Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Vive Satan

Vive Satan

Victor Perez

dimanche 27 août 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Que n’a t’on pas, encore, reproché au petit Satan ? De quels maux Israël n’a t’il pas été jusqu’à nos jours, encore, accusé, puis condamné ? Il est intéressant, ici, de dresser une liste succincte -car sinon trop fastidieuse- des principaux griefs que le monde occidental a chanté en chœur avec les opposants de ce petit pays, gardien des valeurs qui différencient l’animal de l’être humain.

Un ex-général, président en place et à quelques mois d’un rejet national, avait qualifié en 1967 le peuple israélien de « peuple sûr de lui et dominateur ». Constatons que cette caractéristique concernait l’ensemble d’un peuple et non pas seulement ses dirigeants. Qui, de nos jours, ne crierait pas au racisme si cela s’adressait à une population noire ou musulmane en son entier en lieu et place du peuple juif ?

D’autres ont, depuis, « affiné » la précision de Charles de Gaule en attestant que ce peuple s’est transformé, en deux générations, « en peuple méprisant ayant satisfaction à humilier ». Propos « validés » -faute de condamnation définitive- par une justice française qui ne sent pas l’antisémitisme renaître de ses cendres.

Comment peut il en être autrement puisque l’instance onusienne avait, par une résolution de 1975, attesté que le Sionisme est l’équivalent du racisme ??? Résolution, certes, abrogée quelques années plus tard, mais qui a fait son chemin. Tout au moins, dans l’esprit de certains juges parisiens qui ne voient dans la citation d’Egard Morin de Danièle Sallenave et de Sami Naïr, publiée dans un journal qui fut de référence autrefois, que l’expression d’une opinion.

Dans les récriminations faites à Israël, il y celle, récurrente, de commettre des crimes de guerre et contre l’humanité. Les « massacres » israéliens reviennent souvent à l’actualité. Il y eu celui de Djenine qui, au départ, se voyait prometteur en nombre « de tués » et termina sa course par un pitoyable « score » -confirmé par une enquête onusienne- de 53 morts « palestiniens » (principalement des combattants) et 23 soldats israéliens. Celui de Quana, dernièrement, fit couler également beaucoup d’encre. Le « score », là aussi fut de 28 tués dont seize enfants handicapés. Que faisait donc des invalides au sein d’un champ de bataille ? Où plutôt, que faisaient les « résistants libanais » -loués par les médias européens- au milieu de civils, de surcroît malades ?

Des « massacres » israéliens qui, certes, n’avaient pas l’ampleur et la « beauté » de ceux commis sur... les kurdes (par exemple) par les Syriens ou, encore, par les Irakiens au « bon » temps de Saddam Hussein... ou sur les Chrétiens Libanais de Damour en 1976 commis par les « Palestiniens »... ou sur les « Palestiniens » de Sabra et Chatila par les milices chrétiennes libanaises, et que l’on attribue, royalement, aux Israéliens. La haine du Juif, cela s’entretient.

Rappelons, pour l’intérêt de la chose, que chaque massacre ci-dessus compta plusieurs centaines de morts, voire quelques milliers, et ne concerna que des civils. Des femmes, des vieillards, des enfants. Et même quelques hommes qui n’avaient point d’armes à leurs ceintures.

Une autre éternelle condamnation revient très souvent. Celle du complot juif et/ou sioniste contre l’intérêt international. N’a t-on pas accusé, récemment encore, Israël de dicter la politique américaine dans son intérêt exclusif ? L’Irak n’est il pas un pays « envahi » sur ordre sioniste, dans l’intérêt d’un complot juif comme l’indique, depuis plus d’une centaine d’années, les Protocoles des Sages de Sion ???

Cette liste peut, à souhait, être rallongée. Les condamnations à l’encontre d’Israël et du peuple juif se ramassent à la pelle, et en faire la liste complète s’avérerait fastidieux lors de toute lecture, sans que pour autant cela améliore la compréhension de la haine que portent autant d’individus, d’organisations et d’états à l’encontre d’Israël, caricaturé en « petit Satan ».

Ce qui peut être -en revanche- noté, est l’incapacité des ennemis de cet état à prouver par des faits vérifiés et vérifiables la véracité des accusations portées. De mensonges en omissions jusqu’aux interprétations volontairement faussées, tous les moyens de propagande dignes des totalitarismes passés sont utilisés dans l’objectif ultime de combattre et d’éradiquer tout ce qui a fait, et continue de faire, la noblesse de l’être humain. A savoir les valeurs universelles qui ont émancipé l’individu de son état de barbare et de primitif.

En conséquence, il n’y a nulle honte à revendiquer un soutien ferme à Israël et à crié haut et fort : que vive le petit Satan.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette