Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La Ministre des Affaires Étrangères Livni : Ahmadinejad à l’ONU, « un scandale (...)

La Ministre des Affaires Étrangères Livni : Ahmadinejad à l’ONU, « un scandale »

Par Herbe Keinon - Jerusalem Post

mercredi 20 septembre 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Tandis que le Ministre des Affaires Etrangères Tzipi Livni a étiqueté comme scandaleux l’empressement de l’ONU de fournir une plate-forme à l’Assemblée Générale de l’ONU au Président iranien Mahmoud Ahmadinejad, un officiel diplomatique à Jérusalem a dit que son apparition à New York était en réalité un avantage pour les relations publiques israéliennes.

L’officiel a dit que suite aux protestations contre son apparition mardi soir, le président iranien et son extrémisme étaient sur la sellette.

« Il est difficile de rendre démoniaque une nation comme l’Iran, mais il est plus facile de rendre démoniaque un homme, » a dit l’officiel. « Quand les gens le voient, quand ils voient les manifestations entourant sa visite, quand ils entendent ses déclarations et l’entendent le qualifier de »nouvel Hitler« , ils verront que ce n’est pas quelqu’un qu’ils acceptent avoir un doigt sur le bouton nucléaire. »

Néanmoins, Livni a dit dans des interviews à New York mardi que l’ONU, qui a été créée après les atrocités de la seconde guerre mondiale, n’aurait pas dû donner une plate-forme à un chef qui a nié l’Holocauste et a appelé ouvertement à la destruction d’Israël.

Malgré ces sentiments, cependant, le Ministère des Affaires Etrangères n’a pas activement fait campagne pour que les Etats-Unis refusent à Ahmadinejad, un visa pour s’adresser l’ONU, ou pour convaincre l’ONU que l’on ne doit pas lui permettre de parler.

Les représentants gouvernementaux ont dit « qu’une décision stratégique » a été faite pour ne pas « compliquer ces questions pour les Etats-Unis » en rendant publique une demande à Washington de refuser Ahmadinejad un visa. Les Etats-Unis sont obligés conformément aux traités internationaux d’accorder des visas à ceux qui s’adressent à l’ONU.

Il a été aussi considéré comme stérile de soulever la question avec le Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, puisqu’il ne se décide pas à dire qui a le droit de s’adresser à l’assemblée générale. Seulement en expulsant ou suspendant peut-être l’Iran de l’assemblée générale - un mouvement qui nécessiterait l’accord d’une majorité de l’Assemblée Générale - pourrait prendre l’aspect qu’Ahmadinejad a été empêché, quelque chose qui n’était pas évidemment dans les projets.

Hillel Neuer, le directeur des observateurs de l’ONU basé à Genève, a mis en doute la logique que d’accepter qu’Ahmadinejad parle, pourrait être dans les intérêts d’Israël.

« Il est douteux que l’acceptation du déni de l’Holocauste sur la plate-forme la plus prestigieuse dans le monde peut jamais être considérée comme une bonne idée, » a-t-il dit depuis Genève. Neuer a dit qu’en apparaissant à l’Assemblée Générale, Ahmadinejad acquerrait un degré de légitimité.

Neuer a dit qu’il a compris que l’espoir que « la mise d’une canaille sous l’oeil public pourrait révéler son vrai caractère, je sais que chaque forum public qu’il obtient est un encouragement aux antisémites dans le monde entier et que cela gonflera à bloc beaucoup de gens dans le monde Musulman. »

L’Iran, selon des officiels du Ministère des Affaires Etrangères, sera le point central du discours de Livni à l’Assemblée Générale mercredi après-midi. On s’attend à ce qu’elle dise qu’il n’y a aucune place dans la famille de nations civilisées pour un pays comme l’Iran d’Ahmadinejad.

On s’attend aussi à ce qu’elle souligne l’importance d’engager les Palestiniens à atteindre un accord et réitère l’engagement d’Israël pour la solution de deux états.

La question des points de référence internationaux que l’Autorité Palestinienne doit remplir avant l’obtention de la légitimité va dominer la rencontre du Quartet prévu à l’ONU jeudi. Les officiels israéliens ont dit que l’Union Européenne, malgré quelques signes, voudrait montrer quelque flexibilité, on ne s’attend pas à une rupture avec la position des Etats-Unis, qui a comme points de référence - la reconnaissance du droit d’exister d’Israël, le renoncement au terrorisme et l’acceptation des accords précédents - qui doivent être remplis complètement.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette