Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Enquête sur un policier musulman qui a refusé de garder l’ambassade d’Israël à (...)

Enquête sur un policier musulman qui a refusé de garder l’ambassade d’Israël à Londres

Le Monde

vendredi 6 octobre 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le chef de Scotland Yard, Sir Ian Blair, a annoncé jeudi le lancement d’une enquête après qu’un officier de police musulman, affecté à la garde de l’ambassade d’Israël à Londres, eut obtenu d’être assigné à un nouveau poste.
Le policier Alexander Omar Basha, membre du Groupe de protection diplomatique de la police de Londres (Met), a demandé à ne pas avoir à assurer la garde de l’ambassade israélienne en faisant valoir des « raisons morales », à savoir son opposition aux opérations militaires d’Israël au Liban cet été, a assuré le quotidien populaire Sun.

« Ayant été mis au courant de cette histoire, j’ai demandé à ce que soit menée une enquête urgente sur la situation et à (obtenir) un rapport complet sur les circonstances », a fait savoir Sir Ian Blair.

Le Superintendant Dal Babu, président de l’Association de la police musulmane, a estimé que cette affaire aurait « dû rester privée ». Il a affirmé que la décision de réaffecter M. Basha n’avait rien à voir avec des raisons politiques ou religieuses, mais qu’il s’agissait d’assurer son « bien-être ».

« C’est une question autour d’un officier en particulier », a-t-il déclaré à la radio BBC Five Live. « Cet officier est du Proche-Orient. Il a des parents qui sont musulmans et chrétiens et pour une question de bien-être il a demandé à être posté ailleurs pour une courte période », a-t-il ajouté.

M. Babu a ensuite précisé à la radio BBC Four que M. Basha avait requis un transfert, se sentant « inconfortable et pas en sécurité » à la garde de l’embassade pendant le conflit entre Israël et le Hezbollah libanais en juillet et août. Il ne s’agit pas d’une « question morale », a-t-il répété.

« Je pense que nous allons sur une pente très, très glissante si nous commençons à poster les officiers en fonction de leur conscience individuelle », a-t-il déclaré.

Un porte-parole de Scotland Yard a expliqué qu’une requête spéciale pour un changement d’affectation pour des « raisons morales » pouvait parfois être acceptée, mais que la Met se réservait le droit de poster un officier où elle l’entendait.

John O’Connor, ancien responsable du Flying Squad, les brigades d’intervention de Scotland Yard, a estimé dans le Sun qu’une telle décision signifiait « la fin de la police britannique ». « Quand vous rejoignez la police, vous le faites pour servir le public. Si vous ne pouvez assurer votre devoir, vous partez », a-t-il estimé.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette