Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’absence d’une voix juive en Europe

L’absence d’une voix juive en Europe

Shmuel Trigano

vendredi 23 mai 2014
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’électeur juif, à supposer que sa judéïté compte pour lui, a trois bonnes raisons de douter de l’Europe. Les intentions de l’Union Européenne concernant le statut de sa propre religion viennent en premier : elles démontrent un mépris fondamental à son égard. Les projets réglementaires concernant la cacherout et la circoncision n’ont jamais été formellement annulés et les représentants juifs se sont trop vite contentés de promesses verbales de sous-préfecture. Ces projets ont par ailleurs un impact politique qui transformerait les Juifs de l’Union en membres d’une minorité religieuse transnationale, sortis des citoyennetés de chaque pays puisqu’ils seraient régis indépendamment de leurs nationalités par un même réglement.

La deuxième raison de douter est, elle, plus globale. Le nouvel antisémitisme, qui sévit depuis 14 ans, est consubstantiel au développement de l’Union, non seulement parce que son élargissement a favorisé l’expansion de l’immigration mais aussi parce qu’elle a préconisé, de façon programmée, le multiculturalisme, en ébranlant les équilibres nationaux dans lesquels les Juifs avaient trouvé leur place au lendemain de la deuxième guerre mondiale.

Enfin, la troisième raison concerne Israël dont l’UE est quasiment obsédée, au nom d’une morale à double standards qu’elle met en berne quand il s’agit de pays comme le Maroc, puissance coloniale au Sahara occidental, ou la Turquie occupant l’île de Chypre, sans compter que son parti-pris pro-palestinien ne fait que ranimer sans cesse le conflit.

Cependant, le plus grave, concernant l’UE, c’est qu’elle devient un pouvoir qui détermine nos vies mais un pouvoir qui n’est pas démocratique, et sur lequel, comme citoyens, nous n’avons aucune maitrise.

Le danger de la situation contemporaine, c’est que, dans le choix électoral français, il n’y a aucune alternative pour l’électeur juif, car c’est le FN qui se présente comme la seule alternative, en surfant magistralement sur la cécité des autres forces politiques. Si des électeurs juifs s’apprêtent à voter pour ce parti, comme un pourcentage important des Français, ils commettent une erreur fondamentale car derrière la normalisation mise en scène par Marine Le Pen et Florian Philippot, la droite radicale reste la même. Triomphante, elle se révèlera alors pour ce qu’elle est depuis toujours, au grand dam de tout le monde.

L’Union Européenne, dans ses conséquences les plus néfastes, aura ainsi réveillé les nationalismes européens, et redonné vie, en France, à la vieille droite maurrassienne.

L’absence, en France ou en Europe, d’une voix institutionnelle exprimant, à des fins purement médiatiques (et sans illusion), les soucis graves et spécifiques des Juifs dans le concert électoral, alors que leur destin de citoyens se joue, porte à croire que l’encéphalogramme de la vie juive en Europe est plat.

Juifs, mourrez en paix ?! Chacun choisira, le point d’interrogation (s’il a toujours un espoir) ou le point d’exclamation (s’il ne lui reste que le dépit).


  • À partir d’une tribune sur Radio J, le vendredi 23 mai 2014.

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette