Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Conseil de sécurité : Alvaro de Soto souligne le « potentiel » de l’Accord (...)

Conseil de sécurité : Alvaro de Soto souligne le « potentiel » de l’Accord interpalestinien de la Mecque

mercredi 14 février 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« L’accord de la Mecque donne le signal d’un rejet par les Palestiniens du recours à la violence pour régler leurs différends internes » ainsi qu’un « nouvel engagement du monde arabe au soutien de l’unité nationale palestinienne et du camp des modérés », a estimé aujourd’hui Alvaro de Soto, Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, lors de son exposé mensuel au Conseil de sécurité.

Engageant à la prudence, ce dernier a expliqué lors d’un point de presse à New York que l’accord de la Mecque constituait un « engagement à s’engager » de la part des parties palestiniennes.

Devant le Conseil de sécurité, il s’est dit encouragé par le fait que l’accord contient une lettre qui devrait être adressée par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, du Fatah, au Premier ministre Ismaël Haniyeh, du Hamas, lui demanderait de « respecter les engagements signés par l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) ».

Or, a souligné le Coordonnateur spécial, « dans une lettre du 9 septembre 1993 au Premier ministre israélien, le président de l’OLP, Yasser Arafat, avait reconnu le droit de l’Etat d’Israël à exister en paix et en sécurité, avait accepté les résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité et renoncé au recours au terrorisme et à d’autres actes de violence ».

« Ces rappels montrent le potentiel de l’accord conclu à la Mecque », a dit Alvaro de Soto, qui a rappelé que la prochaine réunion du Quatuor à Berlin le 21 février aura lieu au lendemain de la réunion organisée par la Secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice pour rassembler le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Il s’agit des « premières discussions israélo-palestiniennes sur l’avenir du processus de paix en six ans », a-t-il souligné, rappelant qu’elles visaient à parvenir à un accord réglant toutes les questions en suspens, dont la question des réfugiés, de Jérusalem et des frontières.

De graves dangers persistent toutefois, a-t-il noté, soulignant que la formation proprement dite du prochain gouvernement palestinien d’unité nationale n’avait pas encore débuté. Alvaro de Soto a exprimé l’espoir que « le prochain gouvernement d’unité nationale serait de nature à susciter le soutien des donateurs », d’abord pour permettre aux forces de sécurité palestiniennes de travailler ensemble pour vaincre « la terrible violence » et pour procéder à la réforme du secteur de la sécurité.

« Cela est vital pour Israël comme pour les palestiniens », a-t-il souligné.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette