Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël ne relâche pas la pression face au terrorisme.

Israël ne relâche pas la pression face au terrorisme.

Dernière Mise à jour : 21/10/2003 06:39

Par Arnon Regular, Correspondant de Haaretz

mardi 21 octobre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Après de nombreux tirs de fusées Qassam sur Israël et une grave tentative d’infiltration, Tsahal a effectué cinq frappes dans la Bande de Gaza

Quatorze Palestiniens ont été tués et environ 80 personnes ont été blessées lundi dans des frappes de Tsahal dans la Bande de Gaza. La plupart des victimes ont été causées par cinq raids aériens séparés et au moins huit hommes du Hamas ont été tué dans les frappes.

Les forces de sécurité sont en haute alerte craignant des attaques terroristes après la menace du Hamas et du Jihad Islamique de se venger des frappes de Tsahal, a annoncé mardi matin Kol Israël.

Lundi soir tard dans la nuit, les troupes de Tsahal ont été alertées dans le secteur du Kibboutz Nahal Oz après la réception de rapports d’une tentative d’infiltration en Israël depuis la Bande de Gaza et a tué deux hommes du Hamas, dont les corps étaient piégés. Tsahal a dit que les forces ont alors suivi un véhicule transportant quatre activistes qui avaient aidé les infiltrés.

Les hélicoptères ont tiré un missile sur le véhicule dans le camp de Nusseirat très peuplé, tuant les quatre passagers. Des sources palestiniennes ont dit que la voiture appartenait à Imad Akel, un membre senior de l’aile militaire du Hamas. Il n’était pas clair s’il a été tué dans la frappe.

Des dizaines de Palestiniens, parmi eux du personnel médical, se sont précipitées vers le véhicule. Encore deux missiles ont été tirés sur la voiture tuant cinq civils, parmi eux un médecin et blessant environ 50 personnes.

L’Autorité Palestinienne a déclaré l’état d’urgence lundi soir, citant les manques d’approvisionnement des hôpitaux de la Bande de Gaza.

Tsahal a dit lundi que les frappes ont été menées d’en raison du grand nombre de tirs de fusées Qassam renvoyées récemment depuis la Bande de Gaza sur Israël et pas comme une réponse au meurtre de trois soldats dimanche près d’Ofra Ramallah.

La journée d’assauts aériens a commencé par une attaque dans le quartier Sajaiyeh dans la partie orientale de la Bande de Gaza, quand les missiles tirés par des F-16 ont frappé une usine d’armement du Hamas, ont dit les militaires. Sept personnes ont été blessées dans la frappe, y compris deux enfants. Le Hamas employait la bâtiment pour fabriquer des dispositifs explosifs, des fusées Qassam, des mortiers et des missiles antichars, a dit Tsahal.

Des sources palestiniennes ont dit que la structure appartient à Amar Mushtaha, un activiste terroriste dans l’aile militaire du Hamas. Mushtaha a été légèrement blessé et a été extrait d’en dessous des décombres du bâtiment) détruit, qui est environ 200 mètres de la maison d’un officiel supérieur du Jihad Islamique Abdullah Shami, qui est indemne.

Le Jihad Islamique a été rapide pour prétendre que l’attaque de missile était contre Shami et avait échoué, mais Tsahal l’avait immédiatement démenti. Plus tard dans la journée, deux fusées Qassam sont tombées dans un domaine ouvert dans le Negev occidental. Personne n’a été blessé et aucun dégât n’a été fait. Puis lundi soir tard dans la nuit, des missiles ont frappé la structure de Mushtaha pour la deuxième fois, pour apparemment la détruire complètement. Une autre dizaine de personnes ont été blessées dans cette dernière attaque de la nuit.

Les Shamis et les Mushtahas sont proches, ont dit les résidants. La plupart de la maison de deux étages, qui était en construction, a été démolie. « Je cherche à remercier Dieu pour la survie de Scheik Abdullah Shami et je vous assure qu’il est bien, »a dit le Porte-parole Islamique du Groupe Khaled sur place.

« Soudain nous avons entendu un grand boom et cela a ressemblé à un tremblement de terre, tout a commencé à tomber sur nous, le verre, des morceaux, des débris, » a dit Rawda Al-Jamal, dont les enfants ont été blessés dans l’attaque. Des sources d’hôpital palestiniennes dans la Ville de la Bande de Gaza ont dit que tous les blessés étaient modérément à légèrement atteint.

Dans la deuxième frappe, un hélicoptère a tiré des missiles sur un camion pick-up, tuant trois Palestiniens - deux membres de l’aile militaire Hamas et un passant - et en blessant au moins cinq autres.

Des sources de l’armée ont dit que les Palestiniens ont été découverts chargeant le camion avec du matériel pris dans le bâtiment bombardée plus tôt dans la journée. Les témoins ont décrit des hommes chargeant des tuyaux et des récipients en plastique contenant des produits chimiques non identifiés.

Le pick-up s’était arrêté à un feu de signalisation dans une rue bondée entassée d’écoliers, quand les missiles ont frappé l’avant du véhicule. Un jardin d’enfants et une école primaire venaient de laisser sortir les écoliers. Le conducteur d’autobus Ahmed Sobeh a dit qu’il roulait derrière le pick-up à ce moment.

« Soudain, une grande flamme est venue du ciel et a frappé la voiture devant moi, » a-t-il dit. « Les écoliers essayaient de traverser la route [à ce moment] ... j’ai vu une personne dans la voiture qui était évacuée et son corps était complètement brûlé. »

Dans la troisième attaque, un missile a détruit une maison dans les faubourgs de la Ville de la Bande de Gaza. Un deuxième missile a démoli une voiture garée tout près, ont dit les officiels palestiniens . Les passagers de la voiture se sont apparemment enfuis avant la frappe du missile, ont dit les témoins. Il n’y a eu aucun rapport de victimes dans l’attaque.

On a entendu des cris de vengeance aux obsèques des trois premières victimes de lundi après-midi dans la Bande de Gaza. L’aile militaire du Hamas a publié une déclaration accusant indirectement l’Autorité Palestinienne pour les attaques de l’Armée de l’air d’Israël puisqu’il n’arrête pas « les collaborateurs qui donnent l’information à l’ennemi. »

Le Premier ministre palestinien Ahmed Qureia a condamné les frappes, disant ils ont rendus plus dure pour lui d’organiser des pourparlers sur la fin de la violence.

« Ces actes israéliens n’aident pas aux pourparlers de cessez-le-feu, ils les découragent. Malheureusement cela fait partie de l’agression israélienne permanente contre les Palestiniens. Nous recherchons que le gouvernement israélien s’asseye avec nous et négocie un cessez-le-feu, » a-t-il dit aux journalistes. « Le monde doit prendre conscience de cette agression, » a-t-il dit...

Traduction par Desinfos.com


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette