Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’Iran poursuit son programme pour un réacteur d’eau lourde

L’Iran poursuit son programme pour un réacteur d’eau lourde

Albert Capino

lundi 24 novembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Source : Jack Boureston et Charles Mahaffey ©Jane’s Intelligence Review - 14 November 2003
L’Iran a admis avoir atteint la phase finale de conception d’un réacteur nucléaire de 40MW pour la production d’eau lourde à Arak.

Des officiels ont déclaré que la conception de base du réacteur, appelée l’IR-40, est déjà achevée, et que le travail a commencé pour la phase suivante. Les travaux de construction doivent commencer début 2004. Si c’est le cas, les données historiques sur la construction des réacteurs d’eau lourde suggèrent que l’IR-40 pourrait être achevé d’ici 2009.

Bien que l’agence de l’énergie atomique iranienne ait fourni les caractéristiques techniques du réacteur à l’Agence internationale de l’énergie atomique (l’AIEA) pour contrôle, la Communauté internationale reste profondément inquiète de la finalité de l’IR-40, de sa configuration possible et de ses possibilités.

L’Iran a déclaré que l’IR-40 sera employé pour la recherche et le développement, la production de radio-isotope, et la formation. En effet, le principal avantage d’un réacteur pour la production d’eau lourde est l’absorption élevée de l’eau lourde (D2O) par rapport à d’autres modérateurs. Ceci se traduit par un plus grand nombre d’isotopes produits pour répondre aux exigences croissantes d’isotopes dans les industries médicales et agricoles.

Cependant, un réacteur pouvant produire de l’eau lourde représente le plus grand danger du point de vue de la prolifération nucléaire. La partie de bas neutrons de l’eau lourde permet à un nombre élevé (isotope uranium-238) des atomes U238 d’absorber des neutrons, ayant pour résultat la production d’une plus grande quantité et d’une meilleure qualité de plutonium en comparaison à un réacteur à eau légère. Selon David Albright, directeur de l’institut pour la Science et la sécurité internationale, l’IR-40 pourra produire 8-10kg de plutonium par an, soit la valeur d’approximativement une à deux bombes nucléaires.

L’AIEA affirme que 8kg de plutonium constitue « une quantité significative », assez pour construire une arme nucléaire. De telles évaluations de rendement supposent toutefois que l’IR-40 fonctionnera à plein régime tout au long de l’année et que la quantité totale de carburant produit sera employée pour la production de plutonium. En outre, de telles évaluations de rendement de plutonium impliquent que les Iraniens construisent une unité de séparation de plutonium (retraitement) de taille et de capacité suffisantes pour soutenir un programme basé sur la production de plutonium à destination militaire. Si elle était correctement conçue, une telle unité pourrait également s’adapter au combustible irradié du réacteur de Bushehr, si l’Iran décidait de retraiter le plutonium sans le renvoyer pour séparation en Russie. Il est également possible que les Iraniens puissent séparer le combustible utilisé par l’IR-40 et cachent clandestinement des quantités de plutonium retraité pour servir à la fabrication d’une arme atomique à une date ultérieure. Dans ce cas, cela pourrait prendre plus longtemps pour obtenir « une quantité significative » de plutonium.

D’une manière ou d’une autre, ce réacteur est un sujet d’inquiétude, compte tenu du fait que des réacteurs semblables ont été utilisés pour produire le plutonium dans d’autres pays par le passé. Ils se sont servis de réacteurs de conception comparable aux IR-40, capables de produire des niveaux semblables de puissance thermique, pour produire leurs premières bombes atomiques.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Menace iranienne
L’Iran défie encore l’Occident - août 2010
La menace mystique de Mahmoud Ahmadinejad - janvier 2006
Le scorpion nucléaire de l’Iran - juin 2006
Iran : le chef de l’agence de l’énergie atomique ElBaradei rejette les accusations de dissimulation - septembre 2009
Ahmadinejad à Columbia : « un petit et cruel dictateur » - octobre 2007
Points critiques à considérer pour une bonne compréhension de l’accord sur le nucléaire iranien : 3ème partie - août 2015
Le G8 exige que l’Iran renonce à enrichir de l’uranium, Téhéran brandit des menaces - juillet 2008
Les enjeux diplomatiques face à la menace iranienne - juillet 2008
Nucléaire iranien : Merkel parle de sanctions dans le secteur de l’énergie - août 2009
L’Iran au bord de l’implosion - février 2004
Capino Albert
L’Iran au bord de l’implosion - février 2004
L’Iran poursuit son programme pour un réacteur d’eau lourde - novembre 2003
Ne pas hurler avec les loups - mai 2009
Les finances de l’Autorité palestinienne - 1ère partie : comment on fait les meilleures confitures dans les vieux pots. - août 2003
L’attentat qui a eu lieu aujourd’hui en Bulgarie est hautement représentatif. - juillet 2012
Ne pas baisser les yeux : une leçon de courage - juillet 2004
L’Iran n’a que des préoccupations « pacifiques » et « économiques » - septembre 2003
Quand le diable s’en mêle… - janvier 2009
La stratgie du Chef du Kremlin - juin 2007
L’attentisme fait le jeu du radicalisme islamiste - juin 2008
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette