Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Al-Manar TV, une chaîne de guerre a diffusé un feuilleton en 30 épisodes « (...)

Al-Manar TV, une chaîne de guerre a diffusé un feuilleton en 30 épisodes « expliquant » les raisons de la mainmise des juifs sur le monde. Les messages antisémites de la télévision du Hezbollah gagnent de l’audience.

Par Christophe Ayad - Libération

lundi 2 février 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Même la télévision syrienne, qui l’a pourtant produit, n’a osé le diffuser : lors du dernier ramadan, Al-Manar, la chaîne du Hezbollah, avait gratifié ses téléspectateurs de l’Exil, un feuilleton en 30 épisodes « expliquant » les raisons de la mainmise des juifs sur le monde. Dès le premier épisode, un Rothschild y dit à ses enfants sur son lit de mort : « Dieu a honoré les juifs en leur demandant de remplir une mission : dominer le monde par l’argent, la connaissance, la politique, le crime, le sexe, et par tous les moyens... »

Détournements. Surfant sur les succès du Hezbollah, la milice chiite libanaise pro-iranienne, face à Israël, Al-Manar gagne de l’audience dans le monde arabe. Dans certains coins des territoires palestiniens, les plus durs ou les plus meurtris comme le camp de réfugiés de Jénine, on délaisse de plus en plus Al-Jezira pour Al-Manar. La première sert à s’informer, la seconde à se faire du bien. Du matin au soir, les enfants se nourrissent de clips montés à partir d’images d’actualité, parfois repiquées sur les chaînes israéliennes (!), d’archives de la Seconde Guerre mondiale mêlant camps de concentration, bombardements des villes allemandes... Régulièrement, des messages en hébreu s’intercalent : « Juifs, rentrez chez vous en Europe et aux Etats-Unis ! La Palestine sera votre tombeau. » C’est Al-Manar qui a introduit la martyrologie chiite chez les Palestiniens. La chaîne contribue plus que toute autre à l’islamisation de la question palestinienne. Elle est aussi devenue une source d’information de première main depuis que les groupes terroristes palestiniens lui envoient leurs communiqués de revendication dans les minutes suivant leurs attentats-suicides.

La chaîne se targue de faire de « l’info », mais une information « engagée ». Machine de guerre plus qu’instrument de connaissance, pour laquelle elle n’a pas besoin d’accorder des moyens - la plupart des correspondances se font par téléphone - ni de reportages, malgré 300 salariés et un équipement tout ce qu’il y a de plus correct. La chaîne occupe tout un bâtiment au coeur de la banlieue sud de Beyrouth. Elle n’a pas de problème d’argent et refuse même toute publicité américaine.

« Agression ». En cas de gros événement, une équipe se déplace. Al-Manar a couvert la guerre d’Irak au prix de moult contorsions. Avant et pendant la guerre, la chaîne, soumise à la pression des autorités irakiennes, dénonçait l’« agression impérialiste américaine ». Après, elle multipliait les interviews de dignitaires chiites irakiens qui se félicitaient de la chute du tyran. Mais fin juin, alors que les chiites d’Irak découvrent l’ampleur de la répression sous Saddam, Al-Manar a déjà la tête ailleurs, galvanisée par les premières attaques antiaméricaines. Les chiites d’Irak en gardent une rancoeur tenace envers Al-Manar et le Hezbollah censés être leurs « cousins » les plus proches. Ils n’ont pas compris qu’Al-Manar, qui ambitionne d’être la chaîne de la résistance (à Israël, aux Etats-Unis, etc.), fait tout pour gommer son image communautaire chiite. Les présentatrices sont voilées mais des éditorialistes chrétiens sont régulièrement invités, tout comme des journalistes du quotidien de gauche Al-Safir.

Mue. Al-Manar est allé jusqu’à instaurer un court journal d’actualité en français à l’occasion du dernier sommet de la Francophonie en octobre 2002. Hezbollah -Francophonie, une histoire d’amour inattendue ! Hassan Nasrallah, le jeune secrétaire général du « Parti de Dieu », avait assisté, ravi, assis au premier rang avec les officiels libanais, au discours de Jacques Chirac pour un « monde multipolaire ». En coulisse, un diplomate français s’extasiait sur la mue du Hezbollah et ce nouveau « réservoir » pour la francophonie : « Quand on voit qu’il y a quinze ans ils enlevaient nos ressortissants ! Ils ont mûri, ce sont des interlocuteurs. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette