Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Nouvelles menaces terroristes d’Al-Qaïda contre les Juifs à travers le (...)

Nouvelles menaces terroristes d’Al-Qaïda contre les Juifs à travers le monde

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

jeudi 3 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« Nous promettons à nos frères musulmans que nous ferons de notre mieux pour attaquer les Juifs en Israël et dans le monde entier, avec l’aide d’Allah et en accord avec son commandement », a déclaré mercredi 2 avril le numéro deux d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahri.

Al-Zawahri a fait ces déclarations alors qu’il répondait à une centaine de questions posées par des journalistes et activistes concernant l’avenir de son organisation, ses méthodes et ambitions.

« J’espère que l’influence du djihad sera plus forte après le départ des Américains d’Irak et que celui-ci ira jusqu’à Jérusalem », a-t-il répondu aux internautes qui se demandaient quand l’Etat juif serait la cible d’attentats.

Al-Zawahri a aussi condamné les Nations Unies pour leur « aide à l’établissement d’Israël », qualifiant ainsi l’organisation d’ « ennemi de l’Islam ».

La cellule média de l’organisation, Al-Sahab, avait annoncé en décembre 2008 qu’al-Zawahri répondrait en toute franchise à des questions du public postées sur différents sites internet liés à l’organisation terroriste internationale.

Dans un message audio long d’une heure et demi, accompagné de 46 pages en anglais, le terroriste a répondu aux questions posées, prenant ainsi la mesure des critiques lancées à l’égard de son organisation au sujet des milliers de personnes tuées lors d’attentats directement liés au djihad.

Haim Ramon : “Israël n’a pas l’intention d’attaquer la Syrie”

“Israël n’a pas l’intention d’attaquer la Syrie”, a assuré Haim Ramon, adjoint du vice-Premier ministre et ministre sans portefeuille depuis le 4 juillet 2007, pendant une interview diffusée sur les ondes de Reshet Bet jeudi matin 3 avril. Il a ajouté que « l’inquiétude [du côté syrien] de ces derniers jours est surprenante, et sans fondement ».

« Alors que le gouvernement cherche toujours à négocier avec la Syrie », a ajouté Ramon, « malheureusement la Syrie s’empêtre [...] avec ses démons, avec le Hezbollah », a-t-il poursuivi.

En effet, un rapport publié dans le quotidien londonien Al-Quds Al-Arab mercredi 2 avril fait état d’un niveau d’alerte plus élevé le long des frontières syriennes, ainsi que du déploiement de trois divisions blindées, neuf unités d’infanterie et de forces spéciales près de sa frontière avec la vallée libanaise de Bekaa, craignant des infiltrations israéliennes par cette zone. L’armée syrienne aurait aussi effectué des manoeuvres militaires et aurait fait appel à des réservistes.

Mais la Syrie a nié ce rapport le jour même de sa publication : « Le rapport [...] est totalement faux », a affirmé le colonel Ahmad Munir Muhammad, membre de la Commission à la Sécurité nationale du parlement syrien, selon les informations de l’agence de presse The Media Line.

Le député Ahmed Tibi s’est rendu à Beyrouth malgré une interdiction

Le député Ahmed Tibi, de la Liste arabe unie-Ta’al, s’est rendu à Beyrouth dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 avril, par un vol provenant du Yémen. Tibi n’est pas resté longtemps à l’aéroport, où il était accompagné de trois journalistes arabes d’Israël qui l’avaient suivi lors de sa visite au Yémen.

Selon la radio Reshet Bet, Israël ne détiendrait pas d’information sur ses rencontres et entretiens au Liban, Etat figurant dans la liste des « pays ennemis » dressée par Israël. De Beyrouth, il a enfin volé vers la capitale jordanienne, Amman.

Une enquête a été ouverte sur le député à cause de ses visites au Liban.

« Si je suis invité [par un Etat considéré comme ennemi par Israël], je m’y rendrai et ce en dépit de la loi. Je suis sûr qu’une personne qui viole une loi injuste -ou une personne qui en toute conscience veut en payer le prix et être emprisonné afin d’attirer l’attention de l’opinion publique sur cette injustice- montre réellement son respect des valeurs les plus nobles », avait déclaré Tibi en 2007 lors d’un débat à la Knesset sur les lois en vigueur interdisant aux députés de voyager vers des pays ennemis.

AP : Fayad averti les fonctionnaires qu’il déduira les jours de grève de leurs salaires

Le Premier ministre palestinien de l’Autorité palestinienne (AP), Salam Fayyad, a averti jeudi 3 mars qu’il ne verserait pas les salaires correspondant aux jours de grève des membres du syndicat civil palestinien, un syndicat palestinien puissant.

Le syndicat en question avait mis en garde le gouvernement de l’imminence de crises et de grèves pendant ces derniers mois, appelant à des augmentations de salaires.

Mais Fayad a fait savoir que chaque jour de grève sera déduit des salaries des employés. Il a ajouté que les fonctionnaires avaient déjà reçu une augmentation totale de leurs salaires de 27 % depuis les trois dernières années, et qu’il ne pouvait se permettre de les payer davantage.

Cependant, le chef du syndicat, Jamil Shehadeh, a déclaré de son côté que les fonctionnaires poursuivront le mouvement.

Réunion Abbas - Bush prévue pour le 23 avril à Washington

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, du Fatah, rencontrera le président américain George W. Bush à Washington mercredi 23 avril.

La rencontre n’est pas une surprise puisque l’évocation de sa tenue était dans les projets des équipes américaine et palestinienne chargée des négociations, le but étant de donner un coup d’accélérateur aux pourparlers de paix avec Israël.

Les négociations ont été officiellement relancées en novembre 2007 lors de la conférence d’Annapolis aux Etats-Unis, mais depuis les violences dans la bande de Gaza n’ont pas cessé, la zone étant sous contrôle du Hamas.

Cette visite à Washington fait suite à la venue de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice au Proche-Orient samedi 29 mars.

Yasser Abed Rabbo : Les pourparlers avec Israël sont devenus « inutiles »

L’un des principaux négociateurs palestiniens, Yasser Abed Rabbo, a déclaré jeudi 3 avril que les pourparlers de paix avec Israël sont inutiles tant que se poursuivront les constructions dans les implantations. « Le processus de paix et les négociations débouchent sur une énorme crise en raison de l’expansion continue des colonies », a souligné Abed Rabbo avant d’ajouter que « les pourparlers sont devenus inutiles ». Abed Rabbo semblait exprimer son opinion personnelle.

De son côté, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déjà dit que ces négociations se poursuivraient malgré les frictions.

Quant au Premier ministre Ehoud Olmert, il a affirmé lundi 31 mars que la construction dans le voisinage juif de Jérusalem et dans les blocs majeurs d’implantation continueront ceux-ci seront maintenus sous autorité israélienne dans le cadre d’un accord de paix conclu avec les Palestiniens.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, en visite officielle dans la région samedi 29 mars a réprouvé les nouvelles constructions, déclarant que "l’activité d’implantation devrait cesser, l’expansion doit cesser ».

Abed Rabbo est un homme politique palestinien ancien membre du comité exécutif de l’Organisation pour la Libération de la Palestine (OLP). Il a occupé le poste de ministre de l’Information et de la Culture, ainsi que le poste de ministre du cabinet dans le gouvernement d’Abbas. Il est connu pour ses condamnations des attentats suicides pendant la Seconde Intifada, ayant contribué à lui donner l’image d’un homme politique palestinien modéré.

Des soldats Givati abattent trois tireurs palestiniens à Khan Yunès

Des soldats de la brigade Givati ont abattu trois Palestiniens armés lors d’opération à Khan Yunès jeudi 3 avril.

Les troupes, à la recherche d’armements, ont commencé à opérer dans le centre de la bande de Gaza dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 avril.

Selon Tsahal, les soldats auraient rencontré les tireurs pendant leur opération et auraient ouvert le feu.

4 enfants blessés pendant une leçon sur le hametz à brûler pour Pessah

Quatre enfants ont été blessés, dont deux modérément, dans une maternelle d’Yitzhar jeudi 3 avril.

Le feu est survenu pendant une leçon portant sur le hametz à brûler avant le début des fêtes de Pessah.

INTERNATIONAL

La Chine aurait fourni des renseignements sur l’Iran

Malgré son opposition de la première heure aux sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU contre l’Iran, la Chine aurait fourni des renseignements concernant le programme nucléaire iranien à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), ont déclaré deux diplomates à l’Associated Press.

La collaboration de la Chine, qui a constamment freiné les efforts des Etats-Unis visant à imposer des sanctions à l’Iran, représenterait un changement face à l’Iran qui continue à dire que son programme nucléaire est destiné à un usage strictement civil.

Les deux diplomates ajoutent, sous le couvert de l’anonymat, que la coopération de la Chine constitue un apport inattendu. Plusieurs autres pays ont récemment commencé à fournir des renseignements qui pourraient aider l’AIEA à déterminer si l’Iran cherche à mettre au point des armes nucléaires. L’Agence internationale de l’énergie atomique s’est refusée à tout commentaire.

Selon les diplomates cités plus haut, des renseignements reliés au programme d’armement nucléaire clandestin de l’Iran, présentés aux 35 membres du conseil de l’AIEA en février 2008 auraient suscité de vives inquiétudes. A la suite de cette présentation, plusieurs pays membres qui avaient auparavant refusé de collaborer se sont mis à alimenter l’AIEA en informations, d’après les diplomates.

Irak : frappe aérienne à Bassorah et attentat-suicide à Mossoul

L’armée américaine a confirmé jeudi 3 avril qu’une frappe aérienne a détruit une maison à Bassorah, dans le sud de l’Irak, et fait état d’un militant tué mais pas de victime civile. La confirmation de cette frappe qui s’est produite mercredi 2 avril survient alors que la police irakienne, elle, a annoncé que six civils ont été tués et deux autres blessés.

La police irakienne a précisé que la maison détruite était située dans le fief chiite de Qibla à Bassorah, théâtre de quelques-uns des accrochages les plus violents au cours de l’offensive lancée sur la ville portuaire.

Le lieutenant David Russell, un porte-parole de l’armée américaine, a déclaré que les forces de la coalition ont dirigé des « tirs aériens » contre les forces ennemies en soutient aux troupes irakiennes mercredi, tuant un militant et détruisant une maison.

Mercredi soir, un terroriste-suicidaire s’est fait exploser à un barrage près de Mossoul, dans le secteur d’Addayah -bastion d’Al-Qaïda-, tuant au moins sept personnes et en blessant douze autres, a annoncé l’armée irakienne. L’armée américaine a confirmé cet attentat-suicide mais fait de son côté état d’un bilan de cinq morts et dix-neuf blessés. Une femme et un enfant de cinq ans figurent sur la liste des morts.

L’OTAN invite l’Albanie et la Croatie mais refuse l’Ukraine et la Géorgie

Les Etats-membres de l’OTAN sont convenus jeudi 3 avril de différer l’octroi du statut de candidat à l’adhésion pour l’Ukraine et la Géorgie, mais ont cependant proposé à l’Albanie et à la Croatie de rejoindre l’Organisation.

Le secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, Jaap de Hoop Scheffer, a précisé que l’OTAN s’engage tout de même à recevoir l’Ukraine et la Géorgie à une date ultérieure.

La France et l’Allemagne se sont opposées à l’ouverture immédiate du processus d’adhésion de ces deux pays, estimant qu’elle aggraverait les relations déjà tendues avec la Russie. Les Etats-Unis s’étaient pourtant montrés beaucoup plus enthousiastes, notamment sur le cas ukrainien.

Selon Hoop Scheffer, l’OTAN a également décidé lors de son sommet à Bucarest de ne pas inviter formellement la Macédoine à rejoindre l’Alliance avant qu’elle ne règle un différend avec la Grèce.

Zimbabwe : le parti de Mugabe perd le contrôle du parlement

Le parti du président zimbabwéen Robert Mugabe a perdu le contrôle du Parlement, selon les derniers résultats officiels communiqués mercredi 3 mars. Un peu plus tôt, l’opposition avait déjà annoncé la victoire de son candidat à l’élection présidentielle.

Les résultats de la Commission électorale semblent confirmer la défaite d’un régime qui a gouverné ce pays du sud de l’Afrique depuis l’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne il y a trois décennies, et qui ces dernières années, a été accusé d’étouffer l’opposition et de plonger le pays dans une très grave crise économique.

Les derniers résultats créditent le Mouvement pour le changement démocratique (MDC, l’opposition) de 109 sièges et le parti au pouvoir de Robert Mugabe, la ZANU-PF, de 97 des 210 sièges du parlement monocaméral.

Un candidat indépendant a été élu, ce qui signifie que même si elle raflait tous les sièges encore à pourvoir, la ZANU-PF ne pourrait pas obtenir la majorité qui est de 106 sièges. Sept ministres du gouvernement de Mugabe ont aussi perdu leurs sièges, selon les résultats officiels.

Le PIB américain « pourrait se contracter légèrement »

Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a averti mercredi 2 avril que l’économie américaine pourrait « se contracter légèrement » au cours des six premiers mois de l’année, ce qui signalerait le début d’une récession.

« Il semble aujourd’hui probable que le produit intérieur brut [PIB] ne croîtra pas beaucoup, ou pas du tout, pendant la première moitié de 2008, et pourrait même se contracter légèrement », affirme le président de la Réserve lors d’une allocution qu’il devait prononcer plus tard devant la Commission économique du Congrès.

Dans ce texte, Ben Bernanke ne prononce jamais le mot « récession », mais c’est la première fois qu’il évoque aussi clairement cette possibilité redoutée par le reste du monde. Selon la définition, six mois consécutifs de PIB négatif sont nécessaires pour pouvoir parler techniquement de récession.

Mais Ben Bernanke a assuré qu’il attendait une reprise de l’économie américaine au second semestre 2008 et en 2009, grâce notamment au plan de relance de 168 milliards de dollars (soit 115 milliards d’euros) adopté par le Congrès en février 2008.

Obama prêt à donner un poste important à Al Gore s’il est élu

Barack Obama, candidat à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine, a affirmé mercredi 2 avril qu’il s’entretenait régulièrement avec l’ancien vice-président Al Gore et qu’il envisageait de lui proposer une fonction ministérielle, voire plus, s’il est élu aux élections présidentielles le 4 novembre 2008.

Interrogé lors d’un meeting en Pennsylvanie sur une éventuelle entrée d’Al Gore dans son équipe s’il devient président, Obama a répondu positivement, affirmant qu’il jouerait même un « rôle central » en matière de lutte contre le réchauffement climatique. « C’est quelque chose que nous devons traiter maintenant, pas dans dix ans, ni dans vingt ans », a déclaré le sénateur de l’Illinois.

Le Prix Nobel de la Paix 2007 a été décerné à Al Gore et au GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) pour leurs travaux sur le changement climatique. Al Gore est très populaire au sein du camp démocrate.

Si Obama a dit plusieurs fois qu’il était trop tôt pour évoquer des vice-présidents potentiels, il a semblé ne pas exclure Al Gore pour cette fonction qui est la seule à être supérieure à un poste ministériel.

Mission humanitaire pour les otages en Colombie

« Une mission humanitaire » mise en place par la Suisse, la France et l’Espagne « a débuté » pour tenter de secourir des otages en Colombie, et notamment Ingrid Betancourt, a annoncé l’Elysée mercredi soir 2 avril dans un communiqué.

« Une mission humanitaire des trois pays facilitateurs, l’Espagne, la France et la Suisse, a débuté, en liaison avec les autorités concernées », a fait savoir le palais présidentiel français.

JO de Pékin : la flamme à Paris dans un contexte incandescent

La flamme olympique des Jeux de Pékin parcourra lundi 7 avril les rues de Paris dans un climat incandescent. Robert Ménard, le président de Reporters Sans frontières (RSF), a annoncé mercredi 2 avril lors de la présentation du parcours de 28 kilomètres que des membres de son ONG (Organisation Non Gouvernementale) perturberont la manifestation afin de demander le respect des droits de l’Homme au Tibet comme en Chine.

Il a regretté le refus par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) de voir des membres de RSF associés au relais, avec frappés sur leurs tee-shirts les cinq anneaux olympiques transformés en menottes. Le CNOSF « n’a pas voulu qu’on s’entende, on fera des actions le jour du parcours », a certifié Ménard.

Les athlètes, dont certains comme Frédérique Jossinet, médaillée d’argent de judo à Athènes, considèrent comme « extrémiste » le discours de RSF mais ont décidé de montrer qu’ils ne sont pas indifférents aux droits de l’Homme, que ce soit au Tibet, en Chine ou dans le reste du monde.

Les 80 relayeurs prévus lundi entre la Tour Eiffel et le siège du CNOSF pourront « arborer un signe distinctif », a annoncé David Douillet, ex-champion olympique de judo et président de la Commission des athlètes. « On veut homogénéiser notre discours, nous n’avons besoin de personne », a-t-il ajouté. Ce sigle, qui sera dévoilé vendredi au siège du CNOSF, « concernera les relayeurs et toute personne ayant la même philosophie que les athlètes », a ajouté Douillet.

FRANCE

Grenoble : un étudiant en médecine condamné pour agression antisémite

Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné mercredi 2 avril à trois mois de prison avec sursis un étudiant en première année de médecine poursuivi pour « violence volontaire sans incapacité de travail motivée par l’appartenance à une race ou à une religion », à la suite de l’agression le 26 février 2008 à la faculté de La Tronche, dans l’Isère, d’un étudiant en pharmacie de confession juive.

Le jeune homme âgé de 26 ans s’est vu, en outre, infliger une peine de 80 heures de travail d’intérêt général et devra verser 1 000 euros de dommages et intérêts à sa victime et 500 euros à la LICRA -la Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme, partie civile.

Le procureur de la République avait requis six mois de prison avec sursis avec mise à l’épreuve et une obligation de travail d’intérêt général à l’encontre du prévenu. Lors de l’audience, le prévenu a reconnu s’être laissé emporter après avoir tenté, en vain, de discuter religion avec sa victime, un étudiant en pharmacie qui portait une kippa et travaillait dans la bibliothèque universitaire.

L’étudiant en pharmacie, âgé de 22 ans, avait porté plainte le soir même de son agression au commissariat d’Aix-les-Bains, en Savoie, dont il est originaire.

La gauche a déposé une motion de censure centrée sur l’Afghanistan

Le groupe socialiste et les députés communistes et Verts ont déposé jeudi 3 avril leur motion de censure « contre la politique d’alignement atlantiste » du président français Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, a annoncé Jean-Marc Ayrault.

Cette motion de censure a été déposée en application de l’article 49-2 de la Constitution, après le refus du gouvernement d’organiser un vote du parlement sur la décision de Sarkozy de renforcer le contingent français en Afghanistan. Elle sera débattue mardi 8 avril dans l’hémicycle.

Sarkozy confirme l’envoi de renforts français en Afghanistan

Le président français Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi 3 mars l’envoi de nouvelles troupes françaises en Afghanistan. « J’ai décidé de renforcer la présence militaire française avec un bataillon et un détachement de forces spéciales, déployés dans la région Est », a déclaré le chef de l’Etat lors de son discours au sommet de l’OTAN à Bucarest.

« La France prendra aussi le commandement de la région Centre pour un an, à compter de cet été », a-t-il ajouté, sans préciser le nombre de soldats qui seraient envoyés.

Le sommet de l’OTAN a en effet commencé mardi 1er avril, et devrait prendre fin vendredi 4 avril. Selon Sarkozy, « l’Afghanistan est un enjeu stratégique pour la sécurité internationale » et « pour les relations entre l’Islam et l’Occident ».

« C’est enfin un enjeu essentiel pour l’Alliance, car si nous échouions, comment pourrions-nous envisager demain de lancer de nouvelles opérations loin de nos bases ? », a-t-il ajouté.

Sarkozy propose d’organiser le prochain sommet de l’OTAN avec l’Allemagne

Le président français Nicolas Sarkozy a proposé jeudi 3 avril que le prochain sommet de l’OTAN soit conjointement tenu en 2009 à Strasbourg et dans la ville allemande de Kehl.

« Avec nos amis allemands, avec mon amie Angela Merkel, nous vous proposons de tenir en 2009 le sommet du soixantième anniversaire à Kehl et Strasbourg, deux villes situées de part et d’autre de la frontière franco-allemande », a proposé Sarkozy, qui s’exprimait au sommet de l’OTAN à Bucarest.

Selon le chef de l’Etat, « ce sera un symbole de l’amitié franco-allemande, de la réconciliation européenne et du partenariat transatlantique ».

Jérôme Kerviel proteste contre son licenciement

Les avocats de Jérôme Kerviel, le trader accusé par la Société générale d’être à l’origine de pertes de près de 4,9 milliards d’euros, ont envoyé une lettre à la banque française pour protester contre son licenciement.

Interrogé par l’Associated Press, le porte-parole de Kerviel, Christophe Reille, a précisé que ses avocats estiment que la Société générale viole les lois sur l’emploi notamment en ne lui accordant pas un entretien préalable pour justifier le licenciement.

Pour l’heure, a ajouté Reille, l’équipe de défense de Kerviel n’a pas encore décidé si elle allait engager des poursuites.

Dans son édition de jeudi 3 mars, le Times de Londres affirme que le trader va poursuivre son ex-employeur, citant une source non identifiée à Paris.

Le 18 mars dernier, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris avait ordonné sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. Son contrôle judiciaire lui enjoint notamment de remettre sa carte d’identité et son passeport à la justice, lui interdit de quitter l’Ile-de-France, de se rendre dans des salles de marchés ou places boursières. Il doit également se présenter chaque semaine auprès des services de police et ne peut rencontrer un certain nombre de personnes.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette