Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Chronique de Michaël Bar-Zvi | Vav be chevat 5777 - 2 février (...)

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Vav be chevat 5777 - 2 février 2017

jeudi 2 février 2017
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Boker tov amis auditeurs de Radio J. On ne peut qu’avoir un pincement au coeur en voyant l’évacuation des maisons de l’implantation d’Amuna par l’armée israélienne et le déchirement des familles forcées de quitter leur demeure après plus de 10 ans. On peut regretter, critiquer ou s’indigner de la décision de la Cour suprême après de nombreux débats et appels successifs depuis plus de 10 ans, mais en définitive il faut malgré tout considérer que dans un Etat de droit, la justice est et doit rester souveraine.

Le gouvernement israélien et son bras exécutif, Tsahal, ont appliqué une décision du tribunal, au terme de nombreux recours. La colère des habitants expulsés est compréhensible, car ils ne sont pas responsables des erreurs ou des promesses faites ici ou là, mais aucun d’entre eux n’a agi violemment envers les soldats israéliens, qui ont accompli leur mission avec le maximum d’humanité. Les débordements sur le terrain, jets de pierre ou échauffourées sont le fait de personnes étrangères au village, militants de diverses associations qui souhaitent envenimer la situation.

Les rabbins présents sur place ont catégoriquement condamné toute atteinte aux soldats et incité ces jeunes à laisser les forces de l’ordre à accomplir leur mission, en espérant que les erreurs commises dans ce dossier ne se reproduiront plus à l’avenir.

Le contentieux d’Amuna a pris une dimension disproportionnée par rapport aux enjeux réels. Certes il y a là un symbole très chargé qui rappelle la première évacuation en même temps que celle du Goush Katif, dont on a constaté les résultats depuis dix ans avec la montée du Hamas au pouvoir à Gaza.

Grâce à l’aide massive d’associations israéliennes comme Betzelem ou Shalom Akhshav, quelques familles ont réussi à produire des pièces, faisant office de titres de propriété aux yeux des Juges, mais il ne s’agit que de quelques maisons situées sur une des collines. C’est négligeable, mais les Palestiniens espéraient en faire une jurisprudence, sauf que le gouvernement a compris cette manœuvre cousue de fil blanc et s’apprête à voter un texte qui permettra à l’avance de régulariser les futures implantations.

Cela ne veut pas dire que les Palestiniens accepteront les implantations, car ils n’acceptent le droit des Juifs sur aucune parcelle de la terre d’Israël, ce qui dans l’absolu est une forme de discrimination raciale ou ethnique, même si la procédure est légale. La loi sur la régularisation, si elle est validée, et on ne connaît pas encore à ce jour la version définitive du texte, permettra d’empêcher un recours des Palestiniens devant la Cour suprême israélienne par le truchement d’organisations israéliennes qui les soutiennent.

On se demande parfois pourquoi les Palestiniens, qui ne cessent d’invoquer le droit international à propos des implantations, ne se tournent pas sur cette question vers le Tribunal pénal international ? La raison est simple c’est qu’ils savent qu’une telle requête serait rejetée car la Judée-Samarie est un territoire sans souveraineté, puisque son annexion par la Jordanie n’a été reconnue par aucune instance internationale, ni même par les grandes puissances. Paradoxalement l’unique recours efficace pour eux a toujours été la justice d’Israël, Etat de droit démocratique qui respecte les décisions de ses instances politiques et juridiques.

L’affaire d’Amuna ne sera peut-être au fond pour les antisionistes farouches qu’une victoire à la Pyrrhus, qui se retournera en définitive contre eux.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette