Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Revue de la presse isralienne du Congrs Juif Europen

Revue de la presse isralienne du Congrs Juif Europen

Numro 378

mardi 29 mai 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens


Les rsultats officiels du premier tour : aux primaires travaillistes

  • Taux de participation : 65%
  • Ehud Barak : 35,6 %
  • Amy Ayalon : 30,6%
  • Amir Peretz : 22,4%
  • Offir Pines 8%
  • Danny Yatom :2,7%

Revue de la presse israélienne du Congrès Juif Européen 


Jérusalem, le 29/5/07                                                                                                       Numéro 378



 


 

Les grands titres

 

1. Les résultats aux primaires travaillistes

Remarque:  Tous les quotidiens ont bouclé leur édition matinale avant de connaître le résultat officiel des primaires travaillistes. Leurs sites internet d'informations(Ynet, Nrg,haaretz) fournissent les résultats définitifs.

Résultats officiels du premier tour:

 Taux de participation : 65%

 Ehud Barak: 35,6 %

Amy Ayalon: 30,6%

Amir Peretz: 22,4%

Offir Pines 8%

Danny Yatom :2,7%

 

Commentaires suite aux résultats officiels:

Etant donné qu'aucun des candidats n'a dépassé le seuil des 40% de suffrages, il y aura un second tour, le mardi 12 juin prochain entre Barak et Ayalon.

D'ores et déjà, les états-majors d'Ehud Barak d'Amy Ayalon et d'Amir Peretz se préparent à ce second tour. C'est le Président sortant Amir Peretz qui détient entre ses mains les atouts nécessaires pour faire élire l'un des deux candidats. 

De prime abord, Peretz est nettement plus proche d'Ayalon que de Barak, mais les observateurs n'excluent aucun cas de figure. Il est probable que, dès ce matin, Ehud Barak tente une approche en direction de Peretz. Dans l'entourage du Premier Ministre Ehud Olmert, on affirme même que des contacts entre proches de Peretz et de Barak ont eu lieu au cours des dernières semaines afin de neutraliser les "mines anti-personnelles" qui jonchent la voie d'un éventuel rapprochement entre Barak et Peretz. 

Même Offir Pines qui a obtenu 8% des suffrages sera l'objet d'une campagne de séduction de la part des deux candidats restés en lice. L'une des interrogations sera de savoir ce que va faire le ministre des Infrastructures Byniamine Ben Eliezer qui jusqu'à présent soutient Barak.  Il est possible(voir probable) que plusieurs responsables travaillistes comme la ministre de l'Education Youli Tamir ou la député Sheli Yehimovitz qui ont soutenu Peretz au premier tour se rallient à Barak. 

Dans l'entourage de Barak, on prône une alliance Barak-Peretz-Pines qui permettrait de rivaliser avec le Likoud de Netanayaou en cas de nouvelles élections législatives. 

 

Manchettes et commentaires des quotidiens: 

Maariv: Combat serré entre Barak et Ayalon, avec un léger avantage pour Barak.

Yediot Aharonot: Barak et Ayalon au corps à corps. Mais apparemment personne n'a obtenu 40% des suffrages. Le Yediot renvoie ses lecteurs vers son site internet Ynet afin de prendre connaissance des derniers résultats et des commentaires. 

Haaretz: Confrontation serrée entre Barak et Ayalon.

 

Premiers commentaires à chaud dans les journaux:

Maariv: Ben Caspit titre son éditorial " Crime et châtiment": "Après seulement un an, les électeurs travaillistes ont décidé de renvoyer Amir Peretz chez lui. Dommage! S'il n'avait pas été si imbus de sa personne, s'ilne s'était pas persuadé qu'il était prédestiné au Pouvoir. S'il s'était arrêté un peu pour réfléchir, Peretz aurait pu réaliser son rêve. Mais au lieu de cela, il s'est laissé tenté par le portefeuille de la Défense. Il a été ébloui par la puissance, par la force, par les uniformes qui l'entouraient. Et il a perdu tout contact avec la réalité". 

 

Haaretz: Cela fait quatre mois que Peretz a décidé de se débarrasser du ministère de la Défense. Même hier, il affirmait que s'il était élu, Olmert n'aurait pas d'autre choix que de lui confier le ministère des Finances. Ce faisant, Peretz est revenu dans la case qui a toujours été la sienne, la case sociale. Mais en même temps, Peretz se sent offensé par ce qui s'est passé ces derniers mois: il accuse ses compagnons politiques de lui avoir planté un couteau dans le dos. Et de facto, l'homme dont l'élection avait suscité tant d'espoir au sein de la gauche intellectuelle est revenu à la case du marocain méprisé issu d'une ville de développement". 

Haaretz: Pour Ehud Olmert, les primaires travaillistes sont un nouvel épisode dans le feuilleton intitulé "Survie politique" et dans l'entourage du Premier Ministre on estime que tout porte à croire que, quelque soit le gagnant dans 15 jours, le parti travailliste restera dans la coalition gouvernementale. Olmert nommera un nouveau ministre de la Défense et finalement tout rentrera dans l'ordre    

 

 

2. Tension toujours très vive à Sdérot

Tous les quotidiens: 17 roquettes de kassem se sont abattues sur la ville et sur ses environs. Ces tirs ont été revendiqués par les comités populaires palestiniens et par le Front populaire pour la Palestine. Mais hier, Tzahal a évité de riposter à ces tirs. Les journaux indiquent que c'est hier que se sont déroulées dans le centre du pays les obsèques d'Oshri Oz, ce technicien supérieur  de Hod Hasharon qui a été tué avant-hier alors qu'il venait d'arriver dans la localité.  

Yediot Aaharonot: En 2 semaines de terreur, 280 roquettes de kassem ont frappé Sdérot et les environs, faisant 2 tués et 164 blessés. 40% des habitants de Sdérot ont quitté la ville. Tzahal a lancé 58 raids aériens contre des positions palestiniennes. Et les opérations israéliens ont coûté la vie à 47 Palestiniens. 

Yediot Aharonot: Malgré la suspension hier des raids aériens israéliens, le Premier Ministre palestinien Ismaïl Anyieh a décidé de prendre le maquis. Il n'est pas apparu en public depuis plusieurs jours et craint d'être la cible des hélicoptères de combats israéliens, surtout depuis qu'Olmert a ouvertement menacé tout Palestinien qui soutien le terrorisme. 

Haaretz : Pour la première fois depuis 15 jours, les écoliers de Sdérot ont repris les cours .Environ la moitié des élèves étaient présents. Les terminales vont passer aujourd'hui l'épreuve de mathématiques du baccalauréat israélien et les élèves avouent qu'ils sont plus préoccupés par la menace des kassem que par leur examen. 

 

 

3. Confrontation entre  Mazouz et Friedman

Tous les quotidiens: La journée d'hier a été marquée par une véritable confrontation ouverte entre le ministre de la Justice, le Professeur Friedman  et le Conseiller Juridique,Meni Mazouz. Au cœur de cette confrontation, la nomination d'un futur Procureur de l'Etat. Le ministre de la Justice voudrait pouvoir le sélectionner parmi plusieurs candidats, tandis que Meni Mazouz voudrait que ce soit lui qui le nomme. Cette confrontation a pris une tournure plus personnelle hier au cours des journées de la Magistrature et du barreau israélien qui se tiennent actuellement à Eilat. Dans son intervention, le conseiller juridique du gouvernement Mazouz a critiqué le ministre de la Justice pour vouloir modifier la tradition en la matière. Selon lui, le Procureur est un haut fonctionnaire professionnel et il ne peut être nommé par l'échelon politique. Après avoir pris connaissances de ces propos, le professeur Friedman a convoqué une conférence de presse d'urgence, et il déclaré tout de go aux journalistes présents:"Comme vous le savez, le conseiller avait déjà traduit en justice mon prédécesseur allusion à Haïm Ramon dans l'affaire du baiser volé. Pour l'instant, il se contente de me critiquer et je me considère donc comme chanceux. Mais le fait qu'un haut fonctionnaire, si élevé soit il, critique publiquement son ministre de tutelle est inacceptable, à plus forte raison lorsqu'il s'agit d'un dossier qui doit être étudié par le gouvernement. Je rappelle au passage que Mr Mazouz a été désigné par une commission qui avait soumis trois candidatures au gouvernement". Cette confrontation donne lieu dans la presse de ce matin à des analyses de juristes en faveur des deux camps

 

 

 

D'autres titres en bref 

Maariv: Le groupe parlementaire Kadima a décidé de voter en faveur de la candidature de Shimon Peres au poste de Président de l'Etat. Seuls deux députés ont refusé de se plier à la discipline parlementaire car ils ont promis leur soutien l'un à Réuven Rivlin, l'autre à Colette Avital.  Demain, Shimon Peres devrait annoncer officiellement sa décision de briguer la fonction suprême et ce à l'âge de 84 ans. 

 

Haaretz: Une déclaration du ministre de l'Intérieur Rony Bar On. Selon lui la Commission Vinograd a publié un rapport comme si elle présentait un sacrifice à l'opinion publique, après que la presse ait exercée des pressions sur ses membres. Selon lui, depuis la publication du rapport intérimaire de la Commission, le cabinet interministériel de Sécurité s'exprime en langage "vinogradien". C'est-à-dire que chaque ministre s'exprime longuement afin que devant une future commission, il pourra prétendre qu'il était pour telle décision mais qu'il a voté contre".  

 

Tous les quotidiens: Le Parquet a dressé un acte d'accusation particulièrement grave contre Julien Souffir. Ce franco-israélien qui est apparemment déséquilibré, est accusé d'avoir assassiné pour des motivations racistes, un chauffeur de taxi arabe israélien. L'enquête a permis de déterminer qu'il avait poignardé le chauffeur à 24 reprises à l'intention de causer la mort.  

 

Yediot Aharonot: Les taux d'intérêts directeur vont baisser et ne seront désormais que de 3,5%. Ce qui signifie que les Israéliens qui ont un découvert bancaire,comme c'est le cas pour la moitié de la population, payeront moins d'intérêt sur ce découvert. Pendant de temps la bourse de Tel-Aviv continue à grimper et de plus en plus d'investisseurs israéliens et étrangers entrent sur le marché financier. 

 

Maariv: Dès l'année prochaine, plusieurs centaines de caméras supplémentaires seront installées sur les principaux axes routiers d'Israël pour filmer les automobilistes qui dépassent les limitations de vitesse, ou conduisent en infraction. Ce système de caméras devrait  avoir un effet dissuasif et va permettre à l'état d'augmenter considérablement ses rentrées d'amendes infligées à ces automobilistes. On estime que ces caméras devraient produire 5000 contraventions supplémentaires qui devraient faire rentrer dans les caisses de l'état, un demi-milliard  de dollars. 

 

Haaretz: Pour la première fois, la société de localisation et de restitution des biens de victimes de la Shoah publiera  dans deux semaines une liste de 500 terrains de 50 appartements ainsi que des biens divers d'un montant de 60 millions de shekels que les descendants des victimes pourront réclamer. C'est la première fois qu'une liste  de bien de victimes de la Shoah détenue par des Israéliens sera rendue publique.

 

Haaretz : Troisième volet du reportage sur l'éducation juive en France. Aujourd'hui, le journal explique 30% des écoliers juifs français suivent leur scolarité dans des écoles juives privées. Le journaliste qui s'est penché sur ce dossier Or Kashti explique qu'au cours des cinq dernières années, 5000 nouveaux écoliers juifs se sont inscrits dans les écoliers juifs et qu'il y a aujourd'hui plus de 30.000 écoliers dans ces écoles(soit 30% du nombre total d'écoliers juifs). Mais il s'avère également que sensiblement le même pourcentage d'écoliers juifs étudient dans des écoles privées non-juives(essentiellement catholiques). Le journaliste du Haaretz s'est rendu dans plusieurs écoles juives comme celle d'Otzar Hatorah à Créteil et le lycée Georges Leven de l'AIU. 


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette