Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Commerce : Israël sur les marches de la conciliation

Commerce : Israël sur les marches de la conciliation

EUPolitix

mercredi 26 novembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Israël a proposé à l’Union Européenne un accord visant à mettre fin à des dissensions de longue date portant sur l’étiquetage de produits provenant des territoires.

Lors d’une visite à Bruxelles cette semaine le ministre israélien du Commerce et de l’industrie Ehud Olmert a annoncé un projet selon lequel les produits seraient étiquetés d’après leur ville d’origine et ne porteraient plus simplement le label « made in Israël ».

Bien qu’Israël bénéficie actuellement d’un accord de libre-échange avec l’Union Européenne, Bruxelles refuse d’étendre ces avantages commerciaux aux produits en provenance des territoires de Cisjordanie, de la bande de Gaza, de Jérusalem-Est et du plateau du Golan.

De nombreuses capitales européennes ne désirent pas accepter des marchandises des territoires disputés qui seraient labellisées « made in Israël » car cela voudrait dire qu’elles admettent la légitimité de colonisations qui sont considérées comme illégales par l’Union Européenne.

De son côté Israël s’est fermement opposée à la distinction établie par l’Union Européenne en déclarant essayer d’anticiper l’issue des pourparlers de paix avec l’Autorité palestinienne.

Pendant l’impasse de cinq ans entre l’Union Européenne et Israël, Bruxelles avait exigé que le paiement d’une garantie soit imposé sur tous les produits venant d’Israël jusqu’à ce que la source exacte du produit soit déterminée.

Cependant l’Union Européenne, qui a exprimé être de plus en plus inquiète de l’attitude d’Israël par rapport au processus de paix, a fait allusion ces derniers mois au fait que son indulgence quant à la politique commerciale actuelle atteignait ses limites.

Bien que tout signe de compromis soit toujours chose très délicate pour Israël, Olmert a affirmé que son projet était nécessaire pour stimuler le commerce à un moment de graves difficultés économiques.

La Commission européenne serait en train d’examiner ces propositions.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette