Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Quelle réaction adopter si le Hamas décidait de lancer sa population à (...)

Quelle réaction adopter si le Hamas décidait de lancer sa population à l’assaut d’Israël ?

Efraim Meslet | Infolive.tv

mardi 29 janvier 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Une semaine après la destruction par le Hamas de la barrière séparant l’Egypte de la bande de Gaza, et face au flot de plusieurs centaines de milliers de palestiniens qui se sont precipités en direction du Sinaï, Israël et ses dirigeants sécuritaires s’interrogent. Comment contenir une telle marée humaine si le Hamas décidait de lancer un jour sa population à l’assaut de la frontière avec Israël ?

La police anti-émeute égyptienne avait pourtant bien tenté de s’opposer dans les premiers jours à ce déferlement sans précédent de palestiniens sur son territoire, utilisant gaz lacrymogénes, lances à eau et chiens d’attaque pour contenir la marée humaine en provenance de Gaza.

A l’ére de ce qui est communément appelé le « CNN effect » et du pouvoir des images, l’Egypte avait rapidement renoncé devant la vague de protestations en provenance de son opinion publique et des pays arabes voisins.

Israël risque de faire face prochainement au même dilemme. Avec une différence cependant : Israël ne peut se permettre de capituler.

Ahmed Youssef, Haut Responsable du mouvement islamiste à Gaza avait en effet déclaré la semaine dernière : « La prochaine fois qu’une crise se produira dans la bande de Gaza, Israël aura à faire face à un demi-million de palestiniens en marche vers le point de passage d’Erez. Ceci n’est pas un scénario imaginaire, et de nombreux palestiniens sont prêts à sacrifier leur vie. »

Un tel scénario aurait en effet des implications désastreuses, voir même catastrophiques pour l’Etat d’Israël.

Bien que délibérement organisé par un mouvement islamiste prêt à sacrifier son propre peuple sur l’autel de la victoire médiatique, une telle démonstration de force et l’inévitable réponse israélienne se solderait par une condamnation sans précédents d’Israël sur la scène internationale.

Le Hamas à retenu les leçons du Hezbollah et sait désormais particulièrement bien jouer de l’arme psychologique et médiatique. Les images tragi-grotesques d’enfants manifestant contre le blocus israélien à la lueur d’une bougie dans les rues de Gaza ont particulièrement séduites les télévisions du monde entier.

De quels moyens disposent donc Israël et ses forces de sécurité afin de parer à une telle éventualité ?

Les moyens policiers habituels de repression anti-emeutes se sont révélés particulièrement inefficaces aux mains de la police egyptienne. Il en sera probablement de même pour Israël.

Utiliser des moyens militaires dans une telle situation se révèlerait non seulement inefficace mais aussi illégitime et produirait excatement l’effet escompté par le mouvement terroriste : Une condamnation internationale et la relégation d’Israël au rang de « Pariah », incluant la rupture de nombreuse relations diplomatiques.

Deux systèmes non-létaux de dispersion de foule existent cependant, l’un Israélien et l’autre Américain.

L’armée israélienne a mise au point ces dernières années un systéme appelé « The Scream », en français « Le Cri ». Le systéme, monté sur un véhicule, propage, à intervalles de 10 secondes, un son particulièrement insupportable qui provoque nausées, désorientations et vertiges.

Le son, qui ne se propage que dans une seule direction et ne peut donc atteindre les opérateurs situés derrière lui, ne peut pas non plus être bloqué par des protections auditives. La fréquence sonore employée propage le son directement dans l’oreille interne via les os du crâne.

Ce système, non létal, disperse rapidement les foules et à l’avantage de retourner l’arme médiatique contre les émeutiers eux-même. La foule de manifestants se transforme rapidement en un pagaille de personnes nauséeuse et à la démarche ébrieuse. Le système a déja été testé efficacement lors d’une manifestation d’opposants à la barrière de sécurité à Bi’lin en 2005.

Le système américain, un peu plus complexe, se présente lui sous la forme d’un emetteur de micro-ondes à effet dispersant, appelé « Active Dénial System », ou ADS.

L’ADS, monté sur véhicule, est un puissant émetteur d’ondes millimétriques. Quand les ondes touchent la peau, l’énergie des ondes se transforme en chaleur au contact des molécules d’eau de la peau portant la peau jusqu’à une température d’environ 55°C, et causant une sensation de brûlure très douloureuse, sans pour autant causer de brûlures réelles.

Ce système s’est révélé particulièrement efficace lorsqu’utilisé par les forces américaines stationnées en Irak.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette