Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Visite d’Angela Merkel en Israël

Visite d’Angela Merkel en Israël

Le flash info du Jerusalem Post édition française

dimanche 16 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La chancelière allemande Angela Merkel a entamé dimanche 16 mars à Tel-Aviv une visite de trois jours destinée à renforcer les liens entre son pays et Israël. L’avion de Merkel s’est posé à l’aéroport Ben-Gourion, où le Premier ministre Ehoud Olmert et nombre de dirigeants politiques et religieux israéliens étaient venus l’attendre.

La visite de la chancelière allemande sera marquée mardi 18 mars par un discours historique à la Knesset au cours duquel elle devrait souligner l’engagement de Berlin à défendre Israël et son droit d’exister, selon un porte-parole.

Albert Graf, porte-parole de l’ambassade d’Allemagne en Israël, a déclaré que la visite d’Angela Merkel se déroulerait exclusivement en Israël dans la mesure où elle vise à marquer le soixantième anniversaire de la création de l’Etat hébreu et le lancement de rencontres entre les membres des cabinets des deux pays.

Merkel est accompagnée de sept membres de son gouvernement et d’une délégation d’hommes d’affaires. Au programme de ses rencontres : Olmert, le président Shimon Peres, et la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni. Elle doit également se rendre au mémorial de la Shoah.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad Malki a précisé que Merkel effectuerait prochainement une visite en Cisjordanie, pour s’entretenir du soutien de l’Allemagne à l’Autorité.

Frappes aériennes de Tsahal sur Gaza

Israël a lancé des frappes aériennes visant des cibles terroristes dans la bande de Gaza samedi 15 mars, tuant ainsi trois membres du Djihad islamique qui préparaient, selon Tsahal, des tirs de Kassams en direction d’Israël.

Lors d’une frappe aérienne un peu plus tôt samedi, trois Gazaouites, qui préparaient aussi des tirs de Kassams selon l’armée, ont été blessés. Tous les Palestiniens tués et blessés appartiennent au Djihad islamique, ont confirmé des sources médicales palestiniennes.

Les raids aériens ont été lancés après que six roquettes Kassam ont frappé l’ouest du Néguev ce week-end, sans faire de blessés ni dégâts. Un peu plus tôt dans la semaine, jeudi 14 mars, ce sont vingt-huit roquettes qui se sont abattues sur Israël. Elles ont toutes été tirées par des membres du Djihad islamique.

Des officiels de la Défense ont fait savoir qu’il était possible que les membres du Djihad islamique tués lors du raid aérien fassent partie de la cellule terroriste à l’origine de la roquette qui avait gravement blessé les frères Touitou à Sderot samedi 9 février. Le petit Osher, huit ans, avait perdu sa jambe gauche lors de l’attaque. L’opération a été conduite avec la collaboration du Shin Bet, les services intérieurs de renseignement.


Netanyahou poursuit en diffamation Aroutz 10

Le chef du Likoud Binyamin Netanyahou a décidé de poursuivre en diffamation dimanche 16 mars la chaîne de télévision israélienne Aroutz 10, lui demandant deux millions de shekels de dommages et intérêts. Il accuse la chaîne de télévision d’avoir tenu des propos diffamatoires à son égard. Selon Aroutz 10, Netanyahou aurait dépensé des dizaines de milliers de shekels des fonds publics.

Selon la requête enregistrée auprès du tribunal de Tel-Aviv, toutes les dépenses personnelles du leader de l’opposition auraient pourtant été payées de sa poche. Le sujet à l’origine de la controverse est un voyage diplomatique à Londres, lors duquel Netanyahou affirme avoir dépensé 12 000 shekels. Celui-ci affirme que toutes ses activités liées à une campagne d’« hasbara » - d’information - dans la capitale britannique ont été financées par de grandes organisations juives connues et respectables.

Selon Netanyahou, ces allégations font partie d’une campagne destinée à nuire à son électorat et à sa crédibilité politique. Répondant à une accusation selon laquelle il aurait dépensé 11 000 shekels dans des billets de théâtre, il a affirmé être allé au théâtre accompagné de sa femme et de ses gardes du corps lors de son déplacement mais a insisté sur le fait qu’il avait payé lui-même cette sortie.

Selon un rapport d’Aroutz 10, Netanyahou et sa femme, Sara, auraient séjourné dans un luxueux hôtel à Londres pour six jours et demi, y laissant une note de 131 000 shekels, qui, selon la chaîne de télévision, « équivalent au montant des dépenses moyennes d’une famille israélienne pendant un an ».

L’AP susceptible d’être jugée par les tribunaux israéliens

La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, a fait savoir dimanche 16 mars dans 55 requêtes différentes que l’Autorité palestinienne (AP) ne bénéficie pas d’une immunité face au système de justice israélienne, et qu’elle est donc susceptible d’être poursuivie.

En effet, l’avocat du ministère des Affaires étrangères a publié une « autorisation du ministère » qui approuve et valide la décision de Tzipi Livni. « Etant donné que l’Autorité palestinienne n’est pas un Etat souverain, il ne bénéficie pas de l’immunité accordée aux pays étrangers au regard de la loi internationale », a annoncé le ministère.

Les cas en question portent sur une implication de l’AP dans des activités terroristes et sur sa responsabilité dans des attaques anti-israéliennes.
La décision du ministère devrait aboutir à ce que des douzaines de poursuites soient engagées contre l’AP pour des allégations similaires.

INTERNATIONAL

Les législatives iraniennes ni libres ni équitables selon l’UE

Après les législatives iraniennes de vendredi 14 mars, l’Union européenne (UE) a jugé dimanche 16 mars que le scrutin n’avait été « ni libre, ni équitable ».
L’UE a fait part de sa « profonde préoccupation », jugeant que la disqualification de la majeure partie des candidats réformateurs avant les élections constituait « une claire violation des normes internationales ».

L’invalidation d’un tiers des candidatures a « empêché les Iraniens de pouvoir choisir librement » dans tout l’éventail des positions politiques, regrette l’UE.

Les conservateurs, alliés au président Mahmoud Ahmadinejad, sont arrivés en tête, maintenant la domination conservatrice sur le parlement iranien.


Attaque à la grenade en Inde : 3 morts et 50 blessés

Une attaque à la grenade a tué trois personnes et en a blessé une cinquantaine d’autres lors d’un festival dans le nord-est de l’Inde, une région troublée, a annoncé la police dimanche 16 mars.

Les forces de l’ordre ont accusé un groupe séparatiste baptisé le Front uni de libération d’Asom, d’être derrière cette attaque. Ce groupe combat pour l’indépendance de la région depuis près de 20 ans.

Selon un responsable régional, quelque 15 000 personnes assistaient à un festival culturel à Jonai, au moment de l’attaque. Quatorze blessés graves ont été admis à l’hôpital de la ville voisine de Dibrugarh, a indiqué Diwakar Mishra, le chef de l’administration régionale. Selon lui, l’attaque qui s’est produite à Jonai, une ville située à 600 kilomètres au nord de Gauhati, la capitale de l’Etat d’Assam, et coïncide avec l’anniversaire du soulèvement armé du Front uni de libération d’Asom, actif depuis 1981.

Visite surprise à Bagdad de John McCain

Le sénateur américain John McCain, assuré d’être le candidat républicain à l’élection présidentielle de novembre prochain, est arrivé dimanche 16 mars à Bagdad pour une visite surprise au cours de laquelle il devrait s’entretenir avec des responsables diplomatiques et militaires irakiens et américains, selon l’ambassade des Etats-Unis.

« Le sénateur McCain est en Irak et rencontrera des responsables irakiens et américains », a précisé Mirembe Nantongo, porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad.

Les détails de cette visite non prévue dans le programme du sénateur républicain étaient tenus secrets pour des raisons de sécurité.


Chine-Tibet : Manifestations sanglantes

La Chine a resserré son étau samedi 15 mars sur Lhassa après les manifestations les plus violentes contre l’autorité de Pékin sur le Tibet depuis près de deux décennies, mettant fin aux espoirs chinois d’une période empreinte de calme avant le coup d’envoi en août des Jeux olympiques.
Samedi, les rues de Lhassa - ville soumise à un couvre-feu - étaient en grande partie désertes. D’après des témoins, des policiers patrouillaient et bouclaient les rues, théâtre la veille de saccages et de violences au cinquième jour de rassemblements pacifiques contre le pouvoir chinois.

L’agence officielle chinoise Chine Nouvelle, qui a fait état samedi d’un retour au calme", a rapporté, sans autres précisions, que dix personnes - dont deux employés d’hôtel et deux propriétaires de magasins - avaient été mortellement brûlées, et qu’aucun ressortissant étranger n’avait été blessé.

De son côté, le gouvernement tibétain en exil en Inde a annoncé « trente morts confirmés jusqu’à aujourd’hui », « plus de cent » autres morts « non confirmés » ainsi que de nombreux blessés dans la répression des manifestations à Lhassa par les autorités chinoises.

France

Elections municipales en France : ouverture des bureaux de vote

Une semaine après le premier tour, les électeurs ont commencé à se rendre aux urnes dimanche 16 mars pour le second tour des élections municipales et cantonales. Les premières estimations des instituts de sondage seront publiées à 20 heures (heure française), soit 21 heures en Israël. Les résultats officiels sont donc attendus dans la soirée.

Les électeurs sont appelés aux urnes dans les 898 villes de plus de 3 500 habitants qui n’ont pas élu leur maire dès le premier tour. Il reste également 47 663 sièges de conseillers municipaux à pourvoir dans les communes de moins de 3 500 habitants en métropole.

Au total, 2 412 listes sont en compétition dans les villes de plus de 3 500 habitants. La liste arrivée en tête se verra attribuer d’office la moitié des sièges, l’autre moitié étant répartie à la proportionnelle entre toutes les listes ayant dépassé les 5 %, y compris la première. Les maires seront élus lors de la première réunion des nouveaux conseils municipaux entre vendredi 21 mars et dimanche 23 mars.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette