Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Des fissures dans le blocus

Des fissures dans le blocus

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

jeudi 30 juillet 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

/ Roni Shaked, Itamar Eichner et Goël Beno – Yediot Aharonot
Le blocus de Gaza se lézarde : Malgré l’absence de progrès dans les négociations sur la libération de Guilad Shalit, Israël a cédé aux pressions internationales et a accepté, pour la première fois depuis l’opération « Plomb durci » de permettre la livraison de ciment à la bande de Gaza.

Suite aux pressions de la communauté internationale, il a été décidé hier d’alléger le blocus en permettant notamment l’importation de trois cents tonnes de ciment, de tuyaux en aciers et de matériaux de construction. Israël a également autorisé le transfert vers la bande de Gaza de 104 millions de shekels chaque mois – la moitié étant destinée aux salaires des fonctionnaires de l’Autorité palestinienne, l’autre moitié aux employés de l’UNRWA – et de permettre la livraison de produits alimentaires en vue du Ramadan.

L’objectif est que ces matériaux servent à la rénovation de certains bâtiments et installations placés sous l’égide de l’ONU tels qu’une station d’épuration, une minoterie, une central électrique ou le cimetière britannique de Gaza. Les autorités militaires ont souligné qu’il s’agit là de projets spécifiques : « Nous ferons toutes les vérifications nécessaires afin que le ciment ne tombe pas entre de mauvaises mains, celles du Hamas ». Hier dans la bande de Gaza, on ne s’émouvait pas de ces propos : « Même s’ils sont destinés à des projets spécifiques, en fin de compte ces matériaux serviront le Hamas », affirmait hier un commerçant gazaouï.

Il faut savoir que le ciment et le fer sont les deux marchandises les plus demandées dans la bande de Gaza. Le prix d’un sac de ciment de 50 kilogrammes peut atteindre 200 shekels [37 euros] et la quantité de ciment qui passe par les tunnels de contrebande est limitée. Selon les commerçants à Gaza, contrairement à la grave pénurie de ciment et de fer, les produits alimentaires, les appareils électriques et le carburant sont importés régulièrement par les tunnels.

Le Premier ministre Netanyahu a rencontré hier le conseiller américain pour la sécurité nationale, James Jones, et lui a signifié que les points de passage ne seront pas ouverts tant que Guilad Shalit restera prisonnier et que le passage du ciment n’est qu’un geste humanitaire. Le bureau du Premier ministre a fait savoir qu’il ne s’agit pas d’une décision de M. Netanyahu mais du ministère de la Défense même si le ministre de la Défense et le Premier ministre agissent en concertation.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette