Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les tirs de roquettes Qassam vus par la Presse Israélienne

Les tirs de roquettes Qassam vus par la Presse Israélienne

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

samedi 8 avril 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’armée israélienne a lancé dans la nuit de jeudi à vendredi plusieurs raids aériens contre la bande de Gaza en riposte à des tirs de roquettes la veille, rapporte la radio militaire. Hier, six engins se sont abattus dans le sud du pays, touchant notamment le hangar d’un kibboutz, sans toutefois faire de blessés.

Après une semaine de tirs d’artillerie intensifs, l’armée israélienne reconnaît qu’elle n’a pas de réponse aux tirs de roquettes palestiniennes, écrit le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth. Cités par le journal sous couvert de l’anonymat, des responsables militaires ont estimé que des artificiers ayant été formés par le Hezbollah se sont infiltrés dans la bande de Gaza.

Les journaux rapportent par ailleurs, que l’échelon militaire s’apprête à recommander à Ehoud Olmert de mener une politique bicéphale face à l’Autorité palestinienne, en rompant d’un côté tout contact quotidien avec l’administration palestinienne, tout en poursuivant de l’autre l’aide humanitaire au peuple palestinien, et ce afin d’éviter que le Hamas ne se renforce davantage dans les Territoires.

« Nous nous préparons à ce que le Hamas reste longtemps au pouvoir. Trop de pression serait susceptible de renforcer le parti », a indiqué au Yédiot un responsable militaire sous couvert de l’anonymat.

Le Haaretz révèle que le Hamas a proposé à Israël une cessation réciproque des attaques. « Dernièrement », affirme le journal, « le Hamas dépêche des émissaires auprès d’Israël et lui propose une trêve officieuse. Selon cette proposition transmise entre autres par le biais d’émissaires égyptiens, le Hamas s’engage à ne pas lancer d’opérations violentes contre Israël et à empêcher les autres organisations palestiniennes à en perpétrer.

De son côté, Israël s’engagerait par le truchement d’un tiers à ne pas agir contre les organisations actives dans les Territoires. Selon les responsables israéliens cirés par le quotidien, cette initiative n’est qu’un « stratagème ». Selon eux, le calme instauré sera temporaire et le Hamas se verra libre de le transgresser comme bon lui semble. Depuis la signature des accords d’Oslo en 1993, le Hamas a proposé plusieurs dizaines de fois des cessez-le-feu et ce, généralement, lorsque l’organisation avait besoin de respirer un peu et de procéder à un réaménagement.

Mais contrairement aux fois précédentes, le Hamas n’exige pas le retrait israélien aux frontières de 67 et la libération de tous les prisonniers palestiniens. L’organisation semble être soumise à des pressions internes et internationales et souhaiterait le calme face à Israël de manière à pouvoir s’adapter, renforcer ses instances militaires et administratives et écarter l’opposition interne. Le nouveau gouvernement du Hamas pourra alors imposer son pouvoir sur les Territoires de l’Autorité palestinienne. A ce stade et tant qu’il ne satisfera pas aux trois conditions posées par la communauté internationale, Israël se gardera vraisemblablement de toutes ententes avec le Hamas », est-il noté.

Le Yédiot rapporte que la commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants américaine a qualifié l’Autorité palestinienne d’ « entité dirigée par une organisation terroriste » et approuvé la « loi contre le terrorisme 2006 » interdisant aux Etats-Unis d’établir des contacts avec l’AP ou de lui octroyer une aide financière.

Dans les Territoires, l’armée israélienne a arrêté hier un ministre palestinien, relève le quotidien populaire Maariv. C’est la première fois qu’Israël arrête un officiel palestinien depuis la formation du cabinet Hamas. Hier matin, des forces de la police et de la police des frontières ont arrêté Khaled Abou-Arfa, ministre chargé de Jérusalem, alors qu’il était en route pour le village d’Azaria, à Jérusalem-Est. Abou-Arfa a été interpellé quelques minutes avant d’arriver à son nouveau bureau à partir duquel il est censé remplir ses fonctions de ministre. Abou-Arfa a été retenu quelques heures au commissariat à Jérusalem avant d’être relâché dans l’après-midi.

Le Maariv parle de « victoire symbolique » pour le Hamas après que des représentants du mouvements eurent été invités à une réunion du Conseil de l’Europe qui se tiendra à Strasbourg la semaine prochaine. « Il s’agit d’une victoire diplomatique importante pour le Hamas dans sa volonté d’obtenir une légitimité de la part de la communauté internationale », écrit le journaliste. « L’ordre du jour de cette réunion devrait inclure un débat sur le Moyen-Orient au cours duquel devrait avoir lieu un face-à-face entre la délégation israélienne et la délégation de l’Autorité palestinienne qui comprendra des représentants du Hamas. Le quotidien note que les Etats-Unis et le Canada, qui sont membres observateurs du Conseil, participeront à la réunion. « Ce sera donc la première fois », souligne le journal, « que les Américains rencontreront des militants du Hamas dans une réunion officielle. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette