Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Si je t’oublie Jrusalem...

Si je t’oublie Jrusalem...

Avraham Azoulay - P’tit Hebdo

dimanche 13 mai 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Aprs la fte nationale, on se lvera tous pour les 40 ans de la capitale. Esprons cette fois-ci, que pour Jrusalem, tous les violons vibreront l’unisson, sur un mme toit ; que pour la ville d’or, chacun saura se souvenir de la bravoure de nos soldats librant de leur corps dfendant, l’accs au Kotel et la vieille ville.

Jérusalem, depuis s’est transformée : belle, lumineuse, spirituelle et accueillante, elle a tout pour elle ; mais serons-nous assez courageux pour lui faire une promesse, une seule et la tenir ?

Sommes-nous prêts à nous lever, à la formuler devant Lui, face aux pierres du Kotel et comme les soldats qui s’engagent avec le Tana’h sur le cœur, dire haut et fort à tous, Yéroushalayim Ani Nishba ! Je te jure de ne jamais te partager, car si je t’oublie Jérusalem...

Parce que, j’en suis sûr, pour ta beauté, ils vont défiler devant toi par milliers, te courtisant sans retenue. Les plus grandes personnalités seront présentes pour tes 40 ans, tu verras, et tu recevras certainement les billets doux du monde entier.

Car ils te désirent tous, ils te convoitent, quelle que soit leur religion, sachant très bien que tu es déjà prise et éprise depuis toujours d’un seul peuple, d’une religion unique.

Toi, Jérusalem d’or, tu es fidèle, épouse éternelle, vertueuse et irréductible... mais nous, qui avons le privilège de vivre à tes côtés, pouvons-nous te regarder dans les yeux et te promettre sans détour que jamais nous ne t’abandonnerons ?

Pourrons-nous pendant les festivités, profiter de l’occasion pour affirmer une fois pour toutes que notre couple est soudé à tout jamais, et que le simple fait de prononcer le mot « séparation », fait mal à ceux qui t’aiment et qui t’appartiennent. Nous serons donc tous là pour cette occasion tant attendue, afin de te répéter que nous t’admirons, nous voulons toujours grandir et nous épanouir en ton sein car tu es non seulement notre capital émotionnel, spirituel, mais aussi notre capitale indivisible et éternelle.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette