Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Chronique de Michaël Bar-Zvi | Kaf Dalet be Sivan 5775 du 11 juin (...)

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Kaf Dalet be Sivan 5775 du 11 juin 2015

jeudi 11 juin 2015
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Boker tov amis auditeurs de Radio J. Le nouveau ministre des Finances israélien, Moshe Kahlon, a présenté hier la première partie de son plan d’action pour résoudre la crise du logement. Le moins que l’on puisse dire de ce programme c’est que, pour le moment, il est loin de répondre aux attentes des Israéliens, et les mesures proposées sont plutôt des « mesurettes » qu’une véritable réforme en profondeur de la conception de l’urbanisme actuellement en vigueur en Israël.

Pressé par une forte demande, il a décidé de mettre à la disposition des appartements supplémentaires, selon lui 95.000 dans les prochains mois, en augmentant les taxes sur l’acquisition de résidences secondaires et en acceptant les divisions d’appartement sans véritablement s’attaquer aux infrastructures. Il ne faut pas s’attendre à une baisse des prix de l’immobilier dans les mois à venir, car ce ne sont pas les 2 à 4% d’augmentation de taxes foncières qui dissuaderont les investisseurs à acheter des biens dont le rapport est de 3 ou 4 fois supérieurs aux taux d’intérêts des banques. Le supplément de taxes rapportera de l’argent à l’Etat, tandis que les investisseurs répercuteront les taxes sur les loyers pratiqués.

Le plan proposé ne prévoit pas la construction de logements sociaux, mais simplement une mise à disposition des terres à certaines populations considérées comme nécessiteuses. In fine l’Etat ne prévoit pas de financer de logements sociaux avec l’argent de ces taxes et se contentera de faciliter la libération de terrains à la construction dans le cadre d’accords avec les municipalités et les conseils régionaux.

Paradoxalement les accords de coalition gouvernementale vont profiter aux familles orthodoxes, mais également à la minorité arabe, dont les critères socio-économiques, en terme de chômage, de revenus et de démographie sont similaires. Rien n’est envisagé dans le domaine des transports, de l’environnement, de l’éducation et des services de santé dans ce plan, qui prend le problème par le petit bout de la lorgnette, et non comme un enjeu stratégique de redistribution des composantes humaines de la société israélienne.

On ne perçoit pas encore dans ce programme la volonté de corriger les erreurs passées envers des communautés qui se sentent parfois mises à l’écart du dynamisme et de la croissance sans précédent de ce pays. Une fois de plus, ce sont les classes moyennes qui seront lourdement taxées sans pour autant obtenir en retour la capacité d’accéder à un bien adéquat à leurs besoins.

Le plan de Moshe Kahlon concocté par son équipe depuis trois mois doit encore recevoir l’aval du gouvernement et de la Knesset. Il est fort probable que certaines mesures rencontrent une forte opposition dans ces deux instances. Ce test est déterminant à la fois pour la question du logement et pour la situation de Moshe Kahlon dans le gouvernement. S’il obtient aisément la confiance, il pourra mettre en place une réforme plus profonde du système, mais dans le cas contraire la coalition de Netanyahou sera déjà mise en péril.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette