Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Payer les salaires des terroristes palestiniens condamnés, ça suffit, dit la (...)

Payer les salaires des terroristes palestiniens condamnés, ça suffit, dit la Norvège

Hélène Keller-Lind

jeudi 5 mai 2016
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Cela fait des années qu’on le sait et des années que les pays donateurs font mine de ne pas savoir et continuent à verser des millions à l’Autorité palestinienne qui continue à payer des « salaires » confortables aux terroristes palestiniens jugés et condamnés. Ce qui constitue une incitation de taille au terrorisme pour une population au fort taux de chômage et si le terroriste est tué, alors, c’est le paradis qui lui est promis. Les contribuables finançant sans le savoir le terrorisme palestinien. Après un nouveau rapport de Palestinian Media Watch, la Norvège dit non.

Le salaire confortable du terroriste palestinien

Cela fait des années que desinfos.com en parle en détail. Des détails précis révélés par l’Observatoire des Médias Palestiniens et Institut de Recherche Palestinian Media Watch -PMW-. « En avril 2011 le gouvernement de l’Autorité palestinienne – AP - publiait les résolutions 21 et 23 de 2010 qui entérinaient de manière formelle une pratique de l’AP adoptée de longue date : le versement à tous les prisonniers palestiniens emprisonnés en Israël d’un salaire mensuel...L’AP précisant quels Palestiniens seraient considérés comme « prisonniers » : « quiconque emprisonné dans les prisons de l’occupation – Israël -en raison de sa participation dans la lutte contre l’occupation. »
(Ch. 1 de la Loi des Prisonniers, 2004/19,->http://www.alasra.ps/], consulté le 9 mai 2011)

PA salaries to terrorists (palwatch).

Depuis ces révélations un certain nombre de pays dont le Royaume Uni, les États-Unis ou la Norvège se sont inquiétés du fait que ces salaires, très confortables et dont le montant varie selon la gravité de l’acte terroriste commis – plus la peine de prison est longue, plus le salaire est élevé – sont payés grâce aux versements des pays donateurs. Des salaires qui constituent une incitation au terrorisme non négligeable pour une population qui connaît un fort taux de chômage – 41.6% dans la Bande de Gaza, 16.3% en Judée Samarie pour le premier trimestre 2015, avec 22.8% pour les hommes, 36.2% pour les femmes et surtout 41.5% pour les jeunes entre 20 et 24 ans...une grande partie de ceux qui sont employés le sont dans les implantations ou en Israël -. L’incitation au terrorisme du Fatah, de l’Autorité palestinienne ou du Hamas s’adresse d’ailleurs surtout aux plus jeunes à qui le Paradis et ses vierges sont promis s’ils venaient à périr lors de l’attentat qu’ils commettraient....


Mahmoud Abbas prend les Occidentaux pour des benêts : une escroquerie d’un milliard de dollars

Mahmoud Abbas, prenant ses interlocuteurs occidentaux pour des benêts, avait alors juré ses grands dieux que ces paiements allaient cesser. Petite ruse car si l’AP cessait bien de payer les terroristes, elle versait ces sommes à l’OLP qui les reversait alors...Le 27 avril dernier PMW publiait un nouveau rapport accablant sur le sujet : « Une escroquerie d’un milliard de dollars par l’Autorité palestinienne ». Itamar Marcus, fondateur et directeur de l’Institut, s’est alors rendu notamment en Norvège pour le présenter à des responsables du ministère des Affaires étrangères et des députés norvégiens. Présentation qui a provoqué un débat au Parlement norvégien. Tormod Strand, journaliste d’investigation a mené enquête, demandant à des députés et au ministère de réagir. Une enquête diffusée sur la chaîne norvégienne NRK. Tore Hattrem, Secrétaire d’État du ministère des affaires étrangères a alors confirmé immédiatement que l’AP continue à financer ces « salaires » de terroristes en transférant l’argent à l’OLP....Tore Hattrem qualifiait ces versements d’inacceptables, divers députés réclamant des actes allant au-delà des condamnations, y compris toute cessation de financement de l’Autorité Palestinienne (AP).

Le ministère des Affaires étrangères confirme, une enquête de la télévision norvégienne montre en images

Dans son reportage, le journaliste norvégien donnait pour exemple l’assassinat de Malki [Roth] tuée à quinze ans parce que un Palestinien s’était fait exploser dans une pizzeria de Jérusalem en 2001. Attentat qui fit quinze morts, tous des civils. Celui qui avait fabriqué la bombe, Abdallah Barghouti, est emprisonné dans une prison israélienne. La Palestine honore des centaines de prisonniers palestiniens, parmi lesquels il y de nombreux terroristes qui reçoivent un salaire mensuel. Tous les mois Abdallah Barghouti reçoit environ dix mille couronnes norvégiennes de la Palestine (Ce qui fait plus de 1060 Euros, alors que le salaire moyen palestinien est de quelque 500 Euros...). Plus l’acte terroriste est grave, plus le salaire reçu par les prisonniers est élevé »

Le ministre norvégien des Affaires étrangères dit stop à un Abbas qui tente une nouvelle manœuvre..

Le 4 mai 2016, lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères norvégien, qui lui disait que ces paiements de salaires sont inacceptables, Mahmoud Abbas lui a confirmé la véracité de ce qu’avance PMW. Mais, continuant à prendre ses interlocuteurs occidentaux pour des benêts, il affirmait au ministre Brende que l’argent payé aux terroristes n’est pas celui qui est versé par la Norvège...

Interrogé par un journal norvégien le père de Malik, l’adolescente assassinée à Jérusalem en 2001, soulignait que les fonds versés par les différents donateurs sont centralisés sans que l’on puisse affirmer que tel ou tel pays ne financerait pas les terroristes....

En Grande-Bretagne c’est le Daily Mail qui s’est mobilisé pour dénoncer le scandale autour d’une victime, Kay Wilson, grièvement blessée lors d’un attentat et qui a vu une amie assassinée sous ses yeux. La question a été débattue plusieurs fois, tout comme aux États-Unis.

Et la France ?

On rappellera que la France fait partie des pays donateurs. Manuel Vals qui recevait en grande pompe une flopée de « ministres » palestiniens au CV plus ou moins problématique, se targuant en septembre dernier du fait que « La Palestine sera à nouveau le premier bénéficiaire au monde de l’aide budgétaire française en 2015 ».... La question du financement du terrorisme a-telle été posée à Mahmoud Abbas ? Pas à notre connaissance.

Le gouvernement Hollande, qui vient de nier tout lien entre les Juifs, le Mont du Temple ou le Mur des Lamentations dans un vote inique à l’UNESCO, organise, on le sait, un sommet préparatoire pour une conférence destinée , en principe, à promouvoir la paix entre Israël et les Palestiniens. Mais sans avoir consulté le gouvernement israélien ni avoir eu son accord....

Une initiative française soutenue les 3 et 4 mai 2016 à Dakar où le Sénégal organisait une « Conférence internationale sur la question de Jérusalem », décrite comme étant au cœur de toute avancée de paix, soi-disant juste. La Commission de l’Union Africaine joignait sa voix à celles de la Ligue Arabe et de l’Organisation de la Conférence Islamique ou du Secrétaire général des Nations unies pour ce faire et réclamer ce qu’entend réclamer le gouvernement Hollande contre tout bon sens... Les sempiternels mensonges sur Israël et les Palestiniens y étaient débités devant un « ministre des Affaires étrangères palestinien ravi »....


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette