Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Je viens d’apprendre par Le Nouvel Observateur que le Premier ministre (...)

Je viens d’apprendre par Le Nouvel Observateur que le Premier ministre israélien n’acceptera aucun casque bleu venant de pays qui n’ont aucune relation diplomatique avec Israël.

J-François

lundi 21 août 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

J’ignorai avant cette nouvelle, mais sans être vraiment surpris, que l’Indonésie, la Malaisie et le Bangladesh n’ont pas de relations diplomatiques avec Israël.
Et maintenant : qu’est-ce ces pays inamicaux pour l’une des parties viennent faire dans le Proche-Orient ?

En effet, on pouvait espérer qu’on laisse à Israël, pays démocratique de surcroît, l’agrément des arbitres chargés d’assurer la disparition de milices surarmées et le retour à la paix sur sa frontière.

Or la candidature de l’Indonésie, de la Malaisie ou du Bangladesh montre brutalement certaines limites de la Résolution 1701.

La Résolution 1701 offre une lecture dangereuse qui n’impose aucune garantie de neutralité de la part des forces, telles que la FINUL, chargées de garantir le désarmement des milices ainsi que le rétablissement de la souveraineté du Liban sur son propre territoire.

Il est donc aussi dangereux de laisser intervenir des pays inamicaux dans une situation aussi explosive que le Sud-Liban.

Or si les media d’Indonésie (qui ne s’en sort toujours pas de sa gestion de la liberté pour la Papouasie) ou de Malaisie se sont chargées de leurs réputations contre Israël, il paraissait intéressant de mettre la protestation de M. Ehud Olmert en perspective avec le 3ème pays cité : le Bangladesh.

Le constat des faits :

À propos du contenu asymétrique de cette résolution, qui laisse donc effectivement la possibilité à certains pays à s’interposer, alors même qu’ils refusent le dialogue avec Israël.

Résolution 1701 (2006) adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5511e séance, le 11 août 2006 :
« [..."target=_blank] 6. Demande à la communauté internationale de prendre des mesures immédiates pour prêter son concours financier et humanitaire au peuple libanais, notamment en facilitant le retour en toute sécurité des personnes déplacées et en rouvrant les aéroports et les ports sous l’autorité du Gouvernement libanais, conformément aux paragraphes 14 et 15, et lui demande également de fournir dans l’avenir une aide à la reconstruction et au développement du Liban  ».

Voyons donc le cas du Bangladesh :

D’un côté, le General Moeen U Ahmed, récemment interviewé à propos de l’intervention de la MONUC au Congo-RDC, dans le district de l’Ituri, à la frontière de l’Ouganda :
« [..."target=_blank] Bangladesh est le plus grand contributeur des soldats de la paix. A présent nous avons des troupes dans 11 pays. Et il fait partie de la routine pour un chef de voyager partout pour venir voir ses officiers et ses hommes sur le terrain.
(Jennifer Bakody / MONUC 16 aoû. 06 - 11h46, http://www.monuc.org/News.aspx?newsID=12132 )

D’un autre côté, la réalité démocratique vécue dans ce pays :
2.1. Rafique al Islam est le représentant bangladais de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines terrestres. Il avait été arrêté le 21 août à Cox’s Bazar, dans le sud du Bangladesh, par des membres des forces de sécurité qui ne disposaient pas de mandat. Par la suite, il a été transféré dans un centre d’interrogation des détenus utilisé à la fois par la police et les services de renseignements, à Dacca. Cet établissement est tristement célèbre pour les actes de torture qui y sont perpétrés.
(Londres, le 21 septembre 2004, http://www.amnistie.qc.ca/nouvelles/bonnes-nouvelles.cfm?record=3046 )

2.2. Le Bangladesh : pays où des chrétiens « demandent qu’il y ait des délégués auprès du Ministère des Affaires Religieuses pour les religions chrétienne, bouddhiste et hindoue ; le Ministre en effet, le pays étant musulman à 88% avec une population de 130 millions d’habitants, est nécessairement de religion musulmane ».
(Agence Fides, 4 mars 2003, http://www.fides.org/fra/news/2003/0303/04_07.html )

2.3. Et dans le sport, la récente affaires « des drapeaux » : La police du Bangladesh a exigé samedi [22 juillet 2006« target=_blank] des amateurs de football qu’ils retirent des toits de leurs maisons les drapeaux des différents pays ayant participé à la Coupe du monde en Allemagne qui y sont encore déployés, sous peine de se mettre dans l’illégalité. . [... »target=_blank]
La Coupe du monde a suscité un grand enthousiasme mais elle a provoqué aussi la colère dans les milieux nationalistes et musulmans qui appelaient la population à ne pas déployer des drapeaux de nations « infidèles ».
(samedi 22 juillet 2006, http://www.cyberpresse.ca/article/20060722/CPACTUALITES/607220907/5113/CPSPORTS09 )

2.4 Stop Israeli madness to stop madness of others
We know we are a small voice. But we shall urge and plead with the militarily powerful western world to stop madness of the Israeli government for feeling free to show its military might acquired from USA and kill Muslims indiscriminately in Lebanon and Palestine. Otherwise, nothing will be achieved by condemning the angry and frustrated Muslim youths for their madness.
(The New Nation, Fri, 11 Aug 2006, 10:50:00 http://nation.ittefaq.com/artman/publish/article_29883.shtml )

2.5 Enfin, un point de vue qui mérite d’être traduit en français, à propos d’autres concepts « asymétriques », tels que Ghanimah, ; Fai ; Kharaj ; Jizyah  :
Economic thought in the Christian West and that of Islam,
By Tamizul Haque, Barrister-at-Law
Mon, 6 Feb 2006, 09:56:00
(The New Nation , http://nation.ittefaq.com/artman/publish/article_25350.shtml )

2.6 Le Bangladesh compte pourtant des moments douloureux dans son propre passé.
Il eut été logique que ce pays ait de l’empathie pour Israël
Sur le génocide subit :
http://www.virtualbangladesh.com/history/genocide.html

2.7 Et pour conclure, last but not least :
Son Excellence, M. REAZ RAHMAN, explique en Nota Bene de son discours de Londres le 24.07.2006 :

It is important to flag here that eminent Islamic Scholars, the world over, have rejected Osama Bin Laden’s call for « Jihad » against the Americans. Individually and separately they have made their stand unequivocal. Main elements include :

· Islam respects the sacredness of life and rejects any express statement or tacit insinuation that Muslims should harm innocent people.
· Using the concept of Jihad to justify harming the innocent is contrary to the letter and spirit of Islam. Any violence that springs from this misguided interpretation is condemned.
· The explanation of the Arabic term « Jihad » is misunderstood in non-Muslim countries. In its literal sense the term « Jihad » means « Struggle » and has three dimensions - internal, societal and combative
· The internal dimension of Jihad concerns the struggle against the evil inclinations of the self that obstructs attainment of virtues such as justice, mercy, generosity and gentleness.
· The societal sense of Jihad involves the struggle against social injustice and efforts to create a community based on charity, respect and equality.
· In its combative aspect, the concept of Jihad can be invoked only for self-defence against aggression or to fight oppression and the struggle must be waged in a way that preserves the lives of the innocent and avoids harm to the environment.
· « Hijacking planes, terrorizing innocent people and shedding blood constitutes a form of injustice that cannot be tolerated by Islam which views them as gross crimes and sinful acts ». (Grand Mufti of Saudi Arabia - Shaikh Abdul Aziz Al Shaikh)
· In Islam there is no place for terrorism or extremism. The Qoran says « La ekra ha fiddin » meaning there is no coercion in Islam. Even the sense of vengeance has been divorced from Islam.

http://www.mofa.gov.bd/
http://www.mofa.gov.bd/statements/fa9.htm

Sur leur site, on peut trouver les coordonnées de l’ambassade de l’état de Palestine (http://www.mofa.gov.bd/mib/palestine.htm )

Comments by the Hon’ble Foreign Minister Mr. M. Morshed Khan, MP, addressing members of Overseas Correspondents Association of Bangladesh (OCAB) on 20 July 2006
Muslim Ummah

Bangladesh remains committed to the cause of unity, peace and progress of the Muslim Ummah. Our support for the cause of Palestine and for a peaceful and durable resolution of the Middle East problem including Arab sovereignty over Holy Jerusalem is an abiding commitment.

We fully support the inalienable rights of the Palestinian people including their right to have a State of their own with Jerusalem as its capital. Bangladesh maintains its principled stance for a comprehensive solution of the Palestinian question in accordance with the relevant UN resolutions, the Arab Peace Plan and the Road Map.

We are deeply concerned over the current situation in the Middle East. We feel world community should come forward to restrain the state terrorism of Israeli aggression on Lebanon and the people of Palestine.

Bangladesh is committed to the preservation of the independence, sovereignty and territorial integrity of all States including Iraq. We deeply value the centrality of the United Nations in maintaining world peace and stability. Therefore, the UN should have the key role in the reconstruction process to bring an end to the sufferings of the people of Iraq.”

À propos de la Malaisie, une déclaration alambiquée qui, toutefois, laisserait officiellement quelque espoir pour le futur :
An Overview of Malaysia’s Foreign Policy “,
ça commence de façon homogène : “Malaysia’s foreign policy is no exception”.

Mais devinons pour qui est l’exception ?
Bilateral relations with other Asian, African, Middle-Eastern, and Latin American countries would continue to be pursued without neglecting our traditional economic partners in Europe and America. Japan, the European Union, the US, and Australia and the Republic of Korea, would remain Malaysia’s major trading partners as well as the source of investment and technology, particularly in connection with the establishment of Malaysia’s multimedia super corridor. The only exception is Israel. Malaysia would consider beginning relations with Israel when a comprehensive peace agreement between Israel and the PLO is successfully concluded.
( http://www.kln.gov.my/?m_id=2 )

Bref, dans la logique officielle de la Malaisie, tout le monde est égal sauf ... Israël.
Malgré cela, et si la Paix arrive, alors le Bangladesh orienterait-il sa politique en cohérence avec cette déclaration ?


Tout cela, renforce mes doutes présents : qu’est-ce ces pays inamicaux pour l’une des parties viendraient faire dans le Proche-Orient ?

J-François

We fully support the inalienable rights of the Palestinian people including their right to have a State of their own with Jerusalem as its capital. Bangladesh maintains its principled stance for a comprehensive solution of the Palestinian question in accordance with the relevant UN resolutions, the Arab Peace Plan and the Road Map.

We are deeply concerned over the current situation in the Middle East. We feel world community should come forward to restrain the state terrorism of Israeli aggression on Lebanon and the people of Palestine.

Bangladesh is committed to the preservation of the independence, sovereignty and territorial integrity of all States including Iraq. We deeply value the centrality of the United Nations in maintaining world peace and stability. Therefore, the UN should have the key role in the reconstruction process to bring an end to the sufferings of the people of Iraq.”

À propos de la Malaisie, une déclaration alambiquée qui, toutefois, laisserait officiellement quelque espoir pour le futur :
An Overview of Malaysia’s Foreign Policy “,
ça commence de façon homogène : “Malaysia’s foreign policy is no exception”.

Mais devinons pour qui est l’exception ?
Bilateral relations with other Asian, African, Middle-Eastern, and Latin American countries would continue to be pursued without neglecting our traditional economic partners in Europe and America. Japan, the European Union, the US, and Australia and the Republic of Korea, would remain Malaysia’s major trading partners as well as the source of investment and technology, particularly in connection with the establishment of Malaysia’s multimedia super corridor. The only exception is Israel. Malaysia would consider beginning relations with Israel when a comprehensive peace agreement between Israel and the PLO is successfully concluded.
( http://www.kln.gov.my/?m_id=2 )

Bref, dans la logique officielle de la Malaisie, tout le monde est égal sauf ... Israël.
Malgré cela, et si la Paix arrive, alors le Bangladesh orienterait-il sa politique en cohérence avec cette déclaration ?


Tout cela, renforce mes doutes présents : qu’est-ce ces pays inamicaux pour l’une des parties viendraient faire dans le Proche-Orient ?


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette