Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Conférence de la ligue islamique mondiale : un marketing très équilibré

Conférence de la ligue islamique mondiale : un marketing très équilibré

Eveyne Gougenheim

jeudi 19 septembre 2019
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Décoration élégante, stylos, carnets, et pin’s tous avec logo inclusif abondamment diffusés, costumes sombres et élégants, réception chic avec accompagnement par un ensemble de musique classique live, videos, jingle,une organisation professionnelle qui a veillé à tous les détails. Il y eut même des femmes qui prirent la parole, c’est dire l’effort réalisé ce 17 septembre. Je ne parle pas du dîner de clôture au Pavillon Gabriel. Bien sûr pas de vin, seul détail de ce festival qui se voulait « plus français que français ». Une grosse opération de com.

Un lancement de produit très professionnel
En effet, tous les petits plats étaient dans les grands pour le lancement du nouveau produit «  l’Islam qui aime tout le monde et respecte tout le monde » (sic). Un changement d’image et de référentiel. Chacun appréciera l’investissement nécessaire pour parvenir à un tel résultat. Prescripteurs, médias, événementiel, médias et hors médias, tous les vecteurs seront mobilisés pour parvenir au résultat attendu : la banalisation de l’islam dans le paysage français. Ainsi, ses demandes seront perçues non plus comme des exigences exorbitantes, mais comme de simples demandes de concitoyens : voiles, burkinis, mosquées, prières de rues, prénoms, fêtes, ce qu’on appelle le brassage. Quant aux accidents c’est à dire « toute haine raciste, tous les appels à la violence ou à la confrontation », ils sont une « non-possession de la réalité » (sic). Le mot déséquilibrés ne fut pas prononcé, grâce à cette circonvolution : un oubli ou est-ce déjà entériné ? Les assassins de Sarah Halimi (Z’l) , Mireille Knoll (Z’l) et toutes les victimes récentes étaient en « - possession de la réalité » ? Exit le crime terroriste islamiste, exit le caractère antisémite, Ste Anne tu vas les voir venir.
Plus tard fut précisé : tout musulman, qui ne respecte pas la loi ne représente que lui-même. On comprend mieux, le mal est plus qu’éradiqué, il est totalement dénié. Ayant également annoncé que ce colloque serait suivi de programmes pratiques et de soutiens financiers, je parie sur une dotation exceptionnelle aux services psychiatriques, qui en ont tant besoin !

Religion de paix et d’amour
Permettez-moi de vous livrer quelques d’autres items pris en note lors de l’intervention - traduite simultanément - du secrétaire général de la ligue islamique mondiale lors de cette conférence à Paris « Ville de culture, beauté et harmonie ». Une expression répétee à plusieurs reprises comme la satisfaction d’un objectif atteint.
A partir d’une contextualisation du texte religieux et de la volonté d’instaurer le bien (sic) furent évoquées la fin des fatwas et la nécessité de fatwas particulières à chaque pays (sic), l’autonomisation de la femme et l’égalité (sic) le respect de la culture de la majorité. Afin de respecter la cohésion nationale (sic), pas d’enseignement privé mais plutôt des cours privés de religion devant permettre une « réflexion saine ».

La famille française
Afin de renforcer la famille française (sic) , il semble nécessaire de cesser les rappels historiques d’événements plus ou moins anciens (sic), personne n’étant responsable de l’histoire (sic). Quant à l’unité invoquée, n’évoque-t-elle pas l’effacement progressif des diversités, comme ce blogger emprisonné et fouetté pour avis non conforme ?

Vérité, Liberté
Puis après avoir rappelé que les textes religieux sont des textes d’amour de charité et de justice (sic) où ne peuvent être trouvés ni haine, ni violence, ni désordre, il y eut un appel à la dignité et à la liberté, la liberté ne pouvant être désordre, ni violence, ni orgueil.
Puis l’auguste assemblée fut saluée, poliment j’espère.

Mais qui est le secrétaire général de la ligue islamique mondiale ?
Ancien Ministre de la Justice d’Arabie Saoudite, Mohammed al Issa compte à son actif près de 500 pendaisons entre autres. Par ailleurs un comité d’accueil se trouvait pour manifester à l’extérieur du Palais Brongniart, grand temple de l’argent, faut-il le rappeler. Des manifestants venus soutenir l’épouse de Raif Badawi, blogger incarcéré depuis 2012 et condamné à 1000 coups de fouet. D’ailleurs l’un des intervenants de l’après-midi souligna qu’il serait utile après tous ces engagements que l’Arabie Saoudite cesse les châtiments corporels ( sic). Dès ce matin, mesure de représailles suite à la manifestation ? , une sombre nouvelle : les médicaments nécessaires à Raif Badawi ne lui sont plus donnés et la radio lui a été retirée. On attend un murmure désapprobateur des représentants des cultes présents devant ce manque d’amour.

Auschwitz, pour tout effacer ?

Certains nous encouragent à apprécier l’évolution récente de l’Arabie Saoudite : les femmes désormais autorisées à conduire, les livres scolaires apurés d’un antisémitisme virulent. De plus, suite à cette conférence une charte (?) prévoirait un voyage à Auschwitz qui devrait parachever l’opération de communication. Les photos sur fond de blocks enneigés au milieu de chefs de démocratie garantiront pour des générations la bonne foi des 1,4 milliards de musulmans à l’égard des juifs ! Une condamnation des salaires versés aux tueurs de juifs par l’Autorité palestinienne ou une visite officielle en Israël n’aurait-elle pas eu un impact supérieur ? Ce n’est pas prévu. La communication semble plus dirigée vers les occidentaux que vers les musulmans. Mondial : de quel monde ?

Trois questions se posent avec acuité :

  • Quels seront l’impact et l’utilisation des photos de ce monstre à sang froid avec les responsables religieux et notamment avec le Grand Rabbin de France, particulièrement mis à l’honneur ? Peut-on se permettre de faire rimer Juif et naïf
  • Pourquoi y avait-il si peu de journalistes pour un événement mondial engageant plus d’un milliard de personnes ? Les journalistes seront certainement contactés de façon plus discrète pour qu’ils puissent bien appréhender la profondeur du changement, les mesures pratiques d’accompagnement et le soutien financier annoncé
  • On ne peut que s’interroger une nouvelle fois sur les questions de représentativité et de démocratie au sein d’une institution dite repreprésentative du judaïsme français qui fonctionne avec de Grands Electeurs, trop souvent non élus depuis plus de cinq, dix ou dix-sept ans, ou ne représentant que des Communautés désertées depuis longtemps. Y eut-il un débat ? N’y avait-il pas lieu à débattre ?
    La question se posera une nouvelle fois ce dimanche lors de la Cérémonie des Déportés où celui qui représente l’institution est aussi celui qui, par sa gestion lamentable et déficitaire, mène à la vente des biens dont nombre furent donnés, construits, édifiés par des Déportés ou leurs proches. Les Déportés n’obligent-ils pas un minimum ?


    Chabbat Chalom
    Eveyne Gougenheim

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette