Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Linda Sarsour, chouchou des Démocrates américains, pro-BDS, pro-charia, Louis (...)

Linda Sarsour, chouchou des Démocrates américains, pro-BDS, pro-charia, Louis Farrakhan, Ben & Jerry et utilisation des morts de Pittsburgh

Hélène Keller-Lind

mardi 6 novembre 2018
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Américano-palestinienne, Linda Sarsour est le symbole d’une gangrène islamo-gauchiste qui se répand dans la vie politique américaine. Portant le hijab, agressant des femmes comme Ayaan Hirsi Ali ou Brigitte Gabriel, elle se prétend féministe et est l’un des chefs de file du mouvement Women’s March. Proche de l’antisémite déclaré Louis Farrakhan, elle vient pourtant d’être associée à Ben&Jerry qui sort un nouveau parfum de crème glacée anti-Trump, « Resist ». Il ne sera pas commercialisé en Israël. Blanchiment : cette antisémite est partie prenante de deux associations musulmanes qui collectent des fonds pour les victimes de Pittsburgh.

Tweet édifiant d’une fausse féministe pourtant chouchou des Démocrates américains

Pour bien savoir qui est Linda Sarsour, pourtant l’une des dirigeantes du mouvement féministe anti-Trump, Women’s March , un tweet qu’elle a effacé depuis, est incontournable. Posté en mars 2011 elle y vilipende Ayaan Hisri Ali et Brigitte Gabriel, deux femmes qui luttent contre la charia, estimant qu’elles méritent d’être fouettées – sur la partie la plus charnue de leur personne- et regrettant de ne pouvoir leur ôter le vagin. Ce qui est d’autant plus vil de la part de cette pseudo féministe que l’on sait qu’Ayaan Irsi Ali a été excisée…

Or, cela n’a guère empêché les Démocrates américains de la porter aux nues.
Lors de la campagne de 2016 pour la présidentielle aux États-Unis, Bernie Sanders en fit l’une de ses porte-paroles. Elle était alors directrice de l’association arabe-américaine de New-York.

Il est vrai qu’en décembre 2011 la Maison Blanche d’Obama lui avait rendu hommage avec 9 autres « Champions du changement »

Il faut dire qu’elle milite ardemment contre la droite américaine…En juillet 2017, dans son discours devant l’Islamic Society of America elle fut applaudie lorsqu’elle appela au jihad contre le Président des États-Unis et contre toute assimilation…https://www.realclearpolitics.com/v...

Tout récemment, Linda Sarsour a été associée au lancement d’un nouveau parfum anti-Trump, « Resist », par Ben & Jerry’s, au lendemain de l’attaque antisémite de Pittsburgh...Ce qui a provoqué un tollé sans gêner pourtant les deux entrepreneurs démocrates qui saluent ce qu’ils considèrent comme son action en faveur des femmes. . Un parfum aux relents frelatés qui ne sera pas distribué en Israël…

Violemment anti-israélienne : pro-Hamas et pour la destruction d’Israël

Autre tweet édifiant de cette militante violemment anti-israélienne du 31 octobre 2012.

Elle y écrit que « rien n’est plus glauque que le sionisme » et de donner en illustration de son propos le lien d’un clip particulièrement haineux envers Israël, qui aligne les mensonges les plus grossiers.
En mai 2017 le gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo, la municipalité de New York, l’ont pourtant soutenue pour qu’elle prenne la parole à l’université de la Ville de New York, en dépit des protestations contre l’invitation qui lui avait été faite, y compris une lettre signée par une centaine de survivants de la Shoah .
Quant au Maire démocrate de New York, Bill de Biaso, il accordait un don de 500.000 dollars à l’association dirigée par cette native de Brooklyn en 2016. Elle qui était pourtant qualifiée de « reine de la haine » par le New York Post en 2017 . Il y était fait référence, entre autres, à son amitié pour la terroriste palestinienne Rasmea Odeh, responsable de la mort de deux jeunes étudiants en Israël lors de l’attentat qu’elle avait organisé, libérée dans un échange de prisonniers et entrée frauduleusement aux États-Unis, ayant déclaré n’avoir rien à voir avec une quelconque entreprise terroriste. Elle en a récemment été expulsée.

Linda Sarsour est, bien entendu, proche des thèses du Hamas terroriste. Associée avec CAIR – Frères musulmans aux États-Unis, soupçonnés de liens avec le terrorisme – elle mentait ouvertement sur la charte du mouvement terroriste pour blanchir le Hamas qui veut « libérer » la totalité de « la Palestine », ou détruire Israël, ce à quoi elle adhère, et elle soutient la campagne antisémite BDS, pour le compte de laquelle son organisation MPower – sur laquelle nous reviendrons-, a lancé une pétition contre un projet de loi anti-BDS du Congrès américain
Dans une vidéo sur Gaza elle ment sur ce qu’il s’y passe, faisant d’Israël un monstre. . Vidéo reprise et démentie point par point ici .

Proche de l’antisémite Louis Farrakhan

Pour ceux qui estiment que l’on peut être antisioniste sans être antisémite, il suffira de montrer la proximité des dirigeantes du Women’s March, dont Linda Sarsour avec le dirigeant de la Nation of Islam, Louis Farrakhan
Cet antisémite notoire qui plaisantait finement récemment en disant « non je ne suis pas antisémite mais anti-Termites » , avant de se rendre début novembre à Téhéran où il criait, notamment « Mort à l’Amérique » et vilipendait Israël et les Juifs, décrits comme « l’Église de Satan », comme il se doit…
Dans le même esprit, celui qu’elle décrit comme l’un de ses mentors est Siraj Wahhaj, l’un des poulains de Farrakhan… .
On pourrait multiplier les exemples concernant la vilénie de Linda Sarsour… On en trouvera une quantité ici .

Utilisation des morts juifs

Par deux fois à ce jour l’association de Linda Sarsour, MPowerChange – qui milite, entre autres, pour le vote musulman aux États-Unis -a collecté des fonds au profit de victimes juives, en partenariat avec une autre organisation CelebrateMercy – qui a pour but de « faire connaître la vie du Prophète Mahomet », mais ne peut ignorer qui est son associée Linda Sarsour -.
La première fois a été pour financer des réparations dans un cimetières juif vandalisé près de Saint Louis en février 2017 . Collecte saluée par maint media, bien entendu. Mais les sommes promises n’avaient toujours pas été versées en juillet.. . Réplique de Linda Sarsour : « je suis la cible des sionistes d’extrême-droite » . Une opération de blanchiment réussie pour cette antisémite sur le plan moral. L’occasion de récupérer des fonds également ? Selon sa page Facebook CelebrateMercy avait redistribué fin novembre 2017 à des organismes juifs, pour diverses réparations, 85.000 $ sur les 162.000 collectés par la collecte des deux associations .
On dit que Linda Sarsour serait à la tête d’une fortune importante. Mais on ne peut l’affirmer car rien ou très peu de ce qui touche à ses revenus ou sa famille n’est divulgué.
Ces deux associations musulmanes se sont manifestées à nouveau dès que l’on apprenait l’attaque contre la synagogue de Pittsburgh qui fit de nombreuses victimes et provoqua maint remous aux États-Unis . MPower et CelebrateMercy ont lancé une nouvelle collecte de fonds, initiative encensée comme il se doit par maint media…Elle récoltait plus de 110.000 $ en deux jours à ce jour .
L’opération blanchiment est réussie. Il y en a eu des échos aux États-Unis, bien sûr, mais aussi outre-Atlantique, sans que grand monde s’interroge sur la sincérité des dirigeants de ces associations…Par ailleurs, reste à savoir comment ces fonds seront utilisés…

Linda Sarsour : identité de vue avec des candidats américano-palestiniens anti-israéliens

Linda Sarsour a apporté son soutien à une candidate américano-palestinienne Rashida Tlaib, candidate démocrate qui sera sans doute la première femme musulmane de cette origine élue au Congrès américain pour un district du Michigan. Une élection au caractère exceptionnel. Celle-ci retwittait, sans surprise, un tweet de soutien à Ahed Tamimi de Srasour… dont elle est proche depuis 2011. Compte tenu de ses positions vis-à-vis d’Israël, comme Sarsour, prônent un seul État palestinien, même le très à gauche JStreet a cessé de la soutenir en août dernier… .
Très à gauche, le candidat malheureux pour l’élection du Gouverneur du Michigan, Abdul El-Sayed avait aussi le soutien de Bernie Sanders et Linda Sarsour. Celle-ci milite d’ailleurs activement pour tous les candidats démocrates « progressistes » entrés récemment en politique… .


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette