Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sondage : Kadima avec 36 sièges, les Travaillistes à 17, le Likoud arrive à (...)

Sondage : Kadima avec 36 sièges, les Travaillistes à 17, le Likoud arrive à 14

Par Yossi Verter et Mazal Mualem, Correspondants d’Haaretz

mercredi 22 mars 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

À moins d’une semaine du jour des élections, le nombre des électeurs indécis est tombé radicalement, mais la répartition des intentions de votes n’a pas changé, selon un sondage de Haaretz surveillé par le Professeur Camil Fuchs.

Kadima mène toujours la course avec un projeté de la Knesset de 36 sièges - une avance de 19 sièges sur les 17 des Travaillistes qui baissent de trois cette semaine.

Le Likoud est descendu de 16 sièges à 14.

Il y a une semaine les électeurs pour 26 sièges ont dit aux enquêteurs qu’ils n’avaient pas décidé comment voter encore. Cette semaine seulement un certain nombre d’électeurs pour 18 sièges fluctuent toujours, ou ont dit qu’ils sont indécis. La plupart des indécis ont été divisés selon leurs réponses, pour qui ils ont voté la dernière fois, ou, pour lequel de deux partis, ils balançaient entre, parmi les divers partis.

Le taux de participation d’électeurs attendus reste bas : seulement 65 pour cent ont dit qu’ils iraient certainement voter mardi prochain. Le sondage indique que le Premier ministre par intérim Ehud Olmert n’aura pas de difficulté à fonder la coalition qu’il souhaite la semaine prochaine sans devoir sacrifier trop de directives du gouvernement ou des portefeuilles seniors. Olmert peut former une coalition gauche et « l’aile orthodoxe ultra » (Kadima, Travaillistes, Meretz, Shas et le Judaïsme de la Torah qui égale 76 sièges).

La coalition droite-gauche (Kadima, Travaillistes, Meretz, Shas, le Judaïsme de la Torah et Yisrael Beitenu égale 85 sièges), une coalition avec le Likoud, Yisrael Beitenu et les ultra-orthodoxes (76 sièges) ou une coalition avec les partis moyens et petits, sans le Likoud et les Travaillistes (Kadima, Yisrael Beitenu, Shas, le Judaïsme de la Torah) (62 sièges).

Cela tout suppose que les résultats des élections corroborent le sondage.

Le sondage (Haaretz-Channel 10 News ) a été mené parmi un échantillon de 600 personnes mardi avec une marge d’erreur de 4 pour cent.

Selon le sondage Meretz monté en flèche par deux sièges en une semaine, atteignant six, Balad a sauté de deux à quatre, Yisrael Beitenu a perdu un siège de la Knesset, baissant de 10 à neuf et le « Parti de Pensionnés » touche le minimum exigé de votes, avec deux sièges.

Le sondage a examiné l’approche du public aux trois partis principaux et aux trois candidats au poste de Premier ministre. Les résultats indiquent l’attitude négative du public envers le Likoud et son président, Benjamin Netanyahu. Environ 50 pour cent considèrent le Likoud d’une façon négative et 20 pour cent le considèrent positivement. Environ 44 pour cent considèrent les Travaillistes avec une vue négative, comparée aux 26 pour cent avec une vue positive. Kadima obtient la catégorie la plus haute du public - 37 pour cent en ont une vue négative et 26 ont une vue positive.

L’avis du public sur les leaders est semblable. Environ 50 pour cent ont une image négative de Netanyahu, comparé à 22 qui ont une image positive de lui. L’image d’Amir Peretz est légèrement meilleure - 23 pour cent ont dit qu’ils ont une image positive de lui comparé à 43 pour cent qui ont une image négative. Ehud Olmert obtient les meilleures marques ici, aussi : 39 pour cent ont une image négative de lui, tandis que 26 pour cent ont positif.

Interrogés pour savoir lequel des trois est le plus approprié pour être le Premier ministre, les examinés ont donné les réponses qui n’ont indiqué aucun changement significatif. Olmert mène toujours sur Netanyahu et Peretz avec 26 pour cent, 20.5 pour cent et 16 pour cent respectivement. Cependant, 24 pour cent ont répondu personne, qui indique un manque général d’enthousiasme pour les trois.

Kadima et le Likoud s’efforcent de résister à l’apathie d’électeur

Kadima est de plus en plus inquiet du taux bas de participation des électeurs pour les élections mardi, à la suite des sondages d’opinion indiquant l’apathie des électeurs.

Dans des discussions avec ses consultants, le Premier ministre par intérim Ehud Olmert a exprimé des inquiétudes qu’un taux de participation d’électeur bas sonne le glas, principalement sur Kadima, qui compte en grande partie sur « le vote spontané, » comme un conseiller d’Olmert l’a dit à Haaretz. Le parti a peur que ceux qui soutiennent Kadima dans les sondages puissent changer d’idée et que l’élection ayant déjà été gagnée par Kadima et ils ne sentiront pas obligés en réalité de voter.

« Un taux de participation bas des électeurs rendra difficile pour nous de former une coalition stable, » a dit Olmert.

La campagne se concentrera donc sur la transmission du message que la bataille n’est pas finie encore et qu’un Kadima fort est nécessaire pour mettre en oeuvre sa plate-forme.

Un nouveau souci parmi les conseillers d’Olmert est que si le vide entre Kadima et le Parti de Travailliste se rétrécit à 10-12 sièges, Kadima sera forcé de donner au président Travailliste Amir Peretz le portefeuille des finances.

« Un parti dirigeant ne doit pas renoncer au portefeuille de finances, » a dit un membre senior de Kadima hier. « Mais si nous nous affaiblissons et Peretz insiste, nous ferons face à un problème dur. »

Le Likoud est aussi inquiet du public qui vote let qui semble manquer d’intérêt dans les élections. Dans une réponse, le parti a décidé de concentrer tous ses efforts dans le temps restant au retour des électeurs du Likoud hésitants, ayant compris qu’il n’y a plus longtemps pour encore dépenser de l’énergie sur un appel aux électeurs de droite. L’objet est de gagner entre deux et trois sièges des partisans du Likoud indécis, ou de ceux qui ne projetaient pas de voter du tout à cause de leur déception du Likoud.

Le président du Likoud Benjamin Netanyahu a fini son discours à un rassemblement de parti pour des activistes féminins hier en demandant à son auditoire de travailler pour convaincre les anciens partisans du Likoud de voter pour le parti.

« Je vous demande de leur parler seulement, » a-t-il dit. « Les sièges sont dans les maisons. Allez chez eux et demandez ce qu’ils recherchent à Kadima, parce que rester à la maison est un vote pour Kadima. Dites leur que seul le Likoud peut arrêter les choses dangereuses. »

Conformément à ce dicton, les derniers instants de la campagne de Likoud emploieront des messages comme ce cri des leaders du Likoud : « ne laissez pas les enquêteurs, les commentateurs prennent des décisions pour vous. Les élections n’ont pas encore été tranchées. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette