Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Des accords secrets entre Israël et la Syrie ?

Des accords secrets entre Israël et la Syrie ?

Claire Dana Picard - Arouts 7

mardi 16 janvier 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le quotidien Haaretz fait ce mardi matin des révélations qui vont sans aucun doute susciter des réactions extrêmement vives dans la classe politique israélienne. Le journaliste Akiva Eldar indique que des accords de principe auraient été conclus entre des représentants israéliens et syriens au cours de rencontres secrètes qui se seraient déroulées en Europe entre septembre 2004 et juillet 2006.

Lors des discussions, l’esquisse d’un traité de paix aurait été préparée, dans lequel Israël aurait accepté de se retirer du plateau du Golan jusqu’aux lignes du 4 juin 1967. Quant à la Syrie, elle aurait prétendu, de son côté, être prête à cesser de soutenir le Hezbollah et le Hamas et à relâcher ses liens avec l’Iran.

Ces rendez-vous « non officiels » n’étaient pas aussi « discrets » que veut bien le laisser entendre le quotidien. En effet, si l’Israélien moyen n’était pas au courant, les dirigeants pour leur part en étaient informés régulièrement, que ce soit sous le gouvernement Sharon ou plus tard, lorsque Ehoud Olmert a pris le pouvoir.

Pour le détail, en ce qui concerne le retrait israélien du Golan, même si la presse parle de « la souplesse du calendrier », les Syriens exigeraient qu’il soit achevé en cinq ans alors que les Israéliens souhaitent disposer d’un délai de quinze ans.

Le document comprenant l’accord de principe (Known paper) n’aurait aucune valeur juridique et n’aurait qu’un impact politique. Akiva Eldar, interviewé sur les ondes de Galei Tsahal, la radio de l’armée, a indiqué qu’il s’était engagé à ne pas révéler à ce stade l’identité des Israéliens impliqués dans ces discussions. En revanche, il a pu indiquer que le médiateur syrien, Ibrahim Soliman, était un homme de confiance des autorités de Damas vivant depuis des années aux Etats-Unis et ayant la nationalité américaine.

Eldar a encore déclaré qu’il y avait eu au total huit rencontres entre les deux camps « après neuf mois d’efforts infructueux déployés par les Turcs ». Il a encore précisé que le meurtre du Premier ministre libanais Rafic Hariri avait provoqué une crise dans les négociations qui avaient toutefois repris par la suite. L’essentiel des accords aurait été conclu déjà en août 2005.

Dans le cadre des discussions, les deux parties auraient décidé notamment que les régions concernées par le retrait seraient pratiquement démilitarisées, mis à part une présence militaire réduite d’Israël à l’ouest de la frontière internationale et de la Syrie à l’est du plateau du Golan avec un rapport de force 1:4 au profit d’Israël.

En ce qui concerne les réserves d’eaux, les deux parties auraient convenu qu’Israël conserverait le contrôle du Jourdain montagneux et du lac de Tibériade (Kinnereth). Il serait également question de l’ouverture d’un parc dirigé par les Syriens, « accessible à tous », s’étendant sur une grande partie du plateau du Golan. D’après les négociateurs, il devrait être installé après le retrait intégral d’Israël du Golan et la reconnaissance de la souveraineté syrienne sur la région.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette