Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Des dignitaires religieux musulmans ont exigé des excuses officielles du (...)

Des dignitaires religieux musulmans ont exigé des excuses officielles du gouvernement dans l’affaire des caricatures de Mahomet, tout en prônant des « solutions ... » pour sortir de la crise née entre le Danemark et le monde musulman.

dimanche 12 mars 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

A l’issue d’une conférence sur le dialogue culturel et religieux parrainée par Copenhague dans l’espoir d’apaiser les tensions nées de la publication de ces dessins, les personnalités musulmanes ont recommandé notamment l’établissement à Copenhague d’un institut de dialogue entre le Danemark et le monde musulman.

« Nous pensons qu’un tel institut sera un outil utile pour améliorer la connaissance sur l’Islam et la civilisation musulmane au Danemark et qui servirait de pont pour expliquer au monde musulman les traditions religieuses et culturelles danoises », selon le prédicateur égyptien Amr Khaled, l’un des orateurs les plus en vue.

« Nous voulons des lectures sérieuses que ce soit par le biais de la télévision, de la presse, des livres, qui permettent à la société danoise d’être informée de notre culture afin que de tels problèmes ne soient pas répétés à l’avenir », a-t-il souligné.

Les participants musulmans ont appelé aussi »au développement d’institutions gouvernementales et non gouvernementales destinées à assurer une meilleure intégration des minorités ethniques et religieuses dans leurs pays d’accueil ».

La balle est maintenant dans le camp du gouvernement danois qui cherche les moyens de se réconcilier avec les pays musulmans.

La conférence avait démarré par une critique en règle du gouvernement libéral-conservateur d’Anders Fogh Rasmussen par les invités qui ont exigé des excuses officielles de Copenhague pour entamer la réconciliation recherchée.

La parution de ces dessins satiriques en septembre dans le plus grand quotidien danois, Jyllands-Posten, a soulevé une violente tempête de protestations dans les pays musulmans et entraîné une campagne de boycottage des produits danois.

Des manifestants se sont rassemblés en face du consulat du Danemark à Toronto, samedi, afin de se prononcer en faveur du droit à la libre expression et de la publication des caricatures de Mahomet, prophète de l’Islam, ayant suscité controverse et violences dans le monde entier, ces dernières semaines.

Publiées pour la première fois dans les pages du quotidien danois Jyllands-Posten, en septembre, ces caricatures ont été dénoncées par des musulmans pour avoir dépeint Mahomet tel un terroriste.

Certaines des manifestations ayant suivi leur publication ont tourné à la violence et ont coûté la vie à au moins 45 personnes.

Dans l’une des caricatures, Mahomet porte un turban en forme de bombe surmontée d’une mèche.

Les musulmans jugent blasphématoire toute représentation physique du prophète de l’Islam.

Bien que les caricatures aient été publiées dans d’autres pays depuis leur apparition initiale dans le quotidien danois, alimentant du même coup la controverse, les protestataires continuent de viser le Danemark. Certains s’en sont pris aux ambassades danoises dans des pays musulmans, brûlant le drapeau danois et appelant à un boycott des produits exportés par le Danemark.

« Certains d’entre nous ne resterons pas là à ne rien faire tandis qu’un principe fondamental de toute société libre est menacé violemment et de façon insensée », a lancé Daniel Dale, coorganisateur de la manifestation, en présence de 100 à 150 personnes.

« Le gouvernement danois doit faire beaucoup de choses, il doit présenter des excuses, et même des excuses ne sont pas suffisantes au vu des problèmes accumulés par cette affaire », selon avait affirmé M. Khaled au cours d’une conférence de presse précédant le symposium.

M. Rasmussen a plusieurs fois fait valoir qu’il »ne rédige pas les journaux et qu’il ne peut s’excuser en leur nom », et rappelé que »la liberté d’expression est la pierre angulaire de la démocratie danoise ».

Le dignitaire religieux koweïtien Tareq al-Suweidan, qui dirige une télévision islamique par satellite, Al-Risalah Islamic Channel, s’était montré encore plus exigeant.

« Nous voulons aussi que l’on change les lois au Danemark et dans l’Union européenne : soit vous avez une liberté de parole pour tout le monde, incluant l’holocauste et l’antisémitisme, soit vous changez les lois pour respecter les figures religieuses comme celle de notre prophète Mahomet », a-t-il affirmé.

« Nous ne sommes pas en colère contre les caricatures, même si celle du prophète avec une bombe dans le turban le montrant comme un terroriste est une insulte inacceptable. Nous sommes en colère contre la manière dont votre gouvernement a géré cette affaire », a-t-il dit à l’adresse des Danois.

Tentant d’apaiser les esprits, l’évêque Karsten Nissen, qui s’est rendu en février à une mission de bons offices au Caire, a souligné de son côté lors de ce séminaire : « nous voulons que le monde musulman sache que le Danemark n’est pas un pays islamophobe (...) nous voulons que le monde sache que nous désirons vivre en paix avec les musulmans au Danemark et dans le monde ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette