Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Mémoire de la Shoah en primaire

Mémoire de la Shoah en primaire

Fondation pour la Mémoire de la Shoah

vendredi 15 février 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Suite au discours que le Président de la République a tenu lors du dîner annuel du CRIF, la Fondation rappelle qu’il est important de sensibiliser les enfants à l’histoire de la Shoah dès le CM2. Cette histoire est d’ores et déjà abordée dans cette classe en tenant compte bien entendu de la sensibilité des jeunes enfants. L’expérience montre que les professeurs des écoles savent trouver les mots justes pour aborder cette question difficile avec la pudeur et l’humanité nécessaires.

« Nous sommes confiants dans la capacité du Ministère de l’Education nationale à mettre en oeuvre la proposition du Président de la République, en accord avec les enseignants et avec le souci constant de ne pas heurter les différentes sensibilités, déclare Anne-Marie Revcolevschi, Directrice générale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Aborder la Shoah par le biais d’exemples concrets touchant particulièrement les enfants est une méthode couramment utilisée par les enseignants. Nombre d’entre eux mettent ainsi en avant l’itinéraire d’enfants déportés, notamment en utilisant le matériel remarquable collecté par Serge Klarsfeld et l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France qui ont retrouvé les noms et parfois les histoires et les photos de chacun des 11 000 enfants Juifs déportés de France. Certains font aussi témoigner d’anciens enfants cachés, qui ont été sauvés par des Français et peuvent aussi, en rappelant le rôle des « Justes », donner des exemples de courage et d’humanité.

« L’enseignement de l’histoire reste au coeur de la transmission de la mémoire, précise Anne-Marie Revcolevschi. Cette mémoire ne peut s’imposer, et elle se développe grâce à l’acquisition progressive des connaissances historiques. En ce qui concerne la mémoire de la Shoah, elle prend tout son sens en contribuant à sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge aux dangers de l’intolérance, du racisme et de l’antisémitisme. »

Des outils pour aborder la Shoah en primaire :


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette