Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Exercice de défense passive de cinq jours en Israël

Exercice de défense passive de cinq jours en Israël

par Yael Ancri | Arouts 7

dimanche 6 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Cette semaine sera marquée en Israël par la mise en œuvre d’un vaste exercice de défense passive qui durera cinq jours. Des attaques conventionnelles, chimiques ou bactériologiques seront simulées dans tout le pays. Les écoles et les hôpitaux participeront à cet exercice.

Dimanche matin, le conseil des ministres se réunira et écoutera un briefing du vice-ministre de la Défense, Matan Vilnaï sur l’exercice, appelé « Nékoudat Mifné 2 », qui concerne également les bureaux du gouvernement. Lundi, le cabinet de sécurité nationale se réunira pour s’exercer à une situation d’urgence. Les services du Premier ministre, l’autorité nationale d’urgence et le conseil national de sécurité seront également mobilisés.

L’essentiel de l’exercice aura lieu mardi matin. Le système d’alarme national sera déclenché dans l’ensemble du pays. Les médias rappelleront à la population qu’il s’agit d’un exercice de défense passive. Dans les établissements scolaires, les élèves s’exerceront à descendre dans les abris. Les municipalités réviseront les procédés de mise en place de salles d’urgence.

Après la sirène, qui retentira à dix heures du matin, la chaîne 33 de télévision, mise à disposition de la défense passive, diffusera, pour la première fois depuis sa mise en place, des programmes visant à préparer la population en cas d’urgence.

Mercredi et jeudi, des exercices auront lieu sur le terrain, simulant des attaques conventionnelles ou chimiques. La défense passive simulera entre autres des incidents mettant en cause des produits dangereux dans le golfe de Haïfa, un sauvetage à Safed et Meiron, des attaques aux missiles sol-sol chimiques et l’accueil de victimes d’une attaque chimique à l’hôpital HaEmek d’Afoula.

Les services du Premier ministre ont précisé dans la nuit de samedi à dimanche que « l’exercice était prévu depuis plusieurs mois et qu’Israël n’avait pas l’intention de lancer la moindre opération contre ses voisins arabes. »

Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a pour sa part affirmé : « Le front nord est particulièrement sensible en ce moment. Nous ne cherchons pas à empirer les choses et nos voisins le savent. » Et d’ajouter : « Nous pensons que nos voisins ne sont pas intéressés non plus à voir la situation se dégrader. Nous suivons les événements et sommes prêts à réagir en cas de besoin. Nous voulons la paix et ne cherchons pas la guerre. Il est bien connu que celui qui veut la paix doit se préparer à la guerre. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette