Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Visite d’Ehud Olmert à Moscou

Visite d’Ehud Olmert à Moscou

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 19 octobre 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier ministre Ehud Olmert était hier à Moscou où il s’est entretenu avec le président russe, Vladimir Poutine. Selon le Yediot Aharonot, le Premier ministre a réaffirmé qu’une situation dans laquelle l’Iran aurait une capacité nucléaire serait inacceptable pour Israël. Il a également mis en garde que la livraison d’armes russes à la Syrie ou à l’Iran risquait de remettre en cause l’équilibre stratégique régional.

Vladimir Poutine, de son côté, a assuré Ehud Olmert que la Russie prenait en compte la sécurité d’Israël et que celle-ci est un élément important de la politique de Moscou dans la région. Le président russe a également rendu compte de sa visite à Téhéran en début de semaine.

Le journal rapporte qu’à sa sortie du Kremlin, le Premier ministre Ehud Olmert arborait un large sourire. « J’ai trouvé un dirigeant à l’écoute qui maîtrise les moindres détails des dossiers à l’ordre du jour en Israël. Nous avons eu une discussion approfondie, passionnante et très encourageante. J’ai été très rassuré par les propos que m’a tenus le président Poutine sur l’Iran et aussi sur d’autres sujets qui provoquent chez nous une profonde inquiétude, tels que les contrats de vente d’armes que pourrait passer la Russie avec la Syrie », a-t-il déclaré.

Le Haaretz ajoute que le Premier ministre Olmert se rendra dimanche à Paris pour s’entretenir avec le président Nicolas Sarkozy, favorable à un durcissement des sanctions contre l’Iran. Puis il sera mardi à Londres où il rencontrera le Premier ministre Gordon Brown.

Toujours dans le cadre des efforts israéliens pour convaincre les pays membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies de la nécessité de nouvelles sanctions, le ministre des Affaires stratégiques, Avigdor Lieberman partira mardi pour Berlin. Dimanche prochain, la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, effectuera elle une courte visite à Pékin. Enfin, le ministre des Transports, Shaul Mofaz, qui est également en charge du dialogue stratégique, sera dans deux semaines à Washington pour étudier la possibilité d’imposer des sanctions en dehors du Conseil de sécurité.

Crise diplomatique entre Israël et la Biélorussie

La ministre des affaires étrangères, Tzipi Livni, a convoqué hier l’ambassadeur biélorusse pour lui faire part de son indignation face aux propos antisémites prononcés par le président de Biélorussie, Alexander Loukachenko. Ce dernier a en effet déclaré que « les Juifs ont fait de la ville biélorusse de Bobruisk une porcherie », et que cela ne devait surprendre personne car les Juifs « ne se soucient pas des lieux où ils habitent », comme c’est le cas en Israël, qu’il a vu « de ses propres yeux ». Alexander Loukachenko a ajouté que la situation à Bobruisk ne s’était améliorée qu’après que les Juifs l’eurent quittée.


REGIONAL

Israël rejette des négociations séparées sur les Fermes de Shabaa

Israël aurait dernièrement fait savoir aux Nations-Unies qu’il refuserait l’ouverture de négociations avec le Liban sur la zone controversée des Fermes de Shabaa. Selon le Haaretz, c’est Geir Pedersen, l’émissaire des Nations-Unies au Liban, qui aurait suggéré à Amos Guilad, directeur des affaires politiques et de défense au ministère de la Défense, d’entamer de telles négociations. En effet, le Conseil de sécurité des Nations-Unies devrait recevoir prochainement un rapport concernant l’application de la résolution 1701 qui devrait contenir les conclusions d’un cartographe chargé par l’ONU d’étudier la question des Fermes de Shabaa. Or, selon M. Petersen, ces conclusions semblent donner raison aux autorités libanaises qui affirment que le secteur est un territoire libanais.

Amos Guilad, écrit le journal, aurait rejeté la proposition de l’émissaire des Nations-Unies, affirmant qu’un accord sur les Fermes de Shabaa devra entrer dans le cadre d’un accord plus large entre le Liban et Israël qui inclura notamment le démantèlement des milices armées au Liban et l’arrêt de la contrebande d’armes. Israël estime que, même après la remise du rapport, il ne sera pas obligé de faire des démarches importantes concernant les Fermes de Shabaa.


ISRAËL-PALESTINIENS

Le Shas menace de quitter le gouvernement

Le président du parti Shas, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi, Eli Yishaï, a durci hier le ton à propos de l’initiative de paix que promeut la Secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice. Dans une interview accordée au Haaretz, M. Yishaï a déclaré que toute « mention de Jérusalem » dans la déclaration commune qui sera signée à l’issue de la conférence d’Annapolis sera pour le Shas un motif pour quitter la coalition gouvernementale. « Cela pourrait entraîner la chute du gouvernement si Avigdor Liberman décidait lui aussi de le quitter », a-t-il ajouté.

Toujours selon le Haaretz, cinquante-neuf des cent-vingt députés de la Knesset ont signé hier une déclaration, à l’initiative du député du Likoud Israël Katz, contre le partage de Jérusalem dans le cadre d’un éventuel accord avec l’Autorité palestinienne. Cinq autres députés se sont engagés à signer cette déclaration ultérieurement.

Quatre tués lors d’accrochages entre Fatah et Hamas à Gaza

Quatre Palestiniens ont été tués et trente autres blessés lors de combats qui ont éclaté hier dans le quartier de Shajaïya, dans l’est de la ville de Gaza, entre la Force opérationnelle du Hamas et des membres de la famille Hilas affiliée, elle, au Fatah. Selon le Haaretz, la situation entre le Hamas et la famille Hilas est devenue très tendue après l’attaque d’un policier par un membre de cette famille.


INTERIEUR

Le rapport Winograd sera publié d’ici la fin de l’année

La commission Winograd a officiellement fait part hier de son intention de publier son rapport définitif sur la deuxième guerre du Liban d’ici la fin de l’année, et ce, sans envoyer de lettres d’avertissement aux personnes à qui ce rapport pourrait porter préjudice. Selon le Maariv, l’absence de lettres d’avertissement vient confirmer les estimations selon lesquelles le rapport ne comprendra pas de conclusions personnelles à l’égard de quiconque.

Le parquet militaire a cependant l’intention de s’adresser à la Cour Suprême, la semaine prochaine, pour lui demander d’ordonner à la commission de respecter son engagement de donner aux personnes à qui le rapport définitif pourra porter préjudice le droit de se défendre avant la publication du rapport. Pour le parquet militaire, même si le rapport ne comprend pas de conclusions personnelles et se contente de critiquer les institutions, il risque quand-même de nuire à des officiers dont le comportement sera mis en cause dans le cadre de ces conclusions générales.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette