Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le Fatah aurait tenté de l’assassiner : Haniyeh lance un appel à (...)

Le Fatah aurait tenté de l’assassiner : Haniyeh lance un appel à l’unité

samedi 16 décembre 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Hamas, dont des miliciens se sont déployés dans les rues de Gaza, a accusé des combattants du Fatah nationaliste du Président palestinien Mahmoud Abbas d’avoir tenté d’assassiner la veille le Premier ministre, Ismaïl Haniyeh qui a tenté de calmer le jeu en lançant un appel à l’unité.

Le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh, issu du Hamas, a exhorté les Palestiniens à s’unir malgré de sanglantes frictions entre ses partisans et ceux du Fatah de Mahmoud Abbas. « Je vous exhorte à soutenir l’unité nationale et à préserver le sang palestinien. Soyons un peuple uni pour libérer les territoires et les lieux saints », a-t-il déclaré en conclusion d’un discours prononcé devant 100 000 sympathisants du Hamas à Gaza.

Auparavant, un haut responsable du Mouvement de la résistance islamique s’était montré moins conciliant, accusant Abbas de lancer une guerre contre le Hamas. « Quelle guerre, Mahmoud Abbas, tu es en train de lancer, d’abord contre Dieu, puis contre le Hamas ! », a déclaré Khalil al Hayya.

La détérioration de la situation dans les territoires palestiniens, liée notamment à l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, fait craindre une guerre civile. Des membres des forces de sécurité palestiniennes fidèles à Abbas ont ouvert le feu, hier, sur des manifestants du Hamas en Cisjordanie, et des fusillades ont opposé des partisans des deux factions dans la bande de Gaza. Au moins 32 sympathisants du Hamas ont été blessés par balles à Ramallah, selon des sources médicales. Plusieurs d’entre eux se trouvent dans un état critique.

PROPOS MENAÇANTS

Israël n’était pas impliqué dans les derniers accrochages, mais sa décision - soutenue par Washington - d’empêcher jeudi Haniyeh de rentrer dans la bande de Gaza avec 35 millions de dollars en espèces, y a probablement contribué.

Le Hamas, qui contrôle le gouvernement, a accusé Mohammed Dahlan, personnalité de premier plan du Fatah, et les forces d’Abbas d’avoir tenté à cette occasion de tuer Haniyeh, et a juré de venger cet attentat. Son convoi a été pris pour cible après avoir franchi le poste-frontière de Rafah, entre l’Egypte et la bande de Gaza. L’un des gardes du corps de Haniyeh a été tué dans la fusillade. Un autre agent de sécurité, son fils et un de ses conseillers politiques ont été blessés.

« Nous savons qui a ouvert le feu (sur le convoi de Haniyeh) et ils seront sévèrement punis. A compter d’aujourd’hui, ils ne pourront plus se détendre et ils ne dormiront plus en sécurité chez eux », a déclaré le ministre palestinien des Affaires étrangères, Mahmoud al Zahar.

Avant le rassemblement de Gaza, Saëb Erekat, conseiller d’Abbas, a reproché au mouvement islamiste d’avoir lancé un « appel sans ambiguïté à l’extrémisme et à la violence ».

A Ramallah, vendredi, des membres des forces de sécurité d’Abbas, en tenues anti-émeutes, ont repoussé à coups de matraques et de crosses de fusil des manifestants du Hamas. Une fusillade a ensuite éclaté. A peu près au même moment, dans la bande de Gaza, des combattants du Hamas et du Fatah ont échangé des coups de feu dans la rue. On ignore s’il y a des blessés.

Le Hamas a déployé des centaines de combattants armés dans la ville de Gaza et demandé à Abbas de rappeler les membres de sa garde présidentielle. Un porte-parole du mouvement islamiste a accusé Mohammed Dahlan, l’un des principaux dirigeants du Fatah, d’avoir orchestré les tirs de la veille contre le convoi de Haniyeh.

« Mohammed Dahlan porte la responsabilité directe de la tentative d’assassinat qui a visé le Premier ministre et porte la responsabilité du sang versé par les martyrs lors de cet incident », a déclaré Ismaïl Roudouane, un porte-parole du Hamas.

Dahlan a déclaré à la télévision Al Arabiya que ces accusations « ne méritaient pas qu’on y réponde ». Il a imputé aux « gangs » du Hamas les récentes violences. Le Président palestinien compte toujours présenter ce samedi ses projets pour sortir d’une situation politique bloquée par l’échec des négociations visant à former un gouvernement d’union nationale, ont indiqué des responsables palestiniens.

Selon son entourage, il pourrait déclarer n’avoir pas d’autre choix que d’organiser un référendum sur des élections anticipées, sans fixer de date et en laissant la porte ouverte à une reprise des pourparlers. Il pourrait aussi juger plus prudent, vu le caractère explosif de la situation actuelle, de s’abstenir de toute menace directe.

Reuters


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette