Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’ONU et la Charia

L’ONU et la Charia

David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

lundi 2 janvier 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Figaro du 2 janvier 2006, reprend une information diffusée par l’agence France-Presse, selon laquelle « le dynamitage dimanche d’un club privé pour les employés de l’ONU à Gaza, seul lieu où la consommation d’alcool est autorisée, apparaît comme un avertissement ».

Serait-ce l’amorce de l’instauration de la charia dans ce territoire ?

Rappelons qu’il y a quelques semaines, aux antipodes de la Bande de Gaza, les autorités canadiennes de l’Ontario ont réussi, non sans quelques difficultés, à écarter l’application de la loi musulmane, revendiquée par certains immigrants.

Mais, à Gaza, où la population musulmane est largement majoritaire, les velléités d’introduire ce qui est présenté comme « le fil conducteur dans la vie » ou « ce qui a été légiféré par D’ » apparaissent moins incongrues .

D’ailleurs, l’agence Guysen Israël News nous a, appris, presqu’en même temps que « Hassan Hussein Al-Masalmeh, dirigeant du Hamas au conseil municipal de Bethléem, a déclaré au ’’Wall Street Journal’’ (23-26 décembre) que le Hamas a l’intention d’instaurer l’impôt ’’al-jeziya’’ imposé aux non-Musulmans vivant dans les territoires palestiniens ».

On attend avec curiosité une réaction éventuelle de Mgr Michel Sabbah, patriarche latin de Jérusalem, qui, il est vrai, est généralement plus soucieux de vitupérer contre Israël.

Toujours est-il que pour l’instant c’est l’ONU qui se trouve, implicitement, confronté à ce problème.

Mais, il n’est pas sûr qu’il y ait une réaction officielle de la part du Secrétaire général de l’ONU ou du Commissaire général de l’UNRWA, agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine, qui ne voudront, sans doute pas, mécontenter une partie non négligeable de la population palestinienne.

Il sera, en effet, facile de « justifier » cette discrétion en alléguant qu’il s’agit d’un événement qui affecte un « club privé », même s’il a vocation à recevoir les employés de l’ONU.

Toujours est-il que l’Organisation mondiale est bien mal récompensée des efforts qu’elle fait, depuis des décennies, en faveur des Palestiniens.

Il suffit de consulter sous « Palestine », le site des Nations Unies (www.un.org/Depts/dpa/qpal/index.html) pour entrevoir la multiplicité des initiatives prises sur ce sujet.

L’UNISPAL (système d’information des Nations Unies sur la question de Palestine) n’est pas économe d’informations.

On y trouve non seulement évoquées les nombreuses résolutions adoptées, au fil des ans, par l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité, mais, également, les activités, au sein du Secrétariat général, de la Division des droits palestiniens et de l’organe politique subsidiaire que constitue le Comité sur l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Faut-il rappeler que depuis 1977, date du 30ème anniversaire du plan de partage, est commémorée, à la date du vote de la résolution 181-II, c’est à dire le 29 novembre, la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien ?

A notre connaissance, aucune initiative de même nature n’a jamais été prise en vue de manifester la solidarité des Nations Unies avec le peuple israélien, menacé dans son existence dès la proclamation de l’Etat d’Israël, en 1948 et avant même qu’on ne parle d’un « peuple palestinien » et de « ses droits inaliénables ».

Il est « vrai » que selon la dernière (avant la prochaine) déclaration du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, rapportée par l’agence Reuters et reprise par Haaretz, il existait un lien entre le sionisme et le fascisme et que l’Etat d’Israël a été créé pour permettre d’expulser les Juifs d’Europe.

Pour terminer avec ces nouvelles élucubrations de ce personnage encombrant, on a nettement l’impression qu’il est plus facile pour les autres Etats de condamner ces déclarations que de prendre des mesures concrètes en vue d’écarter la menace nucléaire iranienne.

Or, loin de nous l’idée d’appeler à la« guerre contre l’Iran ».

Il existe toute une panoplie de mesures envisageables (www.desinfos.com/article.php?id_article=3913), sans compter le blocage des avoirs iraniens que nous avons déjà évoqué (www.desinfos.com/article.php?id_article=4065).

Mais pour en revenir à notre sujet d’aujourd’hui, les récents déboires de l’ONU à Gaza n’augurent rien de bon à l’occasion des prochaines élections législatives palestiniennes....si elles ont lieu.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

ONU
Liban : le Conseil de sécurité demande la mise en oeuvre « intégrale » de la résolution 1559 - mai 2006
Netanyahu : Aucune crainte des sanctions de l’ONU - juillet 2004
Ban Ki-moon ne réaffirme pas l’opposition de l’ONU à la peine de mort - janvier 2007
La CESAO s’engage dvelopper l’usage de l’arabe sur Internet - août 2007
Gaza : les passages de Karni et de Sufa ont été ouverts aujourd’hui 4 février - février 2008
L’ONU appelle Israël et le Liban à cesser l’escalade verbale - mars 2010
L’ONU au secours d’assassins ? - mars 2006
Une Autorité palestinienne renforcée indispensable après le retrait d’Israël, affirme le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires politiques, devant le Conseil de sécurité - mai 2004
Atentat de Jérusalem : désaccord et vifs échanges à l’ONU - mars 2008
Question israélo-palestinienne : le Quatuor décide de la création d’un mécanisme de contrôle placé sous son autorité - mai 2004
Ruzié David
Quand Le Monde récidive - octobre 2012
A propos d’un Etat palestinien - octobre 2007
La critique est aisée, mais l’art est difficile - décembre 2008
Le droit au statut de « réfugié palestinien » est imprescriptible et transmissible - février 2009
L’obsession du parallélisme - décembre 2008
Déchéance de nationalité : mauvaise solution face à un vrai problème - mars 2011
Le pessimisme raisonné de l’ONU - avril 2006
La Cour pénale internationale et la « Palestine » - avril 2012
La carence de l’ONU dans le règlement du conflit israélo-arabe - janvier 2008
Réponse aux donneurs de leçon - janvier 2009

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette