Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > « Amnésie » Internationale ou la perversion des bons sentiments

« Amnésie » Internationale ou la perversion des bons sentiments

Eric S.

jeudi 24 août 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il ne rentre pas dans mes habitudes de réagir aux bien-fondé des « causes » défendues par Amnesty International. Cette dernière a depuis fort longtemps démontré son parti pris idéologique et sa partialité quand au traitement des « droits de l’homme » dont elle se targue pourtant d’être LE défenseur absolu et incontesté.

Dans la réalité, sa « défense » des droits de l’Homme se borne le plus souvent à s’ériger en Procureur contre une des parties, toujours la même, et à se faire le porte drapeau zélé de « causes » dont le respect des fameux DdH (droits de l’homme) est plus qu’aléatoire. En se faisant, elle se discrédite grandement. Son combat est très très loin d’avoir la noblesse qu’elle voudrait nous faire croire, et dans les faits, elle en est à devenir la complice des pires dictatures ou idéologies qui empoisonnent le monde et sont porteuses de bien sombres périodes pour l’Humanité.

Encore une fois, dans le récent conflit qui a opposé le Liban et Israel, cette organisation enfourche précipitemment avec une délectation malsaine et beaucoup plus que louche le refrain d’Israel coupable de « crimes de guerre » contre ce pays. Sincèrement, comme on dit vulgairement, elle ne « chie » pas la honte !

La méthode : Dissocier complètement le Hezbollah du Liban, et dans sa bouillie idéologique, ramener ce conflit à deux acteurs : D’un côté, Israel et son armée, de l’autre, le « peuple » libanais, uniquement composé de « pauvres civils innocents » victimes de la barbarie des bombardements forcément « aveugles et disproportionnés ». Que voici une vue de ce conflit un peu étrange, non ? Car il me semble que dans cette vision des choses, un des acteurs principaux, sinon LE principal, est complètement absent de cette analyse. Il s’agit bien entendu du Hezbollah et de ses combattants, sympatisants, militants, chefs, ... à croire qu’il n’existe pas ou que ce ne sont pas des libanais qui le compose ! Et où il est, le Hezb, hein ? C’est pourtant bien lui qui a « ouvert le bal » en tuant huit militaires, en en enlevant deux autres et en tirant des salves de roquettes sur des villes pour faire diversion, non ?

Alors juste une question, quid des 4000 missiles tirés sur Israel, à l’aveugle, sur des zones peuplées exclusivement de civils (arabes ou juifs) et dans le but avoué et attendu de faire le plus grand nombre de victimes « juives » possible (pour le Hezbollah, la « bavure », c’était qu’un des missiles tombe sur des soldats et pas sur des civils). Aurait-on rêvé ? Il ne me semble pas que cette organisation, toujours si prompte à voir des « crimes contre l’humanité » dés lors qu’il s’agit de villipender des états démocratiques se soit d’une quelquonque manière élevé contre les crimes abominables et quotidiens commis par certaines organisations dont elle soutient objectivement la cause et les buts. Ce ne sont pas des « dégats collatéraux », mais une véritable intention de tuer des civils, le plus grand nombre possible, de la manière la plus barbare possible, et ceci, visiblement sans que cela ne vienne troubler leur bonne conscience « droitdelhomiste ». S’il n’y a pas eu de « Cana » israélien, ce n’est pas du au fait que le Hezbollah cherchait à épargner les populations civiles, mais bel et bien car les populations avaient fuit en masse les régions menacées et que Tsahal ne se terre pas au mileu de femmes et d’enfants. D’autres parleront de « miracle », je laisse aux spécialistes de ce genre de question le soin d’en débattre.

Si dans ce conflit, Israel avait adopté les mêmes règles et méthodes que le Hezbollah, le nombre de morts civils aurait été multiplié par 100 et le peuple d’Israel aurait dansé sur les toits à l’évocation des morts libanais. Alors messieurs d’Amnesty, un peu de pudeur SVP. Et dites moi si vous connaissez dans le monde une autre armée prenant la peine de téléphoner aux habitants d’un immeuble ou d’une maison servant de dépôt d’armes pour les prévenir d’un bombardement imminent ? C’est sur, c’est dans les habitudes des mouvements ou groupes ou états dont elle est l’alliée objective (personellement, je parlerai plutôt « d’idiots utiles » pour paraphraser une de leurs Icônes préférée)

Je pourrai en dresser une liste, non exhaustive, mais à quoi bon, il n’y a pas de plus aveugle que celui qui refuse de voir. Et justement, c’est cette idéologie perverse qui empêche de voir cette réalité, dés lors qu’elle vient perturber des schémas de pensée binaire (bon/méchant, colonisateur/colonisé, etc, toute la loghorrée habituelle).

D’aucun prétendrons que cette animosité, cette hostilité, voire cette haine affichée d’Israel serait due à une vieille tradition antisémite de l’extrême gauche dont sont issus la majorité des cadres de cette organisation. Personellement, je me refuse à cette hypothèse. Je pense que la réalité est beaucoup plus sordide que ça.

Non, ce qui les lie dans leurs discours, pour ma part est lié à deux choses :

• La première est bassement pécunière, la misère des palestiniens et des libanais alimente leur fond de commerce, leur permet d’obtenir des subsides, subventions, d’entretenir des armées de « volontaires » de « militants », bref, d’exister en surfant sur cette misère. Donc, même inconsciement, il n’y a aucun interet à ce que la situation change, leur petite entreprise s’en trouverai gravement menacée de « dépôt de bilan ». Le business de l’exploitation la détresse arabe forcément due au « sionisme barbare » est très lucratif et fait vivre une multitude de gens, d’associations, d’avocats, de transporteurs, et j’en passe ! Il ne faut pas tuer la poule aux œufs d’or !

• L’autre raison, à mon sens beaucoup moins reluisante, est la liée à la nature même des régimes, des causes ou des organisations qu’elle soutient. Oserait-elle tenir contre le Hamas, le Fatah ou le Hezbollah les mêmes accusations de « crimes de guerre » que celles qui sont attribuées aux pays démocratiques et à Israel, sa cible de prédilection ? Oserait-elle en faire autant contre le clan Assad, qui ne passent pas spécialement pour des grands amis des DdH ? Ils ne sont pas fous, ces braves bobos, ils tiennent à leur vie et à leur boulot. De plus, ils ne tiennent certainement pas à finir dans une cave devant un camescope tenu par leurs « amis » et dans lequel on assisterai en direct sur Al Jazzirah ou Al Manar à leur égorgement à grands cris de joie et de Allah est grand !

Donc, rien d’autre qu’une bande de couards, toujours prête à faire haro sur des pays facilement accusables sans aucune preuve ni objectivité, de tous les mensonges et accusations fantaisistes et grotesques, du fait même de leur carractère démocratique, et des courbettes obséquieuses devant des dictatures ou des mouvements terroristes, car ils savent le risque encourru à dénoncer ouvertement leurs comportements.Ceci est également valable pour les correspondants de presse.

Qu’on ne vienne surtout pas nous faire gober leur prétendue « impartialité ». Si c’était le cas, nombre de potentats et de chefs de bandes moyen-orientaux, coupables de :

• Appels continuels au génocide des non-musulmans Juifs, Chrétiens, Boudhistes, ... par les autorités religieuses, les médias,

• Crimes contre l’humanité (des vrais cette fois), y compris contre son propre peuple, contre ses propres co-religionnaires,

• Uitlisation systématique et à grande échelle de la torture, y compris en public

• Utilisation systématique des enfants pour servir « la cause », enseignement de la haine raciale et lavage de cerveaux pour en faire des serials killers au service de la « cause »

• Droits de l’homme inexistants, droits de la femme même pas concevables, cette dernière n’ayant aucun droit par essence

• Etc... liste à complèter par vos soins

... devraient depuis longtemps être la cible de cette organisation. Or, ce n’est pas le cas, elle préfére garder ses flèches empoisonnées contre la seule et véritable démocratie de la région. C’est plus facile et ils ne risquent pas le couteau de boucher sur leur gorge.

Bref, tout dégage une très vilaine ôdeur, leur indignation de vierge éffarouchée devant les pseudos « crimes » sionistes inexistants et leur silence absolu et coupable sur les réelles et continuelles violations gravissimes des droits de l’homme dans le monde arabo-musulmans sont abjectes. Elles font de cette organisation, même si elle se pare de toutes les vertus et bonnes intentions, la complice objective et l’alliée de ceux pour qui les droits de l’homme qu’elle nous ressasse continuellement ne sont applicables que lorsque se sont des Juifs ou des pays occidentaux à qui ont peut « imputer » ces accusations, le plus souvent, non fondées sur des faits réels, mais sur une vision idéologique quand ce n’est pas sur des montages grossiers type fosses de Katin ou Timisoara.

Rappelez-vous, l’enfer est pavé de bonnes intentions ! Leur propention à s’ériger en gardiens et défenseurs absolu des droits de l’homme, noble cause s’il en est, ne peut être prise au sérieux que si on fait montre d’une totale honêteté intellectuelle et impartialité dans ses accusations. Si ce n’est pas le cas, alors, le combat pour ces fameux « droits » ne devient qu’une arme de propagande contre une des parties. Dans ce cas, il est interdit d’usurper cette cause à son profit pour en faire un instruiment au service d’une idéologie génocidaire.

Mais de toute façon, tout ça, cette organisation le sait pertinement, mais tant que ses yeux ne verront que ce qu’ils veulent bien voir, tant que leur indignation sera selective et orientée, elle ne sera que le « petit télégraphiste » d’une idéologie qui les broiera en premier si par malheur, leurs louches manigances contriburait à sa victoire. Peut-être que ce jour, ils comprendront, mais il sera trop tard, beaucoup trop tard.

Et surtout, qu’on ne vienne pas me dire que si, si, cette organisation se mobilise également contre des « atteintes » commises par d’autres parties !

Le murmure à peine audible de cette organisation, sur le génocide du Darfour ou les génocides ou violations flagrantes et continues des droits de l’homme en cours dans le monde arabo-musulman n’a strictement rien de comparable avec la gigantesque tintamare orchestrée et sur-médiatisée sur d’hypothétiques violations imputées à Tsahal.

Au fait, savez-vous comment on nomme un terroriste du hezbollah tué par Tsahal ? Un « civil » libanais. Et comment appelle-t-on un civil israélien tué par des groupe palestiniens ? Un « colon » Juif. Cherchez l’erreur.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette