Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Téhéran menace de tirer 11 000 roquettes en cas d’attaque

Téhéran menace de tirer 11 000 roquettes en cas d’attaque

Le flash info du Jerusalem Post édition française

dimanche 21 octobre 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’Iran serait capable de tirer 11 000 roquettes sur des bases ennemies dès la première minute qui suivrait une éventuelle attaque, a averti samedi 20 octobre un haut commandant des Gardiens de la Révolution, le corps d’élite du régime iranien, selon la télévision d’Etat. Le général Mahmoud Chaharbaghi, commandant du département missiles, a affirmé que l’Iran avait identifié toutes les positions ennemies et se tenait prêt à répondre en moins d’une minute à toute agression.

« Les bases et les positions ennemies ont été identifiées (...) Les forces terrestres des Gardiens tireront 11 000 roquettes sur des positions ennemies dans la minute suivant toute agression contre le territoire iranien », a déclaré le général Chaharbaghi, d’après la télévision nationale.

Selon le Dr Gerald Steinberg, expert en missile de l’université Bar-Ilan, ces propos sont une « exagération extrême ». « Personne n’a de missiles d’une portée de 10 000 kilomètres, c’est une affirmation absurde. »

Chaharbaghi n’a pas cité nommément les Etats-Unis et Israël dans son commentaire sur les « bases ennemies ». Quelque 40 000 militaires américains sont actuellement stationnés dans différents pays du Golfe arabo-persique et 20 000 autres dans les eaux du Moyen-Orient. De plus, 160 000 GI sont déployés en Irak.

Un commando palestinien prévoyait d’assassiner Ehoud Olmert

Un commando palestinien prévoyait d’assassiner le Premier ministre Ehoud Olmert quand il s’est rendu en Cisjordanie au mois d’août dernier, selon le directeur du Shin Beth.

Youval Diskin avait informé le cabinet que le convoi du Premier ministre devait être attaqué à son entrée dans la ville de Jéricho le 6 août.

Israël avait alors averti l’Autorité palestinienne de ce complot, ce qui avait entraîné l’arrestation d’un nombre indéterminé de membres du Fatah.

Selon la radio, en dépit des aveux arrachés à ces suspects, tous ont retrouvé la liberté la semaine dernière, à la grande colère des services d’Olmert, qui ont protesté auprès du président Abbas.

Les députés appellent à une Jérusalem indivisible

Dans un geste qui pourrait lier les mains du Premier ministre Ehoud Olmert dans ses négociations avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en vue du sommet d’Annapolis, plusieurs députés de la Knesset ont signé la semaine dernière une pétition appelant à ne pas diviser Jérusalem.

La pétition, due à l’initiative du député Likoud Israël Katz, s’est attiré le soutien de près de 30 députés de la coalition, y compris des ministres Yaacov Edri et Zeev Boïm de Kadima et de deux ministres du parti des retraités.

Le ministre des Transports Shaoul Mofaz a également annoncé son intention de signer le document. Treize députés Kadima l’ont signé, et parmi eux le président de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset Tzahi Hanegbi. Tous les députés du parti des retraités l’ont également paraphé.

Le Premier ministre palestinien s’apprête à rencontrer les législateurs israéliens

Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad rencontrera dimanche 21 octobre des responsables de la Knesset dans le cadre d’un dialogue « élargi » entre les deux peuples, a déclaré samedi le porte-parole de Dahlia Itzik, Ilan Ostheld.

Fayyad rencontrera ainsi la présidente de la Knesset Dahlia Itzik, tout comme le président de la commission de la Défense et des Affaires Etrangères, Tzahi Hanegbi et sept autres législateurs de différents partis, a rapporté Ostheld.

Cette rencontre fait partie des efforts déployés par Dahlia Itzik pour « élargir le dialogue entre Israéliens et Palestiniens », a déclaré Ostheld. Itzik a accueilli Fayyad il y a deux mois, dans sa résidence à Jérusalem.

Heurts à Gaza entre policiers du Hamas et membres d’un clan proche du Fatah : deux morts, dont un enfant

Un enfant de 13 ans et un homme ont trouvé la mort dans les affrontements qui ont opposé samedi 20 octobre à Gaza la police du Hamas et des membres d’un clan proche du Fatah, a-t-on appris de sources médicales.

Le jeune Mohammed Susi a reçu une balle dans la tête au cours des échanges de tirs entre policiers du mouvement islamiste au pouvoir à Gaza et des membres du clan des Hilles, précisait-on de mêmes sources.

Les violences entre les hommes du Hamas et les partisans du Fatah ont fait six morts ces derniers jours dans la bande de Gaza.

A Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, une femme de 51 ans a été tuée, prise dans un échange de tirs entre les forces de sécurité du Hamas et des membres du Djihad islamique. Huit autres personnes ont été blessées dans cet accrochage. Les deux groupes se rejetaient mutuellement la responsabilité de cet accrochage.

Résumé des opérations de contre-terrorisme de Tsahal au cours du week-end

Au sud de la bande de Gaza, les forces de Tsahal ont poursuivi leurs opérations de contre-terrorisme au cours du week-end afin d’empêcher les organisations terroristes, notamment le Hamas, de tirer des roquettes et des obus de mortier sur Israël.

Deux groupes terroristes qui venaient de tirer des mortiers sur les localités du Néguev occidental ont été attaqués par les soldats israéliens.

Les Palestiniens ont tiré un total de 7 roquettes et de 13 obus de mortier sur Israël la semaine dernière. D’autres engins ont visé les forces de Tsahal opérant dans la bande de Gaza.

A Naplouse, le 16 octobre, au cours d’une opération conjointe du Shin Bet et de l’armée, deux caches d’armes ont été découvertes dans un bâtiment civil. Un mortier et deux fusils M-16 ont été saisis par les troupes, qui ont également arrêté deux terroristes recherchés : Baer Saliman Abdullah Huash, membre du Hamas, âgé de 27 ans, et Abdullah Saliman Abdullah Huash, membre du Tanzim âgé de 34 ans.

Durant l’opération, les soldats ont aperçu un enfant palestinien qui déposait un objet suspect sur les lieux, avant de s’enfuir en courant. Les soldats ont tiré sur l’objet, qui s’est révélé être un engin explosif.

Mercredi, un objet piégé a été découvert dans la poche d’un Palestinien durant un contrôle de routine au point de passage de Hawara, au sud de Naplouse.

Dans la semaine, les forces de Tsahal ont également saisi un fusil de chasse, quatre pistolets, un tuyau piégé, des munitions, et un couteau.

Une citoyenne israélienne a été légèrement blessée lorsque son véhicule a été la cible de jets de pierre sur la route de la localité d’Yitzhar.

Les soldats israéliens ont arrêté deux terroristes qui avaient lancé cinq cocktails Molotov sur un véhicule israélien.

Au total, les forces de sécurité ont appréhendé 49 terroristes recherchés en Judée-Samarie. Les Palestiniens ont lancé un engin explosif et ont tiré à quatre reprises sur les forces de Tsahal et de la police israélienne.

Prise de contrôle de Gaza : une « grave erreur stratégique », selon un ancien porte-parole du Hamas

Le coup de force du Hamas pour prendre le contrôle de la bande de Gaza était une « grave erreur stratégique », écrit un ancien porte-parole du gouvernement palestinien dans une lettre publiée sur un site proche du Fatah.

Dans ce courrier de cinq pages, Ghazi Hamad explique qu’il a décidé de s’exprimer publiquement parce que ses appels lancés à la direction du Hamas n’ont pas été entendus.

Hamad estime que son mouvement a payé la prise de Gaza au prix fort, avec un accroissement de son isolement international et un alourdissement des sanctions économiques à son égard. « Je pense que la décision prise par le Hamas, à savoir la résolution militaire, n’était pas justifiée », écrit-il. « Je considère qu’il s’agit d’une grave erreur stratégique qui fait peser sur le mouvement un poids plus lourd que ce qu’il peut supporter. »

« Il est vrai que cette action a résolu un problème de sécurité mais elle a créé un millier de problèmes politiques dont nous n’avions pas besoin », poursuit-il. Le Hamas « est aujourd’hui isolé, assiégé, dans un territoire étroit. La pression a augmenté, le bouclage s’est intensifié et les souffrances du peuple sont plus vives. »

De plus en plus distant de la ligne officielle de son mouvement, Hamad s’était illustré la semaine dernière en annonçant que le Hamas n’excluait plus de négocier avec Israël s’il en allait de l’intérêt des Palestiniens. Le Hamas a rapidement désavoué l’ancien porte-parole, affirmant que ses propos n’engageaient que lui.

Le Mouvement pour un gouvernement de qualité dépose un recours contre Winograd

Le Mouvement pour un gouvernement de qualité a déposé un recours devant la cour suprême vendredi 19 octobre afin de contraindre la commission Winograd à inclure des recommandations personnelles contre les responsables de l’échec de la seconde guerre du Liban.

La juge Esther Hayut a accordé à la commission un délai de 10 jours pour répondre à la requête du Mouvement.

Les responsables de l’organisation ont également demandé que la publication du rapport final de la commission soit reportée jusqu’à la fin des procédures juridiques. Le rapport devrait être publié d’ici la fin de l’année.

Universités en grève : les maîtres de conférence demandent la révision de leurs salaires

L’Union des maîtres de conférence a déclaré une grève illimitée dans les universités du pays.

Indépendamment de la grève des conférenciers, les classes données par les assistants et les remplaçants auront lieu comme prévu. De plus, les bibliothèques, les laboratoires et les services administratifs fonctionneront normalement.

La grève touche les établissements suivants : l’Université de Tel-Aviv, l’Université Ben-Gourion, l’Université de Haïfa, l’Institut Weizman, l’Université hébraïque, l’Université Bar-Ilan et le Technion.

La décision de lancer la grève fait suite à l’échec des pourparlers entre l’Union, la ministre de l’Education, Yuli Tamir, et le ministère des Finances, samedi soir.

Les 4500 enseignants concernés demandent la révision de l’accord salarial de 2001. Pour le président de l’Union, le professeur Zvi Hacohen, « dans les autres lieux de travail, les gens sont promus régulièrement, et cela se traduit par une hausse des salaires. Mais dans le domaine académique, les promotions sont minimes et très rares, parce que le rang n’est pas lié au salaire. Nous voulons un mécanisme qui prenne ceci en compte automatiquement. »

Dimanche, la grève des enseignants du secondaire est entrée dans sa dixième journée.

Les photos des otages israéliens exposés à Paris 12e

Les photos des soldats retenus en otages - Gilad Shalit, Eldad Regev et Ehoud Goldwasser - sont exposées depuis le 19 octobre dans le jardin Yitzhak Rabin, dans le 12e arrondissement de Paris.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence des parents des trois soldats, de Pierre Schapira, adjoint aux relations internationales et à la francophonie de la mairie de Paris, de Sandrine Mazetier, députée de Paris, de Daniel Halevy-Goetschel, ministre-conseiller à l’Information auprès de l’Ambassade d’Israël en France, et de Roger Pinto, président de l’organisation Siona.

Les photos devraient être exposées jusqu’à la libération des trois soldats de Tsahal.

Le pape s’apprête à rencontrer Yona Metzger

Le pape rencontrera dimanche 21 octobre des responsables religieux du monde entier - chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes - rassemblés à Naples, à l’occasion d’une conférence de paix annuelle.

Parmi les personnalités attendues à Naples figurent l’archevêque de Canterbury Rowan Williams, l’un des deux grands rabbins d’Israël Yona Metzger, le patriarche oecuménique Bartholomé Ier, qui est le chef spirituel de 250 millions d’orthodoxes, plusieurs universitaires musulmans ainsi que le conseiller politique du Grand Moufti du Liban, le cheikh Mohammed Rashid Kabbani.

Benoît XVI a fait du rapprochement avec les autres religions, particulièrement avec l’islam et le judaïsme, une priorité de son pontificat.

La rencontre à Naples a lieu plus de deux décennies après l’invitation faite par Jean-Paul II à tous les chefs spirituels du monde à venir prier pour la paix à Assise, la ville natale de saint François, un amoureux de la paix. Il s’agissait de la première Journée mondiale de prière pour la paix.

Cette rencontre spirituelle du 27 octobre 1986, à laquelle participèrent notamment le Dalaï Lama, Mère Térésa ainsi que d’autres leaders de grandes religions, suscita des débats au Vatican. Certains estimaient qu’elle signalait que l’Eglise catholique considérait toutes les traditions religieuses comme également valables.

Les responsables religieux et politiques - dont les présidents de Tanzanie et d’Equateur - participeront à plus de 30 ateliers de discussion sur des sujets aussi variés que le Sida, le conflit israélo-palestinien, la foi et la science ou l’Islam et la paix.

INTERNATIONAL

Liban : l’élection du prochain président reportée pour donner du temps aux discussions

L’élection du président libanais, prévue ce jeudi au Parlement, devrait être reportée pour permettre aux factions rivales de trouver un compromis, ont déclaré samedi 20 octobre plusieurs députés.

Trois députés issus des deux camps ont confirmé ce report sous couvert de l’anonymat. Le Parlement devait se réunir pour désigner le successeur d’Emile Lahoud, dont le mandat est arrivé à son terme le 24 novembre.

Le 25 septembre, l’opposition avait refusé de participer à une première élection, qui a dû être reportée. De nombreux parlementaires estiment qu’aucune élection ne pourra aboutir en l’absence d’un accord préalable sur un candidat qui ferait consensus.

Si aucun président n’est élu, le Liban pourrait connaître une vacance du pouvoir, ou la création de deux gouvernements rivaux comme cela s’est déjà produit au cours de la guerre civile qui a divisé le pays entre 1975 et 1990.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette