Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Une barrière contre le terrorisme

Une barrière contre le terrorisme

Dina Sorek - Ministre-Conseiller à l’Information

mercredi 28 janvier 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Nous mettons à peu près 10 minutes pour aller de l’Ecole militaire à la Tour Eiffel.

En quoi est-ce important ? Parce que ce temps est identique pour un terroriste palestinien qui va de Kalkilya sur la Rive occidentale à Kfar Sabah en Israël.

Israël comme la France, a le droit et l’obligation de contrôler les personnes entrant sur son territoire.

On ne peut exiger d’Israël plus que ce que l’on demande à ses propres services de sécurité, spécialement lorsque qu’Israël fait face à une campagne de terrorisme ininterrompue.

Depuis 3 ans et demi, plus de 900 israéliens on été assassinés lors de 19 000 attaques terroristes.

A la lumière de ces statistiques il est tout simplement impossible de parler de mesures de sécurité israéliennes - telle la barrière de sécurité - sans dire que ces attaques terroristes palestiniennes ont rendu ces mesures nécessaires.

 Il a été très difficile pour Israël de prendre la décision de construire une barrière de sécurité. Cependant une majorité d’Israéliens, appartenant à l’ensemble de l’échiquier politique, a fini par penser que c’est malheureusement devenu une obligation.

De nombreuses critiques sur la barrière arguent de son inefficacité. Pourtant son efficacité a déjà été testée et prouvée. 

Depuis 3 ans, seule une sur 124 attaques suicides est venue de Gaza, bien que Gaza soit la place forte du terrorisme palestinien.

La raison en est malheureusement claire : à Gaza il existe une barrière de sécurité, contrairement à la Rive occidentale.

La construction de larges portions de la barrière de sécurité a rendu difficile aux infrastructures terroristes, basées au nord de la Rive occidentale, de faire passer des terroristes en Israël. Le mois dernier une épouvantable attaque terroriste contre une école dans la ville de Yoknéam a été évitée grâce à la partie nord de la barrière, qui a obligé les terroristes à passer plus au Sud, donnant le temps aux israéliens de déjouer l’attentat.

Les photos dans les médias montrent la barrière comme un mur alors qu’en réalité 95% de cette barrière est faite de fils de fer. Les parties de mur en dur se situent le long des routes principales israéliennes, pour lesquelles la moindre menace pourrait paralyser le pays.

Il est malheureusement vrai que la barrière créera des inconvénients à quelques agriculteurs palestiniens qui seront séparés de leurs champs.

Le Gouvernement travaille à ce que les résidents palestiniens soient consultés le plus possible sur le tracé de la barrière ; il existe également des actions judiciaires en cours, certaines concernant la constitutionnalité de la loi. Parallèlement Israël essaie continuellement de trouver des moyens pour faciliter la vie des populations palestiniennes.

La semaine dernière par exemple 34 000 personnes ont obtenu des permis pour travailler en Israël.

Israël venait à peine de délivrer ces permis de travail supplémentaires qu’une femme s’est fait exploser à l’une des entrées de la bande de Gaza, au point d’accès principal vers Israël, le terminal d’Erez, tuant quatre israéliens.

Ce passage permet aux Palestiniens de se rendre en Israël pour travailler et est considéré comme le symbole de la coopération officielle entre Israël et l’Autorité Palestinienne.

Cette attaque montre clairement comment le terrorisme palestinien ne nuit pas qu’ aux israéliens, mais aussi aux efforts faits pour améliorer l’économie palestinienne.

 

La barrière de sécurité n’est pas la solution idéale, mais elle est définitivement la plus efficace pour protéger des Israéliens innocents de la vague sans précédent de terrorisme palestinien. Le leadership palestinien, et tous ceux souhaitant une résolution pacifique du conflit, serait bien avisé de combattre le terrorisme plutôt que de lutter contre la barrière. Alors que les barrières sont réversibles, les pertes en vies humaines ne le sont pas.

 

Pour avoir plus d’informations et d’analyses concernant la barrière afin de vous aider à mieux appréhender sa réalité, vous pouvez consulter les sites suivants :

http://securityfence.mfa.gov.il/

http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH0o3l0 (en français)


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Ambassade d’Israël en France
Allocution de M. Rafaël Bara Chargé d’Affaires a.i d’Israël en France, lors de l’inauguration de la Place Herzl à Paris le 5 juillet 2006 - juillet 2006
Communiqué - Offensive du Hezbollah contre Israël et enlèvement de soldats - juillet 2006
Propos du Premier ministre Olmert suite à l’attaque de missiles contre Haïfa - juillet 2006
Année 2006 : rétrospective - janvier 2007
« Le sionisme dans les textes » - avril 2008
Israël : « Un Etat qui se défend dans un environnement hostile » - novembre 2006
Questions et réponses à propos de la situation au nord d’Israël - juillet 2006
Communiqué du Bureau du Premier ministre par intérim Ehud Olmert, au sujet des résultats des élections palestiniennes - février 2006
Newsletter du service d’information de l’Ambassade d’Israël en France - n° 338 - 19 février 2010 - février 2010
Libération des prisonniers palestiniens - août 2003
Barrière anti-terroriste
Réaction du Porte-parole du Ministre israélien des Affaires étrangères suite à la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies demandant un avis consultatif à la Cour Internationale de Justice de la Haye concernant la barrière de sécurité - décembre 2003
Israël a-t-il le droit de construire la barrière conformément aux accords que l’OLP a signé avec Israël ? - février 2004
Israël a commencé à démanteler la section de clôture de sécurité anti-terroriste de la Rive Occidentale autour Baka Al-Sharkiyeh - février 2004
Préparatifs palestiniens en vue de l’audience de la Cour Internationale de Justice de La Haye sur la barrière - janvier 2004
La barrière de séparation rebaptisée barrière anti-terroriste - janvier 2004
Sauver des vies : La clôture de sécurité d’Israël - mai 2004
La barrière de sécurité sur France 2 - novembre 2009
La Barrière de Sécurité - octobre 2003
Texte de la pétition à faire circuler autour de vous et à envoyer à la COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE - février 2004
La clôture de séparation va inclure un large secteur à l’est de Jérusalem - novembre 2003
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette