Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Déclaration de Dan Gillerman représentant d’Israël au Conseil de Sécurité de (...)

Déclaration de Dan Gillerman représentant d’Israël au Conseil de Sécurité de l’ONU à la réunion mensuelle sur le Moyen-Orient.

ONU

mercredi 26 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dan Gillerman a déclaré que l’idéologie des extrémistes rendait impossible tout dialogue avec eux. Néanmoins, il a estimé que la négociation avec la direction d’une Autorité palestinienne modérée qui renonce au terrorisme et à la violence ne pouvait que porter des fruits au bénéfice des deux parties.

Comme nous l’avons vu, les extrémistes mettront tout en œuvre afin de détruire la coalition des modérés et les chances de la paix, a-t-il insisté, en citant le chiffre de 300 roquettes tirées sur Israël le mois dernier par le Hamas, « dont 23 au moins sont de type Grad et de fabrication iranienne », et dont certaines ont touché la ville côtière d’Ashkelon et ses 120 000 habitants.

Outre le nombre croissant d’attaques à la roquette, M. Gillerman s’est notamment inquiété de la nature de l’armement utilisé, citant « des missiles d’origine iranienne de plus grande portée, plus meurtriers et qui mettent un quart de million d’Israéliens en danger ».

Nous pouvons remercier aujourd’hui l’Iran d’avoir mis aux mains du Hamas une nouvelle arme, en addition des attaques-suicide et des roquettes Qassam, a-t-il déclaré, en estimant que le Hamas et ceux qui le soutiennent portaient la seule responsabilité de l’escalade de la violence.

Citant l’attaque terroriste lancée contre le séminaire rabbinique de Marcaz Harav, dans la ville de Jérusalem, au cours de laquelle huit hommes ont été tués et 11 autres blessés par un terroriste palestinien, M. Gillerman s’est indigné des manifestations de joie qui ont éclaté dans la bande de Gaza à l’annonce de ce massacre. Il est étonnant que le Conseil de sécurité n’ait pas été en mesure de condamner cet acte, en raison de l’opposition politique d’un État Membre dont il a fustigé « l’hypocrisie et le cynisme ».

Par ailleurs, il a estimé que la tendance inacceptable, qui consiste à accepter un statu quo du terrorisme, était dangereuse. Alors qu’Israël fait tous ses efforts pour protéger les civils israéliens et palestiniens, a-t-il ajouté, le Hamas fait feu sur des zones peuplées de civils israéliens, et alors qu’Israël assure l’acheminement de médicaments et de carburant destinés aux hôpitaux et populations de la bande de Gaza -1 600 camions et 20 000 tonnes, rien qu’au cours des dernières semaines-, a dit le représentant, le Hamas détourne ces approvisionnements, pour les diriger vers ses ateliers de fabrication de bombes et ses camps terroristes.

Soyons clairs, a-t-il encore ajouté. Si pour Israël chaque enfant palestinien tué est une horrible erreur et une tragédie, pour les terroristes, chaque enfant israélien tué est présenté comme une victoire et une occasion de célébration.

S’agissant de la résolution 1701 (2006) du Conseil de sécurité, qu’il a présenté comme un pas important, M. Gillerman a notamment souhaité que l’on se concentre sur trois domaines : arrêter le flot d’armes illégales qui traverse la frontière libano-syrienne ; prévenir le réarmement du Hezbollah ; et obtenir la libération des soldats israéliens Udi Goldwasser et Eldad Regev, enlevés le 12 juillet 2006 par le Hezbollah. Le Hezbollah et le Hamas poursuivent les mêmes objectifs terroristes avec l’appui de la Syrie et de l’Iran, a-t-il encore dit, en exhortant la communauté internationale à obliger ces pays à cesser leur appui à des organisations terroristes.

En conclusion, il s’est dit persuadé qu’Israël devait travailler avec une Autorité palestinienne modérée pour démontrer aux populations de la région que l’option de la modération apportera des bénéfices considérables à tout le monde. Il a invité la communauté internationale à appuyer le processus bilatéral qui a lieu entre les deux parties et de faire preuve d’un soutien collectif qui apportera une sécurité et une stabilité durables et la paix à tous les peuples de la région.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette