axe du mal, » affirmait récemment le ministre des Affaires étrangères israélien, donnant pour exemple les armes nord-coréenne saisies en décembre dernier dans un avion cargo a Bangkok.
Avigdor Lieberman n’est pas le seul a dénoncer ce commerce d’armement. Le Président israélien, Shimon Peres le faisait aussi il y a peu.

De plus, selon Haaretz, la Corée du Nord est accusée par les Nations unies dans un long rapport de continuer a fournir des missiles, des composants militaires, de la technologie nucléaire à Iran et Syrie


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette