Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Mobilisation contre l’agression antisémite d’un rabbin à Lille

Mobilisation contre l’agression antisémite d’un rabbin à Lille

Véronique Chemla

lundi 8 décembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

lire sur guysen.com
Mardi 2 décembre, vers 11 h 40. Le rabbin de la communauté juive de Lille, Elie Dahan, marche dans la rue Béthune, une rue piétonne de la métropole du Nord. Deux collégiennes sortent d’une salle de cinéma, et le croisant, l’une d’elles dit « Tiens, v’là un juif ». Sa camarade hurle : « Sale Juif ». Dans l’indifférence des passants…

« Pour montrer que cette insulte n’est pas banale » , le rabbin interroge l’adolescente qui l’a injurié : « Sais-tu que ce que tu as fait est un délit ? Veux-tu aller au commissariat de police ? ». Cette élève nie avoir proféré cette insulte. Et le rabbin lui indique qu’elle « a de la chance qu’il soit pressé ». A peine s’est-il éloigné que retentit : « Juif, crève ! ». M. Dahan se retourne. Il remarque que ces deux adolescentes font partie d’un groupe scolaire encadré par deux surveillantes qui présentent des excuses. Il obtient les noms des adolescentes de 4e (14 ans) du collège Jean-Moulin (Wattignies) et porte plainte, « à titre personnel et comme rabbin, pour que la jeunesse sache qu’on ne peut pas proférer des insultes, notamment antisémites ».
Le Procureur de la République le suit dans sa plainte.
La principale de ce collège l’assure que « tout le corps enseignant est outré, le soutient et regrette que les insultes deviennent banales ». Quant au rectorat, il demande aux directeurs d’établissements scolaires et aux enseignants de porter plainte face à des actes antisémites et que lesdites élèves passent en conseil de discipline.
Le 3 décembre, à la demande du Procureur de la République de Lille, « qui ne veut plus rien laisser passer », ces adolescentes sont amenées au poste de police, menottes aux mains. L’une d’elles reste huit heures en garde à vue. Inculpées, elles seront bientôt jugées pour injure à caractère racial.
Le 4 décembre, au matin, un texte rappelant les valeurs de la république, l’incident et les sanctions pénales à l’antisémitisme est lu dans toutes les classes de ce collège. Il est aussi collé dans le carnet de correspondance des élèves, donc porté à la connaissance de leurs parents. Spontanément, certains collégiens ont adressé au Rabbin des « messages de sympathie pour exprimer leur choc et l’inviter à ne pas assimiler tous les élèves du collège à l’action de ces jeunes ».
Curieusement, la Maire de Lille, la socialiste Martine Aubry ne s’est pas manifestée auprès de M. Dahan. (-NDLR- Le 5 décembre, Mme Aubry écrit au Rabbin Elie Dahan : « Emue et révoltée par ces faits d’une extrême gravité, je suis inquiète, comme vous du développement de ce genre d’actes inadmissibles qu’il convient de combattre avec fermeté et transmets sa solidarité à l’ensemble de la communauté juive de Lille ». On peut regretter que Mme Aubry n’ait pas condamné officiellement,par communiqué de presse et sur le site de la Mairie ces actes graves.)
Ce même jour, M. Dahan et deux autres dirigeants de la communauté juive sont conviés par le préfet à une réunion destinée à préparer le comité interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Y assistent une vingtaine de personnes dont le Procureur général, le recteur d’académie, des responsables de la sécurité, de la DST, des Renseignements généraux, de la Gendarmerie et de la police. Face à cet auditoire attentif, M. Dahan fait part de l’inquiétude des Juifs français quant à leur avenir dans la patrie des droits de l’homme.
« Avec le rectorat et le Procureur, nous allons initier une action pédagogique, une réunion avec les enseignants, une visite à la synagogue. Depuis dix ans, le président de la communauté juive, le Dr Jean-Claude Kolmar et moi accueillons dans la synagogue de Lille des enseignants et des élèves ou étudiants. Ceux-ci ont l’impression de visiter un musée et découvrent des objets, excentriques pour eux, vus seulement dans le film de Gérard Oury, » Les Aventures de Rabbi Jacob « , tel qu’un Séfer Torah » , conclut M. Dahan.
Depuis l’incendie du lycée de Gagny le 15 novembre 2003, ce Rabbin est accompagné par un policier lors de ses déplacements officiels (vers la synagogue, etc.)… Portant la kippa, son fils, âgé de trois, se promenait avec sa mère à Lille, quand de jeunes Maghrébins lui ont craché dessus…


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Lutte contre l’antisémitisme
Antisémitisme - Janvier 2009 - Conséquences de l’opération « Plomb Durci » - Description et tendances - février 2009
La commission Stasi préconise une loi pour interdire les signes religieux « ostensibles » à l’école - décembre 2003
Accusation de trafic d’organes : Israël s’indigne de l’attitude de Stockholm - août 2009
Christophe Bigot : « l’antismitisme est une pathologie » - février 2012
Un jeune juif agressé à Sarcelles - avril 2004
Tariq Ramadan et les altermondialistes. - octobre 2003
Les nouvelles « conneries » de Dieudonné - décembre 2008
L’aprs-Gaza. Pour la premire fois dans l’histoire, l’antismitisme est devenu global - mars 2009
Jugée pour une campagne de boycott anti-Israël - janvier 2010
Le meurtre antismite d’Ilan Halimi par le gang des barbares jug partir de mercredi - avril 2009
Chemla Véronique
La campagne de publicité de France 2 détournée sur les réseaux sociaux pour rappeler l’affaire al-Dura - octobre 2014
La Cour d’appel de Paris demande France 2 les rushes sur l’incident al-Dura - septembre 2007
Des donateurs pour l’Etat palestinien grugés, mais toujours généreux - décembre 2007
Le mémorial de Caen a récompensé la diffamation d’Israël - février 2011
Le destin d’Anne Frank : Une histoire d’aujourd’hui - juin 2012
Le Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO a « palestinisé » Battir/Beitar - juin 2014
Interview du Dr Richard Prasquier, président du CRIF - février 2008
Interview du Dr Richard Prasquier, président du CRIF - décembre 2007
France 2 n’établit pas toute la vérité sur le terroriste Salah Hamouri - novembre 2009
Demain les Juifs de France - novembre 2011

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette