Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > « Pourquoi je soutiens Israël »

« Pourquoi je soutiens Israël »

Par Lorna Fitzsimons - The Guardian - Adaptation française de Sentinelle 5767

dimanche 26 novembre 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La gauche et les islamistes me décrivent comme une ’néocon’ sioniste’.
Mais il faut deux parties pour faire un accord de paix.
Certains ont dit que ma santé mentale devait être examinée après que j’aie donné mon accord pour devenir le dirigeant exécutif d’un groupe de défense pro-Israël, Le « Centre de Communications et de Recherche Grande-Bretagne- Israël » (’Britain Israel Communications and Research Centre’). Mais les gens ont dit la même chose quand j’ai rejoint le ’Labour’ [parti travailliste*, Ndt] au milieu des années 1980.

Il n’y a jamais de mauvais moment pour faire ce qu’il se doit et si, comme moi, vous êtes convaincu de la cause d’Israël, alors pourquoi ne pas soutenir Israël et pourquoi pas maintenant ? J’ai toujours été une idéaliste pragmatique, une non-juive qui a toujours cru en une solution à deux Etats. Mais je n’ai jamais été plus préoccupée de la fausse réalité que beaucoup de gens construisent au sujet d’Israël et du Moyen-Orient, ici et à l’étranger. Nos élections montrent que ceux qui forment l’opinion savent que Israël est une démocratie fonctionnant pleinement, mais se soucient plus de ce que fait Israël que de ce qu’est Israël.

Depuis sa naissance, il y a 58 ans, Israël s’est toujours préparé à passer des compromis pour la paix. Depuis l’accord de Begin avec Sadate en 1979 aux pourparlers Arafat - Barak à Camp David en 2000, les dirigeants israéliens se sont préparés à mettre en cause leur propre peuple à la recherche de la paix. L’été précédent, Israël s’est retiré de Gaza, avec des ’colons’ [pionniers] en colère et tout le reste. Pourtant la terreur depuis la bande de Gaza a continué - plus de mille roquettes ont été tirées sur le Sud d’Israël l’année passée. Depuis 2000, neuf morts ont été provoquées par des missiles Qassam.

Certains médias ont rapporté la panique que ces missiles ont provoquée, mais ils minimisent leur impact à cause du faible nombre de morts comparé à celui du côté palestinien. Mon mari, un soldat britannique, est actuellement en service en Irak. Son unité a été soumise à un tir de mortier pratiquement chaque nuit au cours des six derniers mois. Peu de membres du service ont été tués par ces missiles, mais chaque soldat craint que le prochain pourrait porter son nom dessus. Pensez-vous qu’un enfant, un parent ou une grand-mère dans l’une des villes à la frontière de Gaza pense qu’il n’y a eu « que » neuf morts ? Pouvez-vous imaginer ce que cela produit sur une population civile ?

Nous devons penser soigneusement aux conséquences de la mise en cause de réactions défensives d’un Etat - Nation qui est constamment bombardé par un ennemi appelant à sa destruction, en particulier après qu’il se soit retiré du Liban et de Gaza. Accepterions-nous, en tant que citoyens britanniques, une seule roquette sur une ville britannique, voire des centaines ?

L’objection des commentateurs est que la réponse est « disproportionnée ». Mais comment un Etat Nation se défend-il contre une organisation terroriste ou bien des organisations qui en font partie, et se cachent délibérément derrière des citoyens ordinaires ? Bien sûr l’armée israélienne et toutes les forces militaires doivent agir de façon éthique. Mais si le nombre de victimes civiles continue d’être le problème principal, il n’y a aucune incitation pour les terroristes d’arrêter d’utiliser la population civile comme un bouclier.

Nous vivons une époque dangereuse quand, spécialement chez les partisans de la Gauche, vous ne pouvez pas être un ami de l’Islam ou des Musulmans sans être anti-Israël. Voilà exactement ce que al Qaïda veut que nous pensions. Les évènements aux dernières élections de Rochdale représentent un microcosme de notre somnambulisme dans le monde. Les islamistes et la Gauche ont prétendu que, parce que je soutiens Israël et son droit à l’existence, tout mon travail pour mon électorat musulman était un mensonge. Ils ont suggéré que j’étais une sioniste ’néocon’, opportuniste, voulant les duper.

La volonté d’Israël de trouver des compromis pour la paix n’a jamais suffi, parce que Israël seul ne peut pas gagner la paix. Les Palestiniens et d’autres dans la région doivent aussi vouloir la paix. Israël a besoin d’un interlocuteur sérieux pour que la paix puisse avoir sa chance. Aussi ma question à la Gauche est celle-ci : Pourquoi ne pas concentrer votre attention là-dessus, plutôt que sur le seul partenaire dans la région qui a toujours été sérieux pour faire la paix ?


Lorna Fitzsimons est chef executif du Centre de Communications et de Recherche Grande-Bretagne- Israël (’Britain Israel Communications and Research Centre’) ;
et ancienne Membre du Parlement du Labour* pour la circonscription de Rochdale


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette